Archives par étiquette : Richeome

Publication : « Henri IV : Art et pouvoir ».

NATIVEL Colette (dir.) avec la collaboration de CAPODIECI Luisa,Henri IV : Art et pouvoir,Rennes et Tours, PUR et PUFR, 2016, 450 p.

NATIVEL Colette (dir.) avec la collaboration de CAPODIECI Luisa,Henri IV : Art et pouvoir,Rennes et Tours, PUR et PUFR, 2016, 450 p.

 

Présentation de l’éditeur :

Après la longue période des troubles des guerres de religion, le renouveau des arts se manifesta de façon particulièrement éclatante sous le règne d’Henri IV, dans tous les domaines : peinture, sculpture, architecture, mais aussi l’art des jardins, les arts de cour, notamment les ballets et les entrées. Ce fut aussi le cas de l’art du livre, encore trop peu étudié aujourd’hui.

Ce livre expose l’ampleur de ce renouveau et en montre les multiples aspects.

Afin de cerner les transformations et les nouvelles configurations artistiques de cette période, les pratiques artistiques sont replacées dans leur contexte historique, politique et culturel. L’ouvrage pose les enjeux épistémologiques entre pouvoir (élaboration et diffusion par l’image de la figure du « bon roi », tolérant et unificateur du royaume) et art (art de cour, art sacré, dans une époque de troubles religieux…). Enfin, dans une volonté d’inscrire la production artistique française dans un cadre plus large, ce livre explore les liens qui unissent la France d’Henri IV et de Marie de Médicis aux grands centres artistiques européens (Florence, Nancy, Anvers). Continuer la lecture

Colloque : Nicolas Poussin (1594-1665). Entre paganisme et christianisme.

Capture d’écran 2015-06-04 à 14.02.47

Type : Colloque.
Date : 09 et 10 juin 2015.
lieu : Auditorium, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002.
Comité scientifique : Colloque international organisé sous la direction d’Alain Mérot (Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel), Nicolas Milovanovic (Musée du Louvre), Mickaël Szanto (Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel), avec le soutien du musée du Louvre, dans le cadre de l’exposition « Poussin et Dieu », musée du Louvre, 30 mars-29 juin 2015.

« C’est Moïse. Le Moshe des Hébreux, le Pan de l’Arcadie, le Priape de l’Hellespont, l’Anubis des
égyptiens, que je tire des eaux » : la phrase enthousiaste de Loménie de Brienne (1635-1698), devant le Moïse sauvé de Nicolas Poussin, est restée célèbre. Mais au-delà de la lecture multiple
et stratifiée du héros de l’Ancien Testament proposée par l’amateur parisien, bien connu pour ses excentricités et sa folie, le propos n’en demeure pas moins une clé d’accès à l’oeuvre de Poussin. Car le maître des Andelys n’eut de cesse de mêler à son iconographie sacrée des éléments relevant de la tradition païenne : ici une flûte de Pan aux côtés de Moïse, là une ruine antique à la forme préfigurative d’une croix non loin de saint Jean. Le métissage singulier opéré par Poussin, associant formes païennes et signes chrétiens, a suscité et suscite encore bien des interprétations, parfois contradictoires. Si pour les uns, ce syncrétisme audacieux est la preuve d’un esprit émancipé des dogmes religieux, il est pour d’autres le fruit d’une quête de la religion chrétienne jusqu’aux sources des mythes fondateurs, à la manière d’un Athanase Kircher. Le colloque se propose non seulement de questionner les inventions iconographiques de Nicolas Poussin mais aussi de réfléchir sur les sources du peintre, où se croisent nature, mystère et énigme.

Programme :

9h30 Ouverture
Alain Mérot (Université Paris-Sorbonne)
Nicolas Milovanovic (Musée du Louvre)
Mickaël Szanto (Université Paris-Sorbonne)

Mardi 09 juin (matin ) : Poussin et la nature.

Présidence de séance : Alain Mérot (Université Paris-Sorbonne)

10h00 : Vincent Delecroix (EPHE, Paris)
« Deus sive natura » ? Dieu comme paysage chez Poussin.

10h30 : Clélia Nau (Université Paris VII)
Saturnales de Poussin : nimbe, soleil, halo.

11h00-11h30 : pause

11h30  : Olivier-Thomas Venard (Ecole biblique et archéologique française, Jérusalem)
Un contrepoint sur l’histoire, l’écriture et la philosophie : Paysage avec saint Matthieu et l’ange et Paysage avec saint Jean à Patmos en pendants.

12.00-12.30 : discussion

13.00-14.30 : pause déjeuner

Mercredi 10 juin (matin) : Image et mystère.


Président de séance : Pierre Rosenberg, de l’Académie française

9h30 : Elisabeth Hipp (Bayerische Staatsgemäldesammlungen, Munich)
Motifs chrétiens, motifs païens. A propos de La Déploration sur le Christ mort de Munich.

10h00 : Jean-Robert Armogathe (EPHE, Paris)
La théologie mystérique de Nicolas Poussin.

10h30-11h00 : pause

11h00 : Ralph Dekoninck (Université catholique, Louvain)
Penser par figures. Poussin et Richeome.

11h30 : Hilliard Goldfarb (musée des Beaux-Arts de Montréal)
Poussin and the Defense of Catholicism.

12h00-12h30 : discussion

13h00-14h30 : pause déjeuner

Mercredi 10 juin (après midi) : Le sublime en question.

Président de séance : Jean-Robert Armogathe (EPHE, Paris)

14h30 : François Trémolières (Université Paris-Ouest, Nanterre la Défense)
Poussin/Fénelon. Intention/réception.

15h00 : Pierre-Antoine Fabre (EHESS, Paris)
Louis Marin devant Poussin.

15h30-16h00 : discussion

16h00 : Marc Fumaroli, de l’Académie française
Peinture savante et peinture dévotionnelle. Un gallican à Rome.