Archives par étiquette : mythologie

Appel à communication: “Interpréter l’Histoire dans les arts décoratifs au XVIIIe siècle” (Paris, 15 juin 2017)

 

Anonyme (France), Diane et Endymion, 1772-1773, tabatière en or, écailles de tortue et ivoire, 3,2 × 7,6 cm, New York : Metropolitan Museum

Type : appel à communication.

Date limite : 15 avril 2017.

Type d’événement : journée d’étude.

Date de l’événement : 15 juin 2017.

Lieu de l’événement : salle Vasari, Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) 6 rue des Petits Champs, 75002 Paris.

À la suite de Félibien, qui hisse le « grand genre » au sommet de la hiérarchie des sujets à représenter en 1667, la peinture d’histoire est devenue un enjeu important de l’historiographie. Elle est notamment l’objet d’un ouvrage, daté mais fondamental, de Jean Locquin qui la définit « au XVIIIe siècle, [comme] toute œuvre dont le sujet, emprunté à un texte historique ou littéraire, mettait en scène un ou plusieurs personnages, réels ou non » (1978, p. XXIX). Cette définition, qui assimile à juste titre l’Histoire (« récit des faits donnés pour vrais » selon l’Encyclopédie) et la Fable (« récit des faits donnés pour faux »), révèle la multiplicité des sujets offerts à l’imagination des artistes. Continuer la lecture

Appel à communication: 2000 ans déjà… Aspects de la réception d’Ovide

 Gian Lorenzo Bernini, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre, 243 cm, Rome: galerie Borghese.

Gian Lorenzo Bernini, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre, 243 cm, Rome: galerie Borghese.

Type : journée d’étude.
Date limite d’envoi des propositions:  30 avril 2017.
Date de la manifestation : 10 octobre 2017.
Lieu : Université de Toulouse Jean-Jaurès, Maison de la Recherche, salle D31.

17, 2017…
Il y aura bientôt deux mille ans que le poète Ovide a disparu. Mais, comme il le prophétise lui-même dans l’épilogue des Métamorphoses avec une assurance qui n’a pas été démentie, son œuvre lui a survécu et a inspiré de nombreux artistes, qui ont perpétué sa mémoire. C’est à cet aspect de la réception d’Ovide qu’est consacrée la journée d’étude du 10 octobre 2017, organisée par Cristina Noacco (maître de conférences en littérature médiévale à l’Université de Toulouse 2 Jean Jaurès) et Jean-Luc Lévrier (professeur de lettres classiques en classes préparatoires aux grandes écoles, lycée Saint-Sernin, Toulouse), dans le cadre des activités du laboratoire PLH/ELH de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès. Continuer la lecture

Colloque : Dionysos des Lumières. Aux sources de la modernité artistique

LA FOSSE, Charles de, Bacchus et Ariadne, c. 1669, huile sur toile, Dijon, Musée des Beaux Arts

LA FOSSE, Charles de, Bacchus et Ariadne, c. 1669, huile sur toile, Dijon, Musée des Beaux Arts

Type : Colloque.
Date : Vendredi 30 et samedi 31 octobre 2015.
Lieu : Centre Allemand d’Histoire de l’Art, Hôtel Lully, 45, Rue des
Petits Champs, F-75001 Paris.

Le Centre allemand d’histoire de l’art de Paris / DFKG organise vendredi 30 et samedi 31 octobre 2015 un colloque consacré à la représentation de l’imaginaire dionysiaque dans les arts en Europe, depuis la seconde moitié du XVIIe siècle jusqu’à la Révolution de 1848. Les communications s’organiseront en regard de quatre sections thématiques : l’étude des sources littéraires et théâtrales; les références artistiques et les attendus culturels de cet imaginaire dans les arts visuels ; l’enjeu et les fonctions de l’iconographie dionysiaque et enfin leur réception dans la théorie de l’art. Au terme de ces deux journées, un atelier sera mis en place afin d´étudier l’élaboration d’un projet de recherche et de publication à l’échelle européenne consacré aux relations culturelles entre mythologie, esthétique et modernité (1648-1848).

Vendredi 30 octobre 2015

Matin – DOULEUR ET PLAISIR
Président de séance : Markus A. Castor

10h : Introduction par Thomas KIRCHNER (Centre Allemand d’Histoire de l’Art).

10h15 : Laëtitia PIERRE (Centre Allemand d’Histoire de l’Art)
Des “chambres vertes” aux décors de Versailles : Dionysos à l’ombre du
roi-soleil (1652-1715).

10h45 : Christophe HENRY (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
De Versailles à Paris : Dionysos rentre en ville (1715-1765).

11h15 : Pause

11h30 : Colette NATIVEL (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Rubens ou les prémices du vitalisme dans les arts au XVIIIe siècle.

12h15 : Valentine TOUTAIN (Centre Chastel, Paris)
Bacchus, satyres et bacchanales : le plaisir des sens à Venise, entre
traditio et renovatio.

Après-midi – LES IMAGINAIRES
Président de séance : Laëtitia Pierre

14h30 : Markus A. CASTOR (Centre Allemand d’Histoire de l’Art)
Entre bas instincts et noble simplicité : la méthode dionysiaque du
comte de Caylus.

15h15 : Susanna CAVIGLIA-BRUNEL (University of Chicago)
Dionysos aimant. Peindre la fable à l’âge des Lumières.

16h : Kirsten DICKHAUT (Universität Graz)
Mages et magie : la question du religieux dans la tragédie Sémiramis de
Voltaire.

Samedi 31 octobre 2015

Matin – FORMES ET STYLES
Président de séance : Christophe Henry

10h : Véronique KRINGS (Université de Toulouse)
La “belle Antiquité” à l’épreuve du présent, dans le Midi de la France
au XVIIIe siècle.

10h45 : Eva Bettina KREMS (Universität Münster)
Franz Anton Maulbertsch oder: Deckenmalerei im 18. Jahrhundert zwischen
Dionysos und Apollo.

11h30 : Jan BLANC (Université de Genève)
La Pensée sauvage de James Barry.

Après-midi – TRANSPOSER / TRANSCENDER
Président de séance : Markus A. Castor

14h15 : Ursula STRÖBELE (Universität der Künste Berlin)
Marsyas, Faun, Titan –  das Dionysische und die Bildhauer an der
Pariser Akademie im 18. Jahrhundert.

15h : Julie RAMOS (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Dionysos en Inde, et vice versa.

15h45 : Martine DEBIEUVRE (Mairie de Paris 11ième)
Dalou, la République et Dionysos.

16h30 : Pause

Table ronde : Autres horizons de l’empire dionysiaque (XVIIIe-XXIe siècles)
Président de séance : Markus A. Castor, Christophe Henry, Laëtitia
Pierre

Cette table ronde explorera la diachronie et l’intermédiarité
dionysiaques, à l’appui de deux présentations consacrées aux arts du
décor

16h45 : Miriam SCHEFZYK  (DFKG, Paris)
Commodes à frises bachiques de Martin Carlin et Adam Weisweiler.

17h15 : François GILLES (Ecole Boulle, Paris)
Conjectures : lectures dionysiaques du chef-d’oeuvre de Rousseau de la
Roëttière.

17h45 : Discussion