Archives par étiquette : Metropolitan Museum of Art

Conférence du GRHAM : “Jacques-Louis David dessinateur : une approche comparative de sa pratique” par Philippe Bordes (12 décembre, Paris)

Jacques-Louis David, Portrait de Thirius de Pautrizel, juin ou juillet 1795, plume, encre grise, lavis gris et brun clair, graphite, rehauts de gouache blanche, diamètre : 19,2 cm, Washington D.C., National Gallery of Art.

Type : Conférence (entrée libre).
Date et horaire : jeudi 12 décembre 2019 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Jullian.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

L’intervention soumettra à la discussion des réflexions en vue d’un essai commandé pour le catalogue de l’exposition des dessins de Jacques-Louis David qui sera présentée au Metropolitan Museum of Art de New York en 2021 et dont le commissariat est assuré par Perrin Stein, conservateur au département des dessins et des estampes.

         La pratique du dessin par Jacques-Louis David traduit d’abord des prédilections personnelles et la logique interne de sa carrière et de ses ambitions artistiques. Bien qu’un tel « self-fashioning » s’applique généralement quand l’histoire de l’art se confronte à des artistes majeurs, dans ce cas le processus devient moins facile à cerner en raison de l’instabilité déroutante du contexte social et politique de la Révolution à la Restauration et de l’effondrement des protections et institutions qui sous l’Ancien Régime structuraient la pratique artistique. Continuer la lecture

Conférence : Rembrandt & Printmaking: New Views on a Golden Age

Rembrandt van Rijn, Clement de Jonghen, eau-forte, 1651, © MAH

Rembrandt van Rijn, Clement de Jonghen, eau-forte, 1651, © MAH

Type : Conférence internationale

Date : 5 novembre 2015, 15 h 00 – 18 h 00

Lieu : 612 Schermerhorn Hall, Columbia University  116th Street & Broadway,

Organisation : The Miriam and Ira D. Wallach Art Gallery in conjunction with the exhibition, Rembrandt’s Changing Impressions and IFPDA print fair.

This symposium will spark a new and closer look at Rembrandt’s astonishing print practice, its context, and its contributions.

Speakers:

Hercules Segers and Rembrandt – Direct Influence or Kindred Spirits? Nadine M. Orenstein, Drue Heinz Curator in Charge, Department of Drawings and Prints, The Metropolitan Museum of Art, New York.

St. Jerome in Darkness and Light: Clifford S. Ackley, Ruth and Carl J. Shapiro Curator of Prints and Drawings, Museum of Fine Arts, Boston

Rembrandt and the Faust Tradition: Robert Fucci, exhibition curator

(Short Break)

Edme-François Gersaint as Chroniqueur of Knowledge about Rembrandt’s Etchings: Erik Hinterding, Curator of Prints, Rijksmuseum, Amsterdam

Desire and Disgust: Collecting Rembrandt’s Etchings in Georgian England: Stephanie Dickey, Professor of Art History and Bader Chair in Northern Baroque Art, Queen’s University, Kingston, Ontario

Rembrandt as Experimental Etcher: Jan Piet Filedt Kok, former Curator of Prints and Director of Collections, Rijksmuseum, Amsterdam

Reception and viewing to follow at The Wallach Art Gallery at 6 PM.

Rembrandt’s Changing Impressions, on view through December 12, is curated by Art History PhD candidate Robert Fucci. This extraordinary project highlights Rembrandt’s most dramatically altered prints. It gathers 52 17th-century impressions from 14 major U.S. collections to best examine his manipulations and transformations, and is an unprecedented opportunity to examine the range, power, and nuance of Rembrandt’s fine prints.”

Colloque : Aux origines d’un goût : la peinture baroque aux États-Unis.

Michelangelo Caravaggio, Les Musiciens, ca. 1595, huile sur toile, 92,1 x 118,4 cm, New York, The Metropolitan Museum of art.

Michelangelo Caravaggio, Les Musiciens, ca. 1595, huile sur toile, 92,1 x 118,4 cm, New York, The Metropolitan Museum of art.

Type : colloque.
Date : mercredi 11 novembre 2015.
Lieu : Paris, Palais Brongniart, Petit Auditorium.
Sous la direction de : Monsieur Keith Christiansen et de Madame Anna Ottani Cavina.

 « Je me retrouvai à froncer les sourcils impitoyablement devant les Guido et Domenichino », écrivait Henry James à la suite de sa visite à la Pinacothèque de Bologne en 1873. Le dégoût d’Henry James devant ces peintures baroques est typique de l’attitude des Américains durant la période où furent établis leurs grands musées. Comment dépassèrent-ils leurs préjugés, parvenant ainsi à la création de conséquentes collections muséales d’art baroque aux États-Unis ? À l’invitation de Paris Tableau, d’éminents conservateurs et universitaires examineront les stratégies et le succès de ceux qui défendirent la constitution de telles collections.

Ce colloque est ouvert à tous les visiteurs du Salon Paris Tableau dans la limite des places disponibles. Il est conseillé de s’inscrire au préalable par téléphone au 01 45 22 37 82 ou par email à contact@paristableau.com

Programme :

Anna Ottani Cavina
Honorary President of the Fondazione Federico Zeri – Emeritus Professor, University of Bologna
La redécouverte du Baroque au début du vingtième siècle.

Jean-Patrice Marandel
Chief Curator of European Art, Los Angeles County Museum of Art
De Berlin à Los Angeles : Wilhelm Valentiner et le concept de musée encyclopédique en Amérique.

Eric Zafran
Retired Hilles curator of European Art, Wadsworth Atheneum
Chick Austin et la construction du Baroque à Hartford et à Sarasota.

Keith Christiansen
Chairman, Department of European Paintings, The Metropolitan Museum of Art
La création tardive d’une collection de peintures baroques au Metropolitan Museum of Art.

Stephan Wolohojian
Curator, Department of European Paintings, The Metropolitan Museum of Art
Le Brun en Amérique.

Stéphane Loire
conservateur en chef, Département des Peintures, Musée du Louvre
Les collections de peinture baroque aux États-Unis : un point de vue européen.

Eve Straussman-Pflanzer
Assistant Director of Curatorial Affairs/Senior Curator of Collections, Davis Museum, Wellesley College
Le Baroque aujourd’hui : une réflexion personnelle.