Archives par étiquette : Warburg

Colloque : « Collecting and Display Conference : The Art Market, Collectors and Agents : Then and Now »

Antoine Watteau, L'Enseigne de Gersaint, 1720, huile sur toile, 166 × 306 m, Berlin,  Château de Charlottenburg,

Antoine Watteau, L’Enseigne de Gersaint, 1720, huile sur toile, 166 × 306 m, Berlin,
Château de Charlottenburg,

Type : Colloque
Date : 13 juillet 2016
Lieu : Warburg Institute, Londres
Inscription : Jusqu’au 11 juillet à agent.candd2016@gmail.com

The History of Collecting is becoming an increasingly important part of Cultural History, with many points of reference to political, social, religious, and gender history. The Collecting and Display Seminar investigates issues related to the history of archaeology and architecture, the history of private collections and museums, the great house, local antiquarians, the history of the natural sciences, court culture and diplomacy. Economic historians have added to our knowledge of the development of art markets in the past and the importance of the art trade, luxury markets, and networks of collectors. There is great interest in these topics both among the academic community and educated public, with highly successful exhibitions on court culture and publications on collections and early archaeology. The fact that there are now MA courses on history of collecting and museology, means that this is no longer the research interest of a few but that such investigations have wider appeal. At the moment there are working groups and projects in several European countries, but these appear to be working primarily on specific research projects or conferences.

Continuer la lecture

Publication : Théorie de l’acte d’image.

BREDEKAMP Horst, Théorie de l'acte image, Paris, Editions de la découverte, octobre 2015, 300 p.

BREDEKAMP Horst, Théorie de l’acte image, Paris, Editions de la découverte, octobre 2015, 300 p.

Présentation de l’éditeur :

La controverse sur les images a une histoire longue, de l’iconoclasme byzantin ou protestant jusqu’à la destruction de Bouddhas de Bâmiyân. Mais dans le monde intellectuel aussi, le statut des images n’a jamais été autant que dans les dernières décennies, dans le champ de la philosophie, l’archéologie et de l’histoire de l’art, notamment. Comment les images, aussi bien que leur pouvoir et leur impuissance, sont-ils devenus le centre de tant de débats publics ? Cette prolifération s’explique par la prédominance conquise par le visuel dans la plupart des domaines de la vie moderne, mais Horst Bredekamp fait le choix de comprendre un paradoxe qui hante la pensée de l’image depuis toujours : l’image, en tant qu’artefact créé par les humains, ne possède pas de vie propre, et pourtant elle développe une présence, une force même, qui emporte celui qui la regarde.
Platon, Léonard de Vinci, Lacan, Heidegger, Warburg, nombreux sont ceux qui ont tenté de percer ce mystère de la puissance effective de l’image. De la statuaire grecque jusqu’aux performances scéniques de Michael Jackson en passant par les automates, les tableaux vivants et l’œuvre de Nikki de Saint-Phalle, Horst Bredekamp analyse plus de deux cents images afin de déployer une théorie originale et ambitieuse, celle de l’acte d’image.
Conçue par l’auteur pour faire écho et contrepoint à la célèbre théorie de l’acte de langage, initiée par Searle et Austin, elle analyse la puissance spécifique recelée par l’image. Fort d’une telle théorie, il n’y a pas d’autre choix que de la replacer, au même niveau que le langage (et l’écriture), à sa juste place dans notre pensée de l’humain et de son histoire, de ses origines à nos jours. Traduit dans plusieurs langues, le livre de Horst Bredekamp est déjà une référence incontournable dans des disciplines aussi variées que la philosophie, la théorie esthétique, l’histoire de l’art et les études culturelles.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’éditeur.