Archives par étiquette : guerres de religions

Publication : “Henri IV : Art et pouvoir”.

NATIVEL Colette (dir.) avec la collaboration de CAPODIECI Luisa,Henri IV : Art et pouvoir,Rennes et Tours, PUR et PUFR, 2016, 450 p.

NATIVEL Colette (dir.) avec la collaboration de CAPODIECI Luisa,Henri IV : Art et pouvoir,Rennes et Tours, PUR et PUFR, 2016, 450 p.

 

Présentation de l’éditeur :

Après la longue période des troubles des guerres de religion, le renouveau des arts se manifesta de façon particulièrement éclatante sous le règne d’Henri IV, dans tous les domaines : peinture, sculpture, architecture, mais aussi l’art des jardins, les arts de cour, notamment les ballets et les entrées. Ce fut aussi le cas de l’art du livre, encore trop peu étudié aujourd’hui.

Ce livre expose l’ampleur de ce renouveau et en montre les multiples aspects.

Afin de cerner les transformations et les nouvelles configurations artistiques de cette période, les pratiques artistiques sont replacées dans leur contexte historique, politique et culturel. L’ouvrage pose les enjeux épistémologiques entre pouvoir (élaboration et diffusion par l’image de la figure du « bon roi », tolérant et unificateur du royaume) et art (art de cour, art sacré, dans une époque de troubles religieux…). Enfin, dans une volonté d’inscrire la production artistique française dans un cadre plus large, ce livre explore les liens qui unissent la France d’Henri IV et de Marie de Médicis aux grands centres artistiques européens (Florence, Nancy, Anvers). Continuer la lecture

Journée d’étude : Discours sur les altérités & violences religieuses.

Jacob Duck, Le Dépôt du butin : intérieur d'un corps de garde dans une ancienne église romane, XVIIe siècle, huile sur toile, 55 x 84 cm, Paris, musée du Louvre.

Jacob Duck, Le Dépôt du butin : intérieur d’un corps de garde dans une ancienne église romane, XVIIe siècle, huile sur toile, 55 x 84 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : journée d’étude.
Date : 28 octobre 2015.
Lieu : Louvain-la-Neuve, salle Jean Ladrière (Collège Mercier), Faculté de philosophie, arts et lettres.
Sous la direction du : Groupe d’analyse culturelle de la première modernité (GEMCA) à l’Université catholique de Louvain.

L’actualité nous interpelle depuis maintenant plusieurs années sur ce que d’aucuns appellent de nouvelles «guerres de religions» en référence aux événements du XVIe siècle européen qui ont vu s’affronter catholiques et protestants. En effet, les discours et les images transmis par les médias et les hommes politiques de tout bord présentent des similitudes apparentes qui nous laissent aisément supposer des similitudes de fond. Mais qu’en est-il vraiment? Les mêmes mots disent-ils la même réalité ou disent-ils plutôt nos incompréhensions et nos craintes, trahissant la perception d’une altérité inquiétante et la légitimation des réactions de rejet et de violence qui s’ensuivent? Reproduire les mêmes discours à plusieurs siècles d’intervalle sur des réalités historiques pourtant très différentes est loin d’être une pratique anodine dans la mesure où elle fige et perpétue des clichés et des grilles de lecture a priori, en écrasant la profondeur historique. A ce titre, cette pratique doit être interrogée pour saisir le fonctionnement d’une rhétorique subtile mais néanmoins efficace qui construit une image fantasmatique de l’autre religieux et qui en empêche une approche critique et lucide. Ces trois leçons aborderont de trois points de vue différents ces mécanismes de réappropriation, de subversion et de conversion des mots et des images qui, du passé au présent, nous permettent de comprendre les idéologies à l’œuvre derrière le discours.

Programme :

10h : Agnès Guiderdoni et Monique Weis Introduction.

10h15-10h45 : Ralph Dekoninck (UCL) La guerre des images entre XVIe et XXIe siècle, ou comment combattre les images par les images.

10h45-11h15 : Monique Weis (ULB – FNRS) Le Tableau des Différends de la Religion de Philippe de Marnix ou le testament d’un polémiste du XVIe siècle.

11h15-11h45 : Silvia Mostaccio (UCL) et Olivier Latteur (UCL – UNamur) Des corps brisés. Iconoclasme et violence physique confessionnelle (Pays-Bas espagnols, XVIe -XVIIe siècles).

11h45-12h30 : Discussion.

12h30-13h30 : Pause.

13h30-14h30 : Table ronde autour des matériaux proposés par Mathieu Ferrand (UCL) et Lise Constant (UCL – FNRS).

14h30-15h : Agnès Guiderdoni (UCL – FNRS) “Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage” : le cannibalisme vu par Montaigne.

15h-15h20 : Pause.

15h20-15h50 : Sylvie Peperstraete (ULB) Regards actuels sur le sacrifice humain et l’anthropophagie rituelle chez les Aztèques (Mexique central, ca. 1200-1521).

15h50-16h20 : Elisabeth Trufin (ULB) “Ces Aztèques, si pieusement meurtriers” : regards européens sur les rites sacrificiels mexicas au siècle de la Conquête.