Archives par étiquette : Pierre Rosenberg

Parution: De David à Delacroix. Du tableau au dessin, Onzièmes rencontres internationales du Salon du Dessin, actes du colloque (30-31 mars 2016)

Pierre Rosenberg et Louis-Antoine Prat (dir.), De David à Delacroix. Du tableau au dessin, Onzièmes rencontres internationales du Salon du Dessin, actes du colloque (30-31 mars 2016), Paris : Société du Salon du dessin / Dijon : L’Echelle de Jacob, 2016.

Relié, 263 pages. Prix : 35 euros, ISBN : 9782953325799.

Sous l’impulsion de Bertrand Gautier, les rencontres internationales du Salon du dessin 2016, dirigées par Pierre Rosenberg et Louis-Antoine Prat, ont prolongé les réflexions initiées il y a plus de quarante ans lors de l’exposition De David à Delacroix : la peinture française de 1774 à 1830. À cette occasion, treize contributions ont élargi les recherches à la question du dessin. Le premier volet de ces rencontres consacrées au dessin entre les règnes de Louis XVI et de Charles X est désormais publié (table des contributions ci-jointe).

Conférence : XIIes Rencontres Internationales du Salon du dessin

Noël Hallé, L’Aurore, sur des nuages, répendant des fleurs, XVIIIe, dessin, 30,6 x 44,5 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : Conférence, De David à Delacroix II

Date : 22 – 23 mars 2017

Lieu : Paris, Palais Brongniart – Petit Auditorium

Sous la présidence de Messieurs Pierre Rosenberg, président directeur honoraire du  musée du Louvre, et Louis-Antoine Prat, président de la Société des amis du Louvre

L’exposition du Grand Palais, De David à Delacroix. La peinture française de 1774 à 1830 (Paris, galeries nationales du Grand Palais, 1974-1975), et l’exposition de dessins qui la complétait, avaient permis de redécouvrir bon nombre de peintres et d’oeuvres couvrant un pan de l’histoire de l’art, allant du Serment des Horaces de David à La Liberté guidant le peuple de Delacroix.
Depuis 1974, de multiples dessinateurs ont fait l’objet d’études novatrices que ces XIe et XIIe Rencontres du Salon du dessin se proposent d’enrichir. Sous le titre De David à Delacroix. Du tableau au dessin, et sous la direction scientifique de Pierre Rosenberg et de Louis-Antoine Prat, les communications de cette deuxième session offrent, plus de quarante ans après cette exposition qui a fait date, une relecture de l’oeuvre graphique de plusieurs des principaux artistes français et étrangers de l’époque de Louis XVI à la Révolution de juillet.

PROGRAMME

Mercredi 22 mars à 14h30 :

– Nicole Willk-Brocard (Docteur ès lettres, Paris): Noël Hallé, F-G Ménageot, J.-A. Renard et J.-B. Restout.

– Pierre Rosenberg (Président directeur honoraire du musée du Louvre, Paris): Dessins de David (II).

– Yuriko Jackall (Conservateur, National Gallery of Art, Department of French Paintings, Landover, Maryland): « Greuze éclipsé?: Considérations autour de ses dernières années ».

– Marie Yvonneau-Fournier – (Doctorante, Université Paris-Sorbonne, Paris): Jacques-Philippe Caresme (1734-1796), dessinateur licencieux ?

– Dr. Andreas Stolzenburg (Chief Curator Prints & Drawings, Hamburger Kunsthalle, Hambourg): François-Marius Granet, Franz Ludwig Catel und die Mönchs-Romantik in Rom um 1815.

– Jan Gorm Madsen (Historien de l’art, chercheur indépendant, Frederiksberg): Drawings by the Danish Artist C.W. Eckersberg from his Parisian sojourn 1810-1813.

– Florence Viguier-Dutheil (Conservateur en chef du Patrimoine, Directrice du musée Ingres, Montauban): Les dessins d’Ingres, un monde à part. Continuer la lecture

Publication : The Burlington Magazine, March 2017 issue

Simon Vouet, La Crucifixion, vers 1636 – 1637, huile sur toile, 216 x 146 cm, Lyon, musée des Beaux-Arts.

EDITORIAL
The earthquake in Amatrice, Norcia and the Marche: a cultural emergency by ALESSANDRO DELPRIORI
ARTICLES
Nicolas Poussin’s ‘The death of Chione’ by PIERRE ROSENBERG
An ‘Adoration of the shepherds’ by Simon Vouet in Saint-Pierre-et-Saint-Paul, by MYLÈNE SARANT EVRY
Simon Vouet and the theme of the Crucifixion by ARNAULD BREJON DE LAVERGNÉE
A rediscovered painting by Nicolas Fouché in Bournemouth by FRANÇOIS MARANDET
Oudry’s oil sketches for Samuel Jacques Bernard by DAVID PULLINS
The Musée du Luxembourg and Toulous-Lautrec’s ‘Portrait of Monsieur Delaporte in the Jardin de Paris’ by ALEXIS CLARK Continuer la lecture

Soutenance de thèse: « Jean-Baptiste Monnoyer (Lille 1636 – Londres 1699). Peindre des fleurs et des fruits à l’âge classique »

Jean-Baptiste Monnoyer, Coupe ornée d'un mascaron de satyre remplie de fleurs, posée près d'un paon, peinture à l'huile sur toile, 98 x 137cm, Versailles: châteaux de Versailles et de Trianon, Photo (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Daniel Arnaudet

Jean-Baptiste Monnoyer, Coupe ornée d’un mascaron de satyre remplie de fleurs, posée près d’un paon, peinture à l’huile sur toile, 98 x 137cm, Versailles: châteaux de Versailles et de Trianon, Photo (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Daniel Arnaudet

Type : soutenance de thèse.
Date : vendredi 2 décembre 2016 à 14h.
Lieu : Université Aix-Marseille Université – amphithéâtre de la MMSH, 5 rue du château de l’horloge, Aix-en-Provence.

Soutenance de thèse de Claudia Salvi: « Jean-Baptiste Monnoyer (Lille 1636 – Londres 1699). Peindre des fleurs et des fruits à l’âge classique ».

Le jury est composé de:

Olivier BONFAIT, professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université de Bourgogne (directeur de thèse).

Michèle-Caroline HECK, professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université Paul Valéry Montpellier (rapporteur).

Pierre ROSENBERG, de l’Académie Française, ancien Président Directeur du musée du Louvre.

Guillaume GLORIEUX, professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université Rennes 2 (rapporteur).

Patrick DANDREY, professeur de littérature française du XVIIe siècle à l’Université Paris – Sorbonne.

Mireille NYS, maître de conférences en histoire de l’art moderne à l’Université Aix-Marseille.

Journée d’étude : Libertés du corps et du geste : la place de la spontanéité en France au XVIIIe siècle.

Jean-Honoré Fragonard, Céphale et Procris, 1755, huile sur toile, 79 x 173 cm, Angers, musée des Beaux-Arts.

Jean-Honoré Fragonard, Céphale et Procris, 1755, huile sur toile, 79 x 173 cm, Angers, musée des Beaux-Arts.

Type : journée d’étude.
Date : 08 décembre 2015.
Lieu : Palais du Luxembourg, 26 rue de Vaugirard, 75006 Paris.
Sous la direction du :
laboratoire IRHiS (Université Lille 3) et du musée du Luxembourg.
Sur inscription, par mail : joanne.snrech@museeduluxembourg.fr, avant le 10 novembre.

Programme :

9h00 : Accueil.
9h30 : Fragonard, le « peintre dynamique » ?. Entretien avec Pierre Rosenberg de l’Académie Française.
10h10 : « Je peindrais avec mon cul ». Peindre sur nature chez Fragonard. Guillaume Faroult, Conservateur en chef, en charge des peintures françaises du XVIIIe siècle et des peintures britanniques et américaines, Musée du Louvre ; Commissaire de l’exposition Fragonard amoureux.
11h00 : Pause.
11h20 : « Il y en a bien peu qui connoissent le fin ». Connoisseurs, demi-connoisseurs et goût pour le dessin en France au XVIIIe siècle. Delphine Chambon, doctorante en histoire de l’art, Université Lille 3 – IRHiS.
11h40 : « Finissez monsieur Robert ! » : la rapidité du geste d’Hubert Robert. Sarah Catala, doctorante en histoire de l’art, Université Lille 3 – IRHiS.
12h00 : discussion.
12h20-13h50 : Pause déjeuner.
14h00 : Brouillon, prélude, esquisse. Michel Delon, Professeur de Littérature française, Université Paris-Sorbonne.
14h40 : Les étapes d’une réflexion : étude de quelques séries d’esquisses de Gabriel-François Doyen (1726-1806). Benjamin Salama, doctorant en histoire de l’art, Université Paris-Sorbonne.
15h00 : Nocturnes libertins, ou la mise en scène de la spontanéité dans l’art d’aimer du siècle des Lumières. Marine Ganofsky, maître de conférences, Université de Saint-Andrews.
15h20 : Discussion.
15h40 : Pause.
16h00 : « Plus de grâce que les plus beaux ornements » : la quête de la spontanéité dans le portrait féminin du XVIIIe siècle. Elise Urbain, doctorante en histoire de l’art, Université Lille 3 – IRHiS, École du Louvre.
16h20 : Pétiller d’esprit : les sociabilités du bon mot au XVIIIe siècle. Jean-Alexandre Perras, assistant de recherche, Jesus College, Université d’Oxford.
16h40 : Discussion.
17h00 : Conclusion générale.
17h20 : Fin de la journée.

Publication : Nicolas Poussin. La collection du musée du Louvre.

ROSENBERG Pierre, Nicolas Poussin. Les tableaux du Louvre, Paris, Somogy, septembre 2015, 280 p.

ROSENBERG Pierre, Nicolas Poussin. La collection du musée du Louvre, Paris, Somogy, septembre 2015, 280 p.

Présentation de l’éditeur :

Du Mars et Vénus des premières années du séjour romain à l’Apollon amoureux de Daphné laissé inachevé, sans oublier Écho et Narcisse, Les Bergers d’Arcadie, l’Autoportrait de 1650, le Paysage avec Diogène et Les Quatre Saisons, les peintures de Nicolas Poussin (1594-1665) conservées au musée du Louvre permettent de suivre le déroulement de la carrière de l’artiste, dont l’aventure est l’une des plus ambitieuses de toute l’histoire de l’art. Continuer la lecture