Archives par étiquette : mode

Conférence du GRHAM : « L’objet comme gageure : pour une approche matérielle de l’histoire du vêtement » par Ariane Fennetaux (Paris, 16 novembre 2017).

 

Type : Conférence (entrée libre)
Date et horaire : jeudi 16 novembre 2017 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée).
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

L’intervention se fonde sur une monographie à paraître, The Artful Pockets: Social and Cultural History of an Everyday Object 17th-19th century, qui se propose de faire une histoire sociale et culturelle d’un accessoire méconnu du vestiaire féminin, la poche. Entre la fin du XVIIe siècle et la fin du XIXe siècle, celle-ci se présente en effet sous une forme spécifique; un accessoire indépendant et détaché du vêtement. Il s’agit d’un ou deux sacs oblongs qu’un lien permet de nouer autour de la taille sous le jupon. Là où les hommes disposent depuis le XVIe siècle de poches dans les différentes pièces de leur tenue, que ce soit le pourpoint ou les hauts de chausses, les femmes n’ont pas de poches. Lorsque celles-ci apparaissent dans le vestiaire féminin, à la fin du XVIIe siècle, ce sont des poches qui sont séparées du vêtement et auxquelles les femmes accèdent par des fentes ménagées dans leurs jupes et leurs robes. Loin d’être une histoire de « la mode », c’est bien une histoire des pratiques vestimentaires qui est conduite dans l’ouvrage, et au-delà, une histoire des pratiques culturelles et sociales auxquelles les poches donnent lieu. Continuer la lecture

Colloque : « Fashioning Dress: Sewing and Skill, 1500-1850 »

François-Alexandre-Pierre de Garsault, Art du tailleur : contenant le tailleur d’habits d’hommes, les culottes de peau, le tailleur de corps de femmes & enfants, la couturière & la marchande de modes, imp. de Delatour (Paris), 1769 (np).

Type : colloque.
Date : 19 mai 2017, 9h-18h.
Lieu : University of Warwick, Coventry, UK.

Milliners, mantua-makers, tailors, stay-makers, dressmakers, and embroiderers – both professional and domestic – made up an a diverse, knowledgeable, and skilled workforce. Their handiwork lay behind the creation of magnificent court robes and elaborate embroidery, as well as shirts, shifts, aprons and petticoats. This conference aims to investigate the skills, techniques, and methods involved in manufacturing clothing – both for men and women. It also engages with the innovative methodology of garment reproduction, and will investigate questions around the usefulness of this approach, and how to present and disseminate such research findings.

The keynote and conference papers will be followed by an interactive workshop, during which participants will have the opportunity to examine reproduction garments at various stages in the making process, and to try their hand at contemporary sewing skills.

This conference is organised by Dr Serena Dyer (Associate Fellow, Institute of Advanced Studies, University of Warwick and Curator of the Museum of Domestic Design and Architecture). For enquiries, please email s.f.c.dyer@warwick.ac.uk or fashioningdress@gmail.com. Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : « ‘On connaît femme à sa cornette’ : couvre-chefs et identités dans la première moitié de l’époque moderne » par Tiphaine Gaumy (Paris, 20 octobre 2016 à 19h).

boissard

Jean-Jacques Boissard, Recueil de costumes étrangers, gravure, après 1581, Paris, BnF.

Type : Conférence (entrée libre).
Date et horaire : jeudi 20 octobre 2016 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée).
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com.

Pour débuter ce nouveau cycle annuel de conférences, le GRHAM recevra Tiphaine Gaumy pour une conférence intitulée « On connaît femme à sa cornette :  couvre-chefs et identités dans la première moitié de l’époque moderne ».

Dans la société européenne de la première moitié de l’époque moderne, le couvre-chef est loin d’être un accessoire au sens où on l’entend aujourd’hui. Hommes et femmes, jeunes et vieux, riches et pauvres, urbains et ruraux; tous ont la tête couverte avec un chapeau, un bonnet, une coiffe, un chaperon, ou encore un béguin.

Plus qu’un élément esthétique ou protecteur face aux éléments, le couvre-chef joue un rôle incontournable dans le discours relatif à l’honneur et à l’identité des individus. On observe en effet au travers des archives, des récits et de l’iconographie un subtil langage du couvre-chef : ses mentions et représentations renvoient à la notion d’ordre ou de désordre social, à la hiérarchie qui structure la société, à un processus civilisant et au progrès de l’affirmation de l’autorité monarchique. Continuer la lecture

Publication : « Historical Style : Fashion and the New Mode of History, 1740-1830 ».

CAMPBELL Timothy, Historical Style : Fashion and the New Mode of History, 1740–1830, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 2016, 440 p.

CAMPBELL Timothy, Historical Style : Fashion and the New Mode of History, 1740–1830, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 2016, 440 p.

Présentation de l’éditeur :

Historical Style connects the birth of eighteenth-century British consumer society to the rise of historical self-consciousness. Prior to the eighteenth century, British style was slow to change and followed the cultural and economic imperatives of monarchical regimes. By the 1750s, however, a growing fashion press extolled, in writing and illustration, the new phenomenon of periodized fashion trends. As fashion fads came in and out of style, and as fashion texts circulated and obsolesced, Britons were forced to confront the material persistence of out-of-date fashions. Timothy Campbell argues that these fashion texts and objects shaped British perception of time and history by producing new curiosity about the very recent past, as well as a new self-consciousness about the means by which the past could be understood.
In a panoptic sweep, Historical Style brings together art history, philosophy, and literary history to portray an era increasingly aware of itself. Burgeoning consumer society, Campbell contends, highlighted the distinction between the past and the present, created an expectation of continual change, and forged a sense of history as something that could be tracked through material objects. Campbell assembles a wide range of writings, images, and objects to render this eighteenth-century landscape: commercial dress displays and David Hume’s ideas of novelty as historical form; popular illustrations of recent fashion trends and Sir Joshua Reynolds’s aesthetic precepts; fashion periodicals and Sir Walter Scott’s costume-saturated historical fiction. In foregrounding fashion to trace eighteenth-century historicism, Historical Style draws upon the interdisciplinary, multimedia archival impressions that fashionable dress has left behind, as well as the historical and conceptual resources within the field of fashion studies that literary and cultural historians of eighteenth-century and Romantic Britain have often neglected.

Timothy Campbell teaches English at the University of Chicago.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Symposium de la mairie du 11e arrondissement : « De la Régence à la République – Plaisirs parisiens du vice et de la vertu »

Jean-Honoré Fragonard, Le baiser volé, 1786, peinture à l'huile sur toile, 168,5 cm × 168,5 cm, Madrid: musée du Prado

 Jean-Honoré Fragonard et Marguerite Gérard, Le baiser à la dérobée, ca. 1780, peinture à l’huile sur toile, 45 cm × 54 cm, Saint-Pétersbourg : musée de l’Hermitage.

Type : Symposium.
Date : 5 juillet de 9h à 18h
Lieu : Salle des fêtes de la Mairie du 11e arrondissement, Paris.
Sous la direction de : Christophe Henry et Marine Roberton, avec la collaboration du Groupe de Recherche en Histoire de l’Art Moderne (GRHAM).

Programme :

9h : Café d’accueil

9h30 : Introduction : Marine Roberton, Sébastien Chauffour & Christophe Henry

Continuer la lecture

Conférence : « Un recueil de gravures de mode du XVII e siècle enluminé de la collection Roger de Gaignières »

gravurexviie

Type : Conférence.
Date : mardi 5 janvier 2016 à 18h15.
Lieu : Paris, INHA, Auditorium Colbert.

Dans le cadre des « Conférences du Quadrilatère », organisées par la BnF et l’INHA, cette conférence se verra consacrée à un recueil de gravures de mode du XVIIe siècle enluminé.

Continuer la lecture

Journée d’étude : « L’esprit des modes au grand siècle. L’héritage de Louis XIV dans l’histoire de la mode et des textiles ».

D'après Pierre Mignard, Louise de la Beaume le Blanc, duchesse de la Vallière et ses enfants, Marie Anne de Bourbon (1666-1739), future princesse de Conti et Louis de Bourbon (1667-1683) le comte de Vermandois, XVIIe siècle, huile sur toile, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

D’après Pierre Mignard, Louise de la Beaume le Blanc, duchesse de la Vallière et ses enfants, Marie Anne de Bourbon (1666-1739), future princesse de Conti et Louis de Bourbon (1667-1683) le comte de Vermandois, XVIIe siècle, huile sur toile, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Type : journée d’étude.
Date : samedi 5 décembre 2015 à partir de 10h30.
Lieu : IFM, Paris.
Inscriptions dans la limite des places disponibles : Association ART & LUXE,
38 Boulevard Henri IV,
75004 Paris.
art-­‐luxe@live.fr

L’année 2015 célèbre la commémoration de la mort de Louis XIV, monarque absolu, mais aussi modèle absolu en matière de mode dans l’Europe entière et artisan du développement de l’industrie de la mode française. La mode fut un moyen d’exacerber le pouvoir de Louis XIV et le rayonnement de la France en Europe et même au-delà. Presque un siècle avant la célèbre modiste Rose Bertin et la reine de France Marie-Antoinette, Louis XIV inventait le “système de la mode” en encourageant l’innovation et l’industrie au service de la création vestimentaire. 

L’association Art & Luxe propose de mettre en perspective l’histoire de la mode au Grand Siècle par une conférence articulée autour de la presse de mode, de l’innovation textile et de la fabrication de l’image de la mode au 17e siècle ; et d’apporter ainsi aux étudiants, chercheurs, et curieux un éclairage sur les fondements de la mode et les sources d’inspirations possibles pour les créateurs d’aujourd’hui et de demain.

Programme :

10h30 : Corinne Thépaut-Cabasset, présidente de l’association Art & Luxe, chercheur associé au Château de Versailles, au Victoria & Albert Museum, et à l’Université de Copenhague : « L’Esprit des modes au Grand Siècle : l’invention de la mode à l’époque de Louis XIV ».
11h00 : Pascale Cugy, docteur en histoire de l’art (Université Paris-Sorbonne + Rennes 2) : « Graver et vendre l’éphémère. Naissance et développements de l’image de mode sous Louis XIV »
11h30 : Carole Damour, responsable du service patrimoine et archives, société Lelièvre, Tassinari & Chatel : « Le brocart, tissages de soieries en fils d’or et d’argent ».