Archives par étiquette : gender

Journée d’étude du GRHAM et du séminaire Collection : « Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s)(1750 – 1815) », (Online, 26-27 octobre 2020).

 

Adriaan de Lelie, De kunstgalerij van Jan Gildemeester Jansz, huile sur toile, 1794–95, Rijksmuseum, Amsterdam.

 

Type : journée d’étude du GRHAM et du séminaire Collection.
Date de l’événement : 26 et 27 octobre 2020.
Lieu : Online. Le colloque aura lieu sur Zoom. Veillez à vous inscrire au préalable, afin de recevoir les informations nécessaire, à l’adresse : collection.seminaire@gmail.com

Le Groupe de Recherche en Histoire de l’Art Moderne (GRHAM) et le Séminaire Collection s’associent pour l’organisation d’un colloque sur le thème du collectionnisme. Intitulé Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s) (1750 – 1815), cet événement a comme objectif d’analyser les collectionneurs à travers leurs pratiques et leurs représentations, en insistant sur de nouvelles pistes de réflexions méthodologiques. Celles-ci permettront d’extraire cette thématique d’approches purement biographiques et monographiques. À partir de cas précis, le colloque entend appréhender le collectionnisme par le biais de problématiques et de méthodes propres qui vont au-delà de la reconstitution d’une collection, un travail certes incontournable, mais conçu ici plutôt comme le point de départ d’une réflexion. Bien que les thématiques à exploiter soient nombreuses, nous nous proposons de borner notre examen à l’étude de quatre axes principaux.

Programme :

26 octobre 2020

9h00 Accueil – Introduction

9h15 – 10h00 Ouverture

  • O. Bonfait, Université de Bourgogne, La culture de la collection au XVIIIe siècle. Etat de la question.

10h00 – 12h45 Session 1 : L’objet privé

Présidence : Patrick Michel

  • L. Jouvet, Université de Bourgogne, Les médailles de Jean Warin (1604-1672) : collectionner l’artiste ou les objets ?

Continuer la lecture

Appel à communication : « La première impression : visages, vêtements et corps. 1600-1800 — ’First Impressions’ : Faces, Clothes, and Bodies, 1600-1800 ».

Jean Raoux, Une dame devant son miroir, ca. 1720, huile sur toile, 79 x 64 cm, Londres, Wallace Collection.

Jean Raoux, Une dame devant son miroir, ca. 1720, huile sur toile, 79 x 64 cm, Londres, Wallace Collection.

Type : Appel à communication.
Date de la manifestation : 10 novembre 2016.
Lieu : York, university of York.
Date limite : 29 août 2016.

In the early modern world, ‘first impressions’ played a central role in the establishment and maintenance of individual and group identities; faces, clothes, and bodies provided a number of sensory clues as to a person’s gender, social status, age, and even health. Appearances were described, depicted, and consumed. However, anxiety over the potential for outward appearances to confuse, disguise, or deceive also gained increasing momentum in this period – ‘first impressions’ were not always as they seemed. Emulation and the erosion of the social hierarchy caused particular alarm, and even the most respectable members of society were now understood to be vulnerable to deception. Clothing, cosmetics, and deportment could all alter appearance and render ‘first impressions’ as shifting and uncertain. In addition, the dissemination of images and descriptions of appearances across the social hierarchy markedly increased throughout the period;the explosion of print culture meant that descriptions of felons were now widely circulated in newspapers, for example, whilst satirical prints prompted a familiarity with images of public figures. Continuer la lecture