Archives par étiquette : littérature

Conférence : « L’architecture considérée… de Claude-Nicolas Ledoux : l’architecture, le livre et la fiction ».

Claude-Nicolas Ledoux, dessinateur ; Pierre-Gabriel Berthault, Vue perspective de la ville de Chaux, Eau-forte, Planche N°15 de L’architecture considérée sous le rapport de l’art, des mœurs et de la législation, Paris, 1804

Type : Conférence
Date et heure : 10 avril 2018 à 18h
Lieu : Centre Allemand d’Histoire de l’Art (DFK), 45 rue des Petits-Champs, Paris

Conférence proposée par Fabrice Moulin, Maître de Conférences en littérature française du XVIIIe siècle (Université Paris Nanterre).

Il s’agit d’entrer dans l’œuvre de Claude-Nicolas Ledoux par la porte la plus ambitieuse et pourtant la moins fréquentée : celle de son texte, de son livre. L’architecture considérée… parue en 1804, est, on le sait, un ouvrage unique dans la littérature d’architecture. On cherchera à montrer que l’originalité de ce livre tient avant tout à l’articulation étroite qu’il postule entre l’architecture et la littérature, entre la création architecturale et la puissance créatrice et poétique de l’écriture. Aussi, dans cet espace du livre, fusionnent l’œuvre bâtie, l’œuvre projetée (dessinée ou imaginée) et l’œuvre écrite ; le texte et la gravure ; le réel, le souvenir et l’utopie – dans un jeu de tensions complexe et fascinant qui menace sans cesse l’unité, pourtant affichée, de la ville idéale de Chaux.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Journées d’étude : « Des boulevards aux jardins – rituels de la promenade au XVIIIe siècle »

Louis Le Coeur, d’après Desrais, Promenade du Jardin du Palais-Royal, 1787, estampe, Paris, Bnf

Type : Journées d’étude
Date : 5 et 6 mai 2017
Lieu : Maison Française d’Oxford, 2-10 Norham Road, Oxford OX2 6SE

VENDREDI 5  MAI, 14H-18H

Les genres de promenades

Rotraud von Kulessa, La promenade éducative

Lydia Vázquez et Juan Ibeas, La promenade nationale

Usages sociaux de la promenade

Pauline Valade, Se promener pour se réjouir ? Caractéristiques et usages sociaux de la promenade lors des réjouissances monarchiques à Paris au XVIIIe siècle

Timothée Léchot, L’herborisation comme pratique sociale : Jean – Jacques Rousseau sous la loupe de François

Louis d’Escherny, Les lieux de promenade

Aurélia Gaillard, Les labyrinthes des jardins : guidage et égarements

Gilles Montègre, De l’art de se promener dans les jardins modernes : les usages civiques et sociaux du jardin anglo-chinois à la fin du XVIIIes.

Continuer la lecture

Journée 2017 des doctorants : « Restauration et remploi »

Auteur inconnu, Mariage mystique de Sainte-Catherine, XVIIe s., , 72 x 99 cm, coll. particulière
© Aldo Peaucelle – Art et patrimoine Conseil SARL

Type : Journée d’étude
Date : 24 mai 2017
Lieu : École des chartes, au 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Léopold-Delisle)

Les doctorants de l’École (ed 188 et ed 472) et ceux de l’Ephe (ed 472) organisent une journée d’étude sur le thème « Restauration et remploi ».

Présentation

Arnold Esch a proposé en 1998, dans un article consacré au reimpiego, de distinguer dans les objets archéologiques l’Überleben, la simple survie matérielle d’un objet, d’une ruine, et la Nachleben, véritable vie après la vie « par transformation continuée »[1] des vestiges du passé. Ces notions sont probablement importables – moyennant quelques adaptations – dans l’ensemble des disciplines historiques qui s’intéressent aux enjeux et aux formes de la mémoire : que ce soit l’histoire (politique, des idées, etc.), l’histoire de l’art et l’archéologie, ou la philologie et la littérature.

Continuer la lecture

Appel à communication: 2000 ans déjà… Aspects de la réception d’Ovide

 Gian Lorenzo Bernini, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre, 243 cm, Rome: galerie Borghese.

Gian Lorenzo Bernini, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre, 243 cm, Rome: galerie Borghese.

Type : journée d’étude.
Date limite d’envoi des propositions:  30 avril 2017.
Date de la manifestation : 10 octobre 2017.
Lieu : Université de Toulouse Jean-Jaurès, Maison de la Recherche, salle D31.

17, 2017…
Il y aura bientôt deux mille ans que le poète Ovide a disparu. Mais, comme il le prophétise lui-même dans l’épilogue des Métamorphoses avec une assurance qui n’a pas été démentie, son œuvre lui a survécu et a inspiré de nombreux artistes, qui ont perpétué sa mémoire. C’est à cet aspect de la réception d’Ovide qu’est consacrée la journée d’étude du 10 octobre 2017, organisée par Cristina Noacco (maître de conférences en littérature médiévale à l’Université de Toulouse 2 Jean Jaurès) et Jean-Luc Lévrier (professeur de lettres classiques en classes préparatoires aux grandes écoles, lycée Saint-Sernin, Toulouse), dans le cadre des activités du laboratoire PLH/ELH de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès. Continuer la lecture