Archives par étiquette : pur

Publication : La liasse et la plume Les bureaux du secrétariat d’État de la Marine (1669-1792)

Jörg Ulbert et Sylviane Llinares (dir.), La liasse et la plume, Presses universitaires de Rennes, 2017.

En 1669 est créée la charge de secrétaire d’État de la Marine. Son premier titulaire, Jean-Baptiste Colbert, se met à construire une administration centrale. Le nouveau département croît rapidement. À mesure que l’effectif des commis affectés à la gestion des affaires de Marine augmente, des subdivisions, les « bureaux », sont mises en place. Ces derniers sont eux-mêmes divisés en « détails », qui forment le dernier maillon de la chaîne administrative. Le nombre des bureaux s’adapte à l’évolution des besoins. On en ouvre, d’autres sont supprimés ou fusionnent pour donner naissance à de nouvelles entités. Cette subdivision en bureaux persiste jusqu’en 1786, année où Castries réorganise les branches existantes en quatre grandes directions. Les contributions réunies dans ce volume s’intéressent à cette évolution de l’administration centrale de la Marine de 1669 à la Révolution. Elles se penchent également sur les tâches quotidiennes des hommes qui y travaillent, sur leur environnement matériel, ainsi que sur leur recrutement et leurs carrières.

Plus d’information sur http://s www.pur-editions.fr

Publication : Circulations savantes entre l’Europe et le monde XVIIe-XXe siècle

Thomas Preveraud (dir.), Les circulations savantes entre l’Europe et le monde, Presses universitaires de Rennes, 2017.

Présentation de l’éditeur

L’étude de la construction de l’identité européenne doit être envisagée sous l’angle de la circulation des savoirs, idées et pratiques produits dans les champs scientifiques, techniques ou culturels et transférés entre espace européen et extra-européen. Cet ouvrage en offre un éclairage au moyen d’études de cas variés, avec une perspective temporelle volontairement longue : les techniques de raffinage du sucre au XVIIe siècle (M. Tanguy), la géométrie et l’astronomie transmis en pays d’Islam aux XVIIIe et XIXe siècles (P. Ageron), les pratiques des sciences expérimentales à la charnière du XIXe siècle (T. Bru), les procédés de synthèse de l’ammoniac le long de la vallée ligérienne dans les années 1950 (P. Martin), ou encore le développement au XXe siècle de champs disciplinaires incarnés institutionnellement (E. Plosceanu) ou par des pratiques militantes (A. Vrignon).

Puisque ces transferts agissent à l’interface de territoires en mutation, les auteurs du présent ouvrage proposent ainsi de redessiner ces frontières et questionnent la verticalité des transferts savants entre territoires récepteur et émetteur. Les six contributeurs insistent sur les processus de recomposition locale des connaissances et de leur redistribution à une échelle qui dépasse celles des territoires où sont produits et reçus les savoirs, mettant à jour le rôle des médiateurs, acteurs décisifs à l’interface entre l’Europe et le reste du monde.

Plus d’information sur http://www.pur-editions.fr/

Publication : « L’enseignement à l’Académie royale d’architecture »

academie-grham

ROUSTEAU-CHAMBON, Hélène, L’Enseignement à l’Académie Royale d’Architecture, Rennes, P.U.R, 2016, 344 p.

Présentation de l’éditeur :

S’appuyant sur une étude de cours le plus souvent inédits et sur un examen de la personnalité des enseignants, cet ouvrage retrace l’histoire de l’enseignement à l’Académie royale d’architecture (1671-1793). Si dans un premier temps les cours portent sur des thèmes variés – hydraulique, optique, géométrie pour les mathématiques, principes et théorie des ordres pour l’architecture –, l’éducation des futurs architectes du roi est rapidement recentrée sur des connaissances plus précises dans le dessin et l’architecture.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Publication : Revue “Artefact” n°4 / L’Europe technicienne, XVe-XVIIIe siècle

Artefact n°4, L'Europe technicienne XVe-XVIIIe siècle, Rennes, P.U.R, 2016.

Artefact n°4, L’Europe technicienne XVe-XVIIIe siècle, Rennes, P.U.R, 2016.

Dossier coordonné par Catherine Cardinal, Liliane Hilaire-Pérez, Delphine Spicq et Marie Thébaud-Sorger.

Sommaire du numéro :

Synthèses historiographiques

  • Histoire économique et histoire des techniques (XVe-XVIIIe siècle), Liliane HILAIRE-PÉREZ et Catherine VERNA
  • L’objet comme document. Culture matérielle et cultures techniques, Gianenrico BERNASCONI
  • Histoire de l’art, histoire de l’architecture et histoire des techniques (Europe, XVe-XVIIIe siècle), Valérie NÈGRE
  • Archéométrie et histoire des techniques : les procédés direct et indirect en sidérurgie (XIVe-XVIIe siècle), Philippe DILLMANN et Maxime L’HÉRITIER
  • Le carrefour thérapeutique: médecine, techniques et pouvoirs dans l’Europe moderne, Christelle RABIER

Continuer la lecture

Publication : “Un tableau n’est pas qu’une image : La reconnaissance de la matière de la peinture en France au XVIIIe siècle”

1461065754

DELAPLANCHE, Jérôme, Un tableau n’est pas qu’une image, Rennes, P.U.R, 2016, 240 p.

Présentation de l’éditeur :

La progressive prise en considération de la facture de la peinture dans la culture artistique du XVIIIe siècle est l’histoire d’un enrichissement du regard. La peinture était décrite jusqu’alors comme une fenêtre ou comme un miroir. Elle devint aussi une matière. Au commentaire d’une image s’ajouta le commentaire d’une surface. Nous sommes aujourd’hui entièrement redevables de ce retournement paradigmatique qui eut lieu vers 1760.

Ouvrage publié avec le soutien du centre Georges-Chevrier.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Presses Universitaires de Rennes : les dernières parutions

Les Presses Universitaires de Rennes ont connu un mois de juin riche en publications. L’histoire de l’art moderne y occupe une place importante, comme l’attestent ces quelques ouvrages parus, auxquels nous joignons les présentations de l’éditeur :

GLORIEUX, Guillaume, L’histoire de l’art : objet, sources et méthode, Rennes, P.U.R., 2015.

glorieuxAujourd’hui enseignée à l’université et depuis peu à l’école, au collège et au lycée, l’histoire de l’art est une discipline vivante, traversée de courants de pensée très divers, renouvelée par l’apport des sciences humaines et par les progrès récents des technologies. Pratique devenue scientifique et multiple, elle est aussi active dans la cité en favorisant une réflexion sur le patrimoine ou sur le pouvoir des images et leur interprétation.

 

 

LAFAGE, Gaëlle, Charles Le Brun décorateur de fêtes, Rennes, P.U.R., 2015.

lebrunLes décorations de fêtes ordonnées par Charles Le Brun donnent l’image la plus juste de ses recherches et de ses goûts. L’analyse des sources contemporaines et des images des décors permet de restituer ces ouvrages mais également de les replacer dans leur contexte. L’étude de ces célébrations et de leur réception offre une meilleure compréhension de ces créations exceptionnelles, tout en leur conférant la pérennité qu’elles méritent.
Préface : Jérôme de La Gorce.

CHROSCICKI, Juliusz A., HENGERER, Mark, SABATIER, Gérard (dir.), Les funérailles princières en Europe (XVIe-XVIIIe siècle), Tome 3, Rennes, P.U.R., 2015.

funeraillesLes funérailles princières à l’époque moderne sont médiatisées à travers des rapports d’ambassadeurs, des publications hagiographiques, des documents administratifs ou encore des articles de presse et des gravures à vocation commerciale. La pratique du deuil des souverains, très variable d’un pays à l’autre, est révélatrive de l’état des sociétés et du rapport entre le prince et ses sujets. Ce volume est le dernier d’une trilogie consacrée aux funérailles princières de l’Europe moderne.

Plus d’informations sur http://www.pur-editions.fr/