Archives par étiquette : technique

Appel à communication : Working on It… Preparation in Art

Jean-Antoine Watteau, Croquis militaire : trois soldats et un homme agenouillé, dessin, 12,2 x 19,5 cm, Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts

Type : Appel à communication

Date limite de l’appel à candidature : 31 mai 2017

Date de la manifestation : 26 – 27 octobre 2017

Lieu : Los Angeles, University of Southern California

Every work of art, architecture, and design undergoes a process of becoming. Yet the material traces of preparation and process—such as studies and sketches, architectural blueprints, or photographic proofs and negatives—are often underexamined or undervalued. This symposium will investigate the overlooked, ephemeral, or no longer extant objects and activities generated in the preparation of art. We invite topics that explore how drawings, sketches, plans, instructions, and/or models are used to work out, set down, and circulate ideas across a wide range of creative practices. We are interested in how examinations of the techniques and products of preparation can address questions related to the creative process, what constitutes a work of art, the collaborative nature of art making, translations between media, and the dissemination of ideas about art, architecture, and design. Graduate students in art history and related fields are welcome to submit proposals on any time period, style, culture, or geographic region. Continuer la lecture

Publication : Revue « Artefact » n°4 / L’Europe technicienne, XVe-XVIIIe siècle

Artefact n°4, L'Europe technicienne XVe-XVIIIe siècle, Rennes, P.U.R, 2016.

Artefact n°4, L’Europe technicienne XVe-XVIIIe siècle, Rennes, P.U.R, 2016.

Dossier coordonné par Catherine Cardinal, Liliane Hilaire-Pérez, Delphine Spicq et Marie Thébaud-Sorger.

Sommaire du numéro :

Synthèses historiographiques

  • Histoire économique et histoire des techniques (XVe-XVIIIe siècle), Liliane HILAIRE-PÉREZ et Catherine VERNA
  • L’objet comme document. Culture matérielle et cultures techniques, Gianenrico BERNASCONI
  • Histoire de l’art, histoire de l’architecture et histoire des techniques (Europe, XVe-XVIIIe siècle), Valérie NÈGRE
  • Archéométrie et histoire des techniques : les procédés direct et indirect en sidérurgie (XIVe-XVIIe siècle), Philippe DILLMANN et Maxime L’HÉRITIER
  • Le carrefour thérapeutique: médecine, techniques et pouvoirs dans l’Europe moderne, Christelle RABIER

Continuer la lecture

Philippe de La Hire (1640-1718) – Traité de la pratique de la peinture : un traité scientifique de peinture ?

Traité de la pratique de la peinture

 

Philippe de La Hire (1640-1718)

Traité de la pratique de la peinture[1] : un traité scientifique de peinture ?

« La peinture est un de ces Arts libéraux dont la principale partie est toute spéculative ; car pour la mécanique, qui ne consiste que dans l’exécution, elle ne demande qu’un exercice qui peut s’acquérir avec le tems, & la connoissance des matières & des instrumens qu’on y emploie. »[2]

L’année 2016 marque le 350e anniversaire de la naissance de l’Académie royale des sciences, occasion pour revenir sur le lien qui s’établit entre les sciences et les arts aux XVIIe et XVIIIe siècles. Occasion notamment pour aborder un texte concernant l’art de peindre et rédigé par Philippe de La Hire [ou La Hyre][3], ancien directeur de cette académie.

Continuer la lecture

Appel à communications : « Savoir et transmission : La littérature de la technologie de l’art dans l’Europe moderne (1400-1700) »

Machine à compression. Daguin, Pierre Adolphe. Traité élémentaire de physique théorique et expérimentale avec des applications à la météorologie et aux arts industriels. 7e éd. Toulouse : Privat ; Paris ; Dezobry et Magdeleine, 1861. p. 324

Machine à compression. Daguin, Pierre Adolphe. Traité élémentaire de physique théorique et expérimentale avec des applications à la météorologie et aux arts industriels. 7e éd. Toulouse : Privat ; Paris ; Dezobry et Magdeleine, 1861. p. 324

Type : Colloque
Date limite pour envoyer une proposition : 20 avril 2015.
Date et lieu de la journée d’étude : 10 octobre 2015 – INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

La composante « Centre de recherche en préservation des biens culturels » de l’équipe d’accueil 4100 « Histoire culturelle et sociale de l’art » (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) organise le samedi 10 octobre 2015 à l’Institut National d’Histoire de l’Art (Paris, 2, rue Vivienne, 2e arrondissement), un colloque consacré à « La littérature de la technologie de l’art dans l’Europe moderne (1400-1700) ».

La période qui s’étend de la fin du Moyen Age à la veille des Lumières voit émerger une nouvelle approche de la connaissance. Le but de cette journée consiste à s’interroger sur la manière dont la littérature de la technologie de l’art s’inscrit dans cette évolution globale des savoirs et de leur transmission durant cette époque.

Afin de mieux comprendre les modalités d’élaboration et de diffusion du savoir technologique dans le domaine artistique, ce colloque se propose d’aborder sans exclusive les thèmes suivants :

– Quelles sont les sources de l’information technologique (observations, textes, mise en pratique par des amateurs ou des professionnels) ?

– Quels sont les modes de transmission entre la source de l’information et son transcripteur transmission matérielle, orale ou écrite (ouvrages, lettres, notes) ?

– Quels sont les acteurs de cette transmission de l’information technologique (auteurs, copistes, lecteurs, utilisateurs) ?

– Comment ces textes technologiques ont-ils été conçus et dans quels buts (collection encyclopédique, expérimentation, usage quotidien, application pratique) ?

– Existe-il une mise en forme et une mise en mots de l’information propres aux écrits de la technologie de l’art ou bien sont-elles communes à plusieurs disciplines (arts, médecine, botanique, cosmétique, alchimie, minéralogie …) : par exemple, la récurrence du vocabulaire, les systèmes d’abréviations, la structuration en paragraphes, les annotations infratextuelles (notes, corrections, manicules, titres, numérotations) ?

– Que peuvent nous apprendre les analyses codicologiques et paléographiques de ces textes ?

– Quelle place les informations relevant de la technologie de l’art occupent-elles dans des ouvrages technologiques aux préoccupations plus vastes ou différentes ?

Pour répondre à ces questions, le centre de recherche en préservation des biens culturels souhaite réunir aussi bien des historiens de l’art, des sciences ou des techniques, que des conservateurs-restaurateurs, des conservateurs, des archivistes-paléographes, et des scientifiques du patrimoine. Les doctorants et jeunes chercheurs sont les bienvenus. Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Les propositions de participation, d’un maximum de 500 mots, sont attendues au plus tard le 20 avril 2015 et sont à envoyer en français ou en anglais sous format Word en pièce jointe à l’une des adresses ci-dessous. La liste des propositions retenues sera communiquée début juin 2015.

Contacts :

Cécile Parmentier, doctorante à l’HiCSA – ED 441 Histoire de l’art
Cecile.Francois1@malix.univ-paris1.fr

Anne Servais, doctorante à l’HiCSA – ED 441 Histoire de l’art
a_servais@hotmail.com