Archives par étiquette : nativel

Colloque : Dionysos des Lumières. Aux sources de la modernité artistique

LA FOSSE, Charles de, Bacchus et Ariadne, c. 1669, huile sur toile, Dijon, Musée des Beaux Arts

LA FOSSE, Charles de, Bacchus et Ariadne, c. 1669, huile sur toile, Dijon, Musée des Beaux Arts

Type : Colloque.
Date : Vendredi 30 et samedi 31 octobre 2015.
Lieu : Centre Allemand d’Histoire de l’Art, Hôtel Lully, 45, Rue des
Petits Champs, F-75001 Paris.

Le Centre allemand d’histoire de l’art de Paris / DFKG organise vendredi 30 et samedi 31 octobre 2015 un colloque consacré à la représentation de l’imaginaire dionysiaque dans les arts en Europe, depuis la seconde moitié du XVIIe siècle jusqu’à la Révolution de 1848. Les communications s’organiseront en regard de quatre sections thématiques : l’étude des sources littéraires et théâtrales; les références artistiques et les attendus culturels de cet imaginaire dans les arts visuels ; l’enjeu et les fonctions de l’iconographie dionysiaque et enfin leur réception dans la théorie de l’art. Au terme de ces deux journées, un atelier sera mis en place afin d´étudier l’élaboration d’un projet de recherche et de publication à l’échelle européenne consacré aux relations culturelles entre mythologie, esthétique et modernité (1648-1848).

Vendredi 30 octobre 2015

Matin – DOULEUR ET PLAISIR
Président de séance : Markus A. Castor

10h : Introduction par Thomas KIRCHNER (Centre Allemand d’Histoire de l’Art).

10h15 : Laëtitia PIERRE (Centre Allemand d’Histoire de l’Art)
Des “chambres vertes” aux décors de Versailles : Dionysos à l’ombre du
roi-soleil (1652-1715).

10h45 : Christophe HENRY (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
De Versailles à Paris : Dionysos rentre en ville (1715-1765).

11h15 : Pause

11h30 : Colette NATIVEL (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Rubens ou les prémices du vitalisme dans les arts au XVIIIe siècle.

12h15 : Valentine TOUTAIN (Centre Chastel, Paris)
Bacchus, satyres et bacchanales : le plaisir des sens à Venise, entre
traditio et renovatio.

Après-midi – LES IMAGINAIRES
Président de séance : Laëtitia Pierre

14h30 : Markus A. CASTOR (Centre Allemand d’Histoire de l’Art)
Entre bas instincts et noble simplicité : la méthode dionysiaque du
comte de Caylus.

15h15 : Susanna CAVIGLIA-BRUNEL (University of Chicago)
Dionysos aimant. Peindre la fable à l’âge des Lumières.

16h : Kirsten DICKHAUT (Universität Graz)
Mages et magie : la question du religieux dans la tragédie Sémiramis de
Voltaire.

Samedi 31 octobre 2015

Matin – FORMES ET STYLES
Président de séance : Christophe Henry

10h : Véronique KRINGS (Université de Toulouse)
La “belle Antiquité” à l’épreuve du présent, dans le Midi de la France
au XVIIIe siècle.

10h45 : Eva Bettina KREMS (Universität Münster)
Franz Anton Maulbertsch oder: Deckenmalerei im 18. Jahrhundert zwischen
Dionysos und Apollo.

11h30 : Jan BLANC (Université de Genève)
La Pensée sauvage de James Barry.

Après-midi – TRANSPOSER / TRANSCENDER
Président de séance : Markus A. Castor

14h15 : Ursula STRÖBELE (Universität der Künste Berlin)
Marsyas, Faun, Titan –  das Dionysische und die Bildhauer an der
Pariser Akademie im 18. Jahrhundert.

15h : Julie RAMOS (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Dionysos en Inde, et vice versa.

15h45 : Martine DEBIEUVRE (Mairie de Paris 11ième)
Dalou, la République et Dionysos.

16h30 : Pause

Table ronde : Autres horizons de l’empire dionysiaque (XVIIIe-XXIe siècles)
Président de séance : Markus A. Castor, Christophe Henry, Laëtitia
Pierre

Cette table ronde explorera la diachronie et l’intermédiarité
dionysiaques, à l’appui de deux présentations consacrées aux arts du
décor

16h45 : Miriam SCHEFZYK  (DFKG, Paris)
Commodes à frises bachiques de Martin Carlin et Adam Weisweiler.

17h15 : François GILLES (Ecole Boulle, Paris)
Conjectures : lectures dionysiaques du chef-d’oeuvre de Rousseau de la
Roëttière.

17h45 : Discussion

Colloque : Topoi et anecdotes artistiques : fortune, forme, fonction, de l’Antiquité au XVIIIe siècle.

Affiche-colloquePIF

Type : Colloque.
Date : Du 15 au 17 octobre 2015.
Lieu : Salle Dussane, Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005, Paris.

Programme :

Jeudi 15 octobre :

L’anecdote entre art du discours et pratique de la peinture :

Présidence : Pierre Caye.

L’anecdote : cadres : 

9h : Ouverture.

9h10 : Emmanuelle Hénin (Université de Reims) : « Introduction. L’anecdote comme palimpseste ».

9h35 : Pedro Duarte (Aix-Marseille Université) : « La fiction de discours dans les anecdotes relatives aux sculpteurs et peintres antiques ».

10h : Giovanni Lombardo (Université de Messine) : « Timanthe et l’art de peindre kat’émphasin ».

10h25 : Discussion et pause.

11h20 : Stanislas Kuttner-Homs (Université de Caen) : « Rhétorique des arts et art de la rhétorique : les anecdotes de peintres et de sculpteurs dans les Histoires de Jean Tzétzès ».

11h45 : Marteen Delbeke (Université de Gand) : « Les anecdotes sur la peinture dans le débat sur la langue figurée dans la deuxième moitié du XVIIe siècle ».

12h10 : Discussion et déjeuner.

Anecdotes et pratique de la peinture :

Présidence : Agnès Rouveret.

14h : Valérie Naas (Université Paris-Sorbonne) : « Le discours sur les femmes artistes antiques : entre realia et topoi ».

14h25 : Baldine Saint Girons (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : « Le bœuf de Pausias en noir et blanc ».

14h50 : Discussion et pause.

15h45 : Ralph Dekoninck (Université Catholique de Louvain) : « Pausias, parangon de la peinture flamande au XVIIe siècle ».

16h10 : Marie-Pauline Martin (Aix-Marseille Université) : « Glycère et l’harmonie des couleurs : un motif adapté aux perspectives sensualistes des Lumières ».

16h45 : Étienne Jollet (Université Paris-I Panthéon-Sorbonne) : « Apelle contre Protogène. La rapidité de l’acte créatif dans la littérature artistique en France au XVIIIe siècle ».

17h10 : Discussion.

Vendredi 16 octobre :

La fascination mimétique :

Topoi mimétiques :

Présidence : Hélène Casanova-Robin.

9h : Giuseppe Pucci (Université de Sienne) : « Naturam ipsam provocavit » : structure et histoire d’un poncif ».

9h25 : José Riello (Université de Madrid) : « La verdadera imitación del natural y los pintores antiguos en los tratados hispánicos de la Edad Moderna ».

9h50 : Ulrich Pfisterer (Université de Munich) : « Apelles’Animals ».

10h15 : Léonard Pouy (Université Paris Sorbonne & de Genève) : « À cor et à cri. Théon de Samos et ses survivances dans l’art néerlandais du XVIIe siècle ».

10h40 : Discussion et pause.

11h30 : Paulo Butti de Lima (Université de Bari) : « La douleur dans la peinture : anecdotes et exemples pour comprendre la Poétique d’Aristote (XVIe-XVIIe s.) ».

11h55 : François Lecercle (Université Paris-Sorbonne) : « Portrait de l’artiste en tortionnaire : Parrhasios, Michel Ange et quelques autres ».

12h20 : Discussion et déjeuner.

La mimésis sculpturale :

Présidence : Nadeije Laneyrie-Dagen.

14h20 : Présentation du site « Pictor in Fabula ».

14h35 : Renaud Robert (Université Bordeaux-Montaigne) : « Les anecdotes sur Phidias ou les métamorphoses de l’artiste ».

15h : Marianne Leblanc (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : « L’anecdote en filigrane. Les poèmes sur le buste de Louis XIV par Bernin ».

15h25 : Discussion et pause.

16h20 : Maurice Brock (Université de Tours) : « L’Aphrodite de Cnide dans des lettres de Bembo, l’Arétin, Giovanni Della Casa et Lodovico Dolce ».

16h45 : Lise Wajeman (Aix-Marseille Université) : « Fictions comiques ou théories sérieuses ? Quelques réincarnations de la Vénus de Cnide au XVIe siècle ».

17h10 : Discussion.

Samedi 17 octobre :

Transpositions:

Portrait de l’artiste en Apelle :

Présidence : Giovanni Careri.

9h : Mathilde Bert (Université Catholique de Louvain) : « Apelle à Bologne : les stalles de Fra Damiano à San Domenico ».

9h25 : Sarah Blake McHam (Rutgers University, New Jersey) : « Falling in Love with Your Sitter ».

9h50 : Arianna Fabbricatore (Université Paris-Sorbonne) : « L’Apelle et Campaspe de Noverre : danse et peinture au XVIIIe siècle ».

10h15 : François René Martin (École nationale des beaux-arts) : « De Campaspe à la Fornarina : problèmes iconographiques (1770-1820) ».

10h40 : Discussion et pause.

Peindre les anecdotes :

11h25 : Élisa de Halleux (Université Paris-I Panthéon-Sorbonne) : « Zeuxis peint le portrait d’Hélène de Beccafumi ou l’idéal de beauté androgyne dans la théorie artistique italienne au XVIe siècle ».

11h50 : Colette Nativel (Université Paris-I Panthéon-Sorbonne) : « Le décor de la maison de Rubens entre anecdote et allégorie ».

12h15 : Jan Blanc (Université de Genève) : « Le traitement burlesque des anecdotes artistiques dans la peinture européenne (XVe-XVIIIe siècles) ».

12h40. Discussion.