Archives par étiquette : ornement

Appel à communication : “Décoration intérieure et plaisir des sens (1700-1850)”.

Jean-François de Troy, La jarretière détachée, 1724, huile sur toile, 64.8 × 53.7 cm , New York, The Metropolitan Museum of Art, collection Jayne Wrightsman.

Type : appel à communication pour un colloque international.
Date limite de l’appel : 13 janvier 2020.
Date de l’événement : 28 et 29 mai 2020.
Lieu : Genève, université de Genève.

 

Dans la lignée des travaux de Goubert (Du Luxe au confort, 1988), de Crowley (The Invention of Comfort, 2001) et de DeJean (The Age of Comfort, 2009), ce colloque souhaite revenir sur la part que tenait le plaisir sensoriel dans l’organisation des espaces intérieurs en Europe entre 1700 et 1850. Plusieurs traités d’architecture du XVIIIe siècle tels que celui de Boffrand (1745) ou plus tard de Le Camus de Mézières (1780) mettent l’accent sur l’importance des sens dans la disposition et la décoration des pièces. Ces textes soulignent que certains arrangements, pour reprendre le terme de l’époque, doivent créer une impression de plaisir et de bien-être sur ses usagers. Cette idée d’un décor qui éveille les différents organes de perception du corps humain dans le but de produire un effet sur le spectateur s’inscrit dans une approche sensualiste de l’architecture. Cette préoccupation est alors désignée par de nombreux auteurs sous les termes d’« agrément » et de « commodité » qui permettent d’exprimer, avant qu’il n’apparaisse au début du XIXe siècle, le concept de confort[1].

[1] Joan DeJean, The Age of Comfort : When Paris Discovered Casual and the Modern Home Began, New York, Bloomsbury, 2009.

 

Nous proposons de privilégier trois grands axes de réflexion, qui n’épuisent évidemment pas le champ des possibles :

DE LA THÉORIE A LA PRATIQUE

Le premier axe est consacré à la place de l’agrément et du confort dans les ouvrages théoriques et à l’impact de ceux-ci dans la production de décors. Il s’agira ainsi de déterminer la part accordée aux sens et au corps non seulement dans les traités d’architecture, mais aussi les textes destinés aux artistes décorateurs, comme le livre d’André Jacob Roubo (L’Art du menuisier en meubles, 4 vols, 1769-1775), et, plus incidemment, dans les recueils de modèles (Jean-Charles Delafosse (Nouvelle Iconologie historique, 1768). L’intérêt porté aux sensations dans ces ouvrages peut être pensé (/envisagé) en regard de la philosophie sensualiste (Condillac, Traité des sensations, 1754) mais aussi de la littérature libertine du siècle des Lumières (La Petite Maison de Bastide, 1763).

Continuer la lecture

Colloque : “Les éphémères et l’image (16e-21e siècles)”.

Jean-Michel Papillon, Planche ornementale à motif floral avec pavots et ipomées, 1707, gravure sur bois en couleurs, 25 x 14 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la photographie.

Type : colloque.
Date de l’événement : 13 et 14 septembre 2019.
Lieu : Archives nationales – Site de Pierrefitte-sur-Seine, 59 rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine.

Vendredi 13 septembre

9h00 Accueil des participants

9h30 Introduction au colloque

1. Statut & techniques

Session présidée par Bertrand Tillier (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

10h – Maxime Georges Métraux (Sorbonne Université / Galerie Hubert Duchemin)

Le Papillon et l’éphémère : image, imagerie et occasionnel en France au xviiie siècle Continuer la lecture

Colloque : “Habillage du livre et du texte aux XVIIe et XVIIIe siècles”.

Anonyme français, Livre broché et orné d’une couverture d’attente en papier dominoté, XVIIIe siècle, gravure sur bois en couleurs, Paris, marché de l’art.

Type : colloque.
Date : 22 et 23 septembre 2017.
Lieu : Metz, université de Lorraine, Ile du Saulcy, UFR Arts, Lettres, Langues, salle Pierre Grappin, A208.

10h30-11h00 Ouverture

Traduire / Vêtir

Présidence : Anne Page (Aix-Marseille Université)

11h00-11h30 Amélie Derome (Aix-Marseille Université), « La forme du paratexte de Gulliver’s travels dans les traductions françaises du XVIIIe siècle : rhabiller Gulliver »

11h30-12h00 Erik Stout (Université de Montréal, Canada), « La traduction du Voyage autour du monde de L.A. de Bougainville par J.R. Forster »

12h00-12h30 Massimo Scandola (CESR de Tours), « La “Préface” de l’abbé Bonnet aux traductions des Œuvres de Metastasio »

Habillage et genre (1)

Présidence : Jean-Robert Armogathe (Paris, EPHE)

14h30-15h00 Miriam Speyer (Université Caen-Normandie), « Les dieux écrivent-ils en italiques ? Typographie et mise en livre de pièces en vers et en prose »

15h00-15h30 Chloé Perrot (Université de Lille 3), « Déshabiller l’Almanach pour rhabiller le Traité des sciences iconologiques. Non nova, sed nove ? »

Continuer la lecture

Colloque : « Liturgie et Architecture. Constructions, usages et aménagements des églises (XIIIe-XVIIIe siècles) »

liturgie-et-architecture

Type : colloque
Date de la manifestation : 24 et 25 novembre 2016
Lieu : Nancy – Campus Lettres & Sciences Humaines
23 Bd Albert 1er
salle A 104

Organisation :
L’ANR Lodocat, le CRULH et l’Université de Lorraine
Sous la direction de Pierre SESMAT et de Frédéric TIXIER

La liturgie et l’architecture paraissent entretenir un lien évident, qui peut s’expliciter de la façon suivante : « Dans ce domaine, la principale interrogation demeure celle de la création des formes architecturales déterminées par les pratiques liturgiques ou bien, à l’inverse, celle de l’influence du cadre architectural sur le déroulement de la liturgie » (Eric Palazzo, Liturgie et société au Moyen Âge, Paris, 2000). En termes plus récents, cette interrogation apparaît comme une variante du vaste débat entre « forme et fonction » qui irrigue encore de nos jours les milieux de l’architecture : à quelle donnée reviendrait la primauté ? Continuer la lecture

Appel à communication : « L’Architecture des ingénieurs, 1650-1850 — ornement et décor »

 

Louis-Nicolas Van Blarenberghe, Vue de l’accident survenu en 1759 sur le chantier de l’Hôtel des Affaires étrangères et de la Marine à Versailles, 1759, Versailles, BMV, ©Pierrick Daul.

Louis-Nicolas Van Blarenberghe, Vue de l’accident survenu en 1759 sur le chantier de l’Hôtel des Affaires étrangères et de la Marine à Versailles, 1759, Versailles, BMV, ©Pierrick Daul.

Type : Appel à communication
Date de la journée d’étude : 15 octobre 2016
Date limite d’envoi des propositions : 15 juillet 2016
Lieu : Bibliothèque municipale de Versailles

Les années 1980 furent propices à l’étude du travail des ingénieurs : en 1981, Anne Blanchard publiait un Dictionnaire des ingénieurs militaires actifs en France entre 1691 et 1791, témoignant par son volume de l’importance de leur activité, tandis qu’en 1988, Antoine Picon, dans son ouvrage Architectes et ingénieurs au siècle des Lumières, accordait enfin aux ingénieurs des Ponts l’attention qu’ils méritaient et examinait leur formation et leurs méthodes de travail au regard de celles des architectes de l’Académie royale d’architecture.

Continuer la lecture

Colloque : “Regarder/Sehen”, La recherche de la forme idéale : les avatars d’une catégorie variable.

Jean Raoux, Une dame devant son miroir, ca. 1720, huile sur toile, 79 x 64 cm, Londres, Wallace Collection.

Jean Raoux, Une dame devant son miroir, ca. 1720, huile sur toile, 79 x 64 cm, Londres, Wallace Collection.

Type : colloque.
Date : 14 et 15 décembre 2015.
Lieu : Centre Allemand d’Histoire de l’Art, 45 rue des Petits Champs, 75001 Paris.
Sous la direction de : Sabine Frommel et Ulrich Pfisterer.

Programme :

Lundi 14 décembre 2015

9h15 : Accueil par Sabine Frommel et Ulrich Pfisterer.

Continuer la lecture

Publication : The Ethics of Ornament in Early Modern Naples. Fashioning the Certosa di San Martino.

NAPOLI Nicholas J., The Ethics of Ornament in Early Modern Naples. Fashioning the Certosa di San Martino, Farnham, Ashgate, 2015, 430 p.

NAPOLI Nicholas J., The Ethics of Ornament in Early Modern Naples. Fashioning the Certosa di San Martino, Farnham, Ashgate, 2015, 430 p.

Présentation de l’éditeur :

The Carthusian monks at San Martino began a series of decorative campaigns in the 1580s that continued until 1757, transforming the church of their monastery, the Certosa di San Martino, into a jewel of marble revetment, painting, and sculpture. The aesthetics of the church generate a jarring moral conflict: few religious orders honored the ideals of poverty and simplicity so ardently yet decorated so sumptuously. In this study, Nick Napoli explores the terms of this conflict and of how it sought resolution amidst the social and economic realities and the political and religious culture of early modern Naples.

Napoli mines the documentary record of the decorative campaigns at San Martino, revealing the rich testimony it provides relating to both the monks’ and the artists’ expectations of how practice and payment should transpire. From these documents, the author delivers insight into the ethical and economic foundations of artistic practice in early modern Naples.

The first English-language study of a key monument in Naples and the first to situate the complex within the cultural history of the city, The Ethics of Ornament in Early Modern Naples sheds new light on the Neapolitan baroque, industries of art in the age before capitalism, and the relation of art, architecture, and ornament.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’éditeur.

Colloque : Fancy‒Fantaisie‒Capriccio : Diversions and Distractions in the Eighteenth Century.

screen-shot-2015-10-28-at-5-42-46-pm

 

Type : colloque.
Date : 03 et 04 décembre 2015.
Lieu : musée Paul-Dupuy, Toulouse.
Sous la direction de : Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery.

Associated with the imagination and not reason, fancy (fantaisie) in the eighteenth century was a sort of whimsical distraction from the everyday. For Voltaire it was ‘a singular desire, a passing whim’ (‘un désir singulier, un goût passager’), while for Samuel Johnson it was ‘something that pleases or entertains without real use or value’. Together with its near-synonym caprice (capriccio), fancy was part of a rich semantic network, connecting wit, pleasure, erotic desire, spontaneity, improvisation, surprise, deviation from norms, the trivial and inconsequential. Unpredictable and quirky, it offered many outlets for artistic creativity.

These study days will explore the expressive freedom of fancy (fantaisie, capriccio) in European culture during the eighteenth century—in figure and landscape painting, architecture, and garden design, philosophy and fiction, theatre and music.

 

Programme :

Jeudi 3 décembre :

14h : Welcome and introduction.

14h15 Chair: Melissa Percival.
• Keynote Speaker — Martin Postle, Modelling for the Fancy Picture : Fact, Fiction, and Fantasy.
Frédéric Ogée, Fancying Nature : The Posterity of Joseph Addison’s’ Pleasures’ in English Enlightenment Culture.

15h30 : Tea and coffee.

16h : Chair: Xavier Cervantes.
John Chu, ‘The Many Peopled Wall’ : Fancy Pictures and Annual Exhibitions in Eighteenth-Century London.
Isabelle Baudino, Picturing the Past : The Fancy Picture and the Historical Imagination in Britain.
Hélène Ibata, British Capricci : From the Picturesque to the Sublime.

18h30 : Viewing of the exhibition Fantasy Figures at the Musée des Augustins.

20h30 : Dinner.

Vendredi 4 décembre :

9h15 : Chair : Muriel Adrien.
• Keynote Speaker — Guillaume Faroult.
Emmanuel Faure-Carricabururu, Figures de fantaisie de Jean-Baptiste Santerre et limites des cadres génériques d’interprétation.

10h30 : Tea and coffee.

11h Chair: Frédéric Ogée.
Christophe Guillouet, La production gravée parisienne au cœur de L’invention d’un genre ? Les «fantaisies» de Poilly et Courtin (1710–1728).
Bénédicte Miyamoto, ‘As Whimsical and Chimearical as their Forms Are’ : Ornamental and Fanciful Motives in English Drawing Books.
Pierre-Henri Biger, De la fantaisie des éventails aux éventails de fantaisie.

12h30 : Lunch.

14h : Chair: Isabelle Baudino.
Vanessa Alayrac, ‘A Butterfly Supporting an Elephant’: Chinoiserie in Eighteenth-Century England, or ‘the Luxuriance of Fancy.
Xavier Cervantes, Réminiscences vénitiennes et hybridité culturelle dans les vues et capricci anglais de Canaletto.
Adrián Fernández Almoguera, Du cabinet privé à la villa suburbaine : caprices et fantaisies artistiques dans la capitale des Lumières espagnoles.

15h30 : Tea and coffee.

16h : Chair : Hélène Dachez.
Laurent Châtel, Fancy a Garden? The Hortulean Pleasures of Imagination and Virtuality.
Nathalie Vincent-Arnaud, Cappricioso, Or a New ‘Grammar in Motion’ in Music and Ballet.
Alice Labourg, ‘Fancy Paints with Hues Unreal’ : Pictorial Fantasy and Literary Creation in Ann Radcliffe’s Gothic Novel.