Archives par étiquette : Paris I

Appel à communication : « Caves et celliers au Moyen Âge et à l’Epoque moderne »

Etienne Martellange, Plan du Prieuré de Notre-Dame des Baumes, 1605, 29 x 42,5 cm, dessin, Paris, Bibliothèque nationale de France;

Etienne Martellange, Plan du Prieuré de Notre-Dame des Baumes, 1605, dessin, 29 x 42,5 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France;

Type : colloque

Date limite d’envoi des propositions : 10 janvier 2017

Date de la manifestation : 4,5 et 6 octobre

Lieu : Tours, CESR

Présentation et objectifs :

Ce colloque, qui s’inscrit dans le cadre du programme de recherche SICAVOR (Système d’Information Contextuel sur les Caves d’Orléans), vise à exposer de nouvelles connaissances sur les caves et les celliers du Moyen Âge et de l’Epoque moderne. Ces espaces, souvent situés dans les niveaux inférieurs d’habitations ou de bâtiments, font figure de parents pauvres de l’histoire de l’architecture. Dans son acception ancienne, le terme de cave désigne un espace se caractérisant par sa situation, en sous-sol, alors que celui de cellier se définit par sa fonction, à savoir principalement un lieu de stockage et de conservation de denrées ou de matériels. Ainsi, les celliers ne correspondent-ils pas nécessairement à une cave, puisque certains ne sont que partiellement excavés ou de plain-pied. Inversement, certaines caves ne peuvent être assimilées à des celliers lorsqu’elles ne servent pas à entreposer des biens. Continuer la lecture

Appel à communication pour le séminaire doctoral commun Paris I/Paris IV : “L’Œuvre à l’épreuve du texte”.

Maurice Quentin de La Tour, Portrait de Voltaire tenant un exemplaire de "La Henriade", ca. 1736, huile sur toile, 61 x 51 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Maurice Quentin de La Tour, Portrait de Voltaire tenant un exemplaire de “La Henriade”, ca. 1736, huile sur toile, 61 x 51 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Type : Appel à communication.
Date limite : 23 novembre 2016.
Date de la manifestation : du 8 décembre 2016 au 8 juin 2017.
Lieu : Salle Jullian, Galerie Colbert, 1er étage, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

Pour sa huitième année consécutive, le séminaire doctoral commun aux universités Paris 1 et Paris IV envisage la perméabilité des liens entre les œuvres et les textes. « L’œuvre à l’épreuve du texte », le thème retenu cette année, propose de considérer le texte selon trois angles d’approche distincts, complémentaires et identifiables au travers des notions de médium, de forme et d’outil.

De nombreux artistes se sont intéressés à l’écriture ; leurs écrits théoriques ou littéraires et leurs bibliothèques en témoignent. Dans cette optique, il convient de distinguer la place de l’écriture dans l’œuvre : est-ce une occupation annexe à l’activité artistique ou bien intègre-t-elle pleinement le processus créatif ? Les traités, essais, correspondances et manifestes seront mis à contribution afin de discuter ces propositions.

Également entendu comme un objet plastique, pourvu de lettres, le texte peut prendre une part active à l’œuvre à laquelle il est intégré. Les rapprochements formels et stylistiques des textes et des œuvres, observables grâce aux lignes ou à l’insertion de l’écriture dans l’art (estampe, dessin, peinture, sculpture, etc.) nous intéressent particulièrement. Cette présence du texte, notamment par le biais du titre et de la signature, s’objective au point de créer de nouvelles disciplines, telle la génétique. La mise en image des textes participe enfin de cette dynamique : les lectures iconographiques, privilégiant une approche comparative, inscrivent le rapport de l’image au texte selon différentes modalités. Il convient dès lors de distinguer leurs statuts respectifs : doit-on parler d’une subordination de l’image ou texte ou, au contraire, d’une équivalence de l’écrit et du figuré ? Continuer la lecture