Archives par étiquette : médaille

Appel à communication pour le RSA : Collecting and Display of Small, Portable Objects (15th–17th century) (Dublin, 7–10 avril 2021)

Willem van Haecht, Apelles Painting Campaspe, c. 1630, oil on panel, Mauritshuis, The Hague, détail.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 30 juillet 2020.
Date de l’événement : 7-10 avril 2021.
Lieu :  Dublin.

Renaissance Society of America Conference 

Collecting and Display of Small, Portable Objects (15th–17th century)

The taste for small objects, such as gems, jewels, coins, small antiquities, statuettes and miniature works of art is evident in leading collections from the fifteenth through the seventeenth centuries. The materiality of small precious objects and their portability raise questions about the dynamics and the reasons behind the taste for small things, addressing concepts of intimacy, privacy and public access in relation to the display of these objects, as well as questions about their significance in periods of uncertainty. Long-standing scholarship on collections has focused on their legacies, while less attention has been paid to the status of these objects and to the way in which objects may have been valued for their diminutive size, movability, or even disposability. The topic for these sessions raises new questions about the appeal of collecting and displaying such works of art.

We invite proposals that consider the following:

  • The significance and value of gems, cameos, medals, and other small works of art, as contrasted to paintings or large-scale sculpture
  • Collecting reduced copies of well-known sculpture and the ways in which these miniatures altered the collector’s relationships with and perceptions of the original
  • Collecting across different scales and the display of miniature collections
  • Moveable works of art and mobility of works of art within a collection
  • The transformation of collections through small, precious objects during periods of change
  • Collections perceived as disposable and exchangeable
  • The safeguard of inheritances and collections
  • Dislocation and re-interpretation of collections

Proposals should be for 20-minute papers and must include a title, abstract of no more than 150 words, keywords and a one-page CV. Speakers will need to be members of RSA and members of The Society for the History of Collecting at the time of the conference.

Please send your submission before 30 July 2020 to Adriana Turpin (adrianaturpin@gmail.com), Sophia Quach McCabe (sqmccabe@gmail.com), and Alice Ottazzi (alice.otz@gmail.com).

Applicants will be notified by 10 August.

Conférence du GRHAM : « Quand la tête de Louis XIV pendait au cou des autochtones » par Robert Wellington (Paris, 18 octobre).

Type : Conférence (entrée libre).
Date et horaire : jeudi 18 octobre 2018 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari (1er étage).
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Les médailles royales françaises ont connu un contexte culturel radicalement différent après avoir été décernées aux peuples amérindiens du Canada à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle. Ainsi, il peut être surprenant d’affirmer que le potentiel symbolique de ces médailles n’a été pleinement réalisé que par les guerriers autochtones auxquels elles ont été données. Ces petites sculptures, conçues à l’imitation d’anciennes monnaies romaines, sont des objets typiquement occidentaux créés pour agir comme des instruments de communication à travers différents espaces géographiques, culturels et temporels. De petites tailles et facilement transportables, les médailles étaient relativement bon marché en fonction des matériaux à partir desquels elles étaient fabriquées. Produites en grandes quantités, elles étaient l’instrument idéal pour véhiculer des messages à grande échelle.

Cette conférence se propose d’examiner plus particulièrement la médaille de la famille royale de Louis XIV qui a été décernée aux alliés amérindiens de la France. Pour certaines tribus dont les algonquins et les iroquois, le roi était appelé « le grand Onontio » titre dérivé de celui donné aux gouverneurs de la Nouvelle-France. Ce terme était une traduction huronne du nom de Charles Huault de Montmagny, premier gouverneur de la Nouvelle-France qui était perçu et présenté comme une sorte de « père » au sein de l’Alliance. Le roi de France était lui-même perçu comme le père des pères, un « Onontio » au-dessus de tous ceux qui portaient ce titre. Le concept de famille représenté sur cette médaille fonctionne par conséquent comme une allégorie du lien entre le roi de France et ses sujets, il s’agit donc d’un message idéologique puissant pour ceux qui vivent dans les colonies loin du centre de l’empire. La réception positive de ces médailles par les partisans autochtones des colons français révèle les pouvoirs talismaniques et politiques changeant que ces objets pouvaient véhiculer dans différents contextes culturels. Les lettrés et antiquaires qui ont conçu l’iconographie de ces œuvres n’avaient sans doute pas prédit avec quel enthousiasme elles seraient reçues et réinvesties par les Amérindiens. Je tenterai de démontrer que les médailles royales françaises avaient la même fonction pour les peuples autochtones que les ornements qu’ils portaient avant l’arrivée des colons européens et qu’ils ont donc dotées ces objets d’un nouveau pouvoir symbolique. Continuer la lecture

Appel à publication : Journal Espacio, Tiempo y Forma

Guerrier Renard, 1731, aquarelle, 31,7 x 20,8 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France.

Type : Appel à publication

Date limite : 1er décembre 2017

We invite all members of the academic community to submit original manuscripts for the sixth issue of Espacio, Tiempo y Forma. Serie VII. Historia del Arte, New Era. Submissions in English, Spanish and French are welcome for the themed dossier. The deadline for submissions is December 1, 2017.

THEMED DOSSIER: “Wearing Images” by Diane Bodart

“Wearing Images” is the title of the themed volume for the sixth issue of the journal that has recently entered a New Era. It will be guest-edited by Diane Bodart, David Rosand Assistant Professor of Italian Renaissance Art History at Columbia University of New York, who has proposed the following thematic framework for this special issue: Continuer la lecture