Archives par étiquette : culture matérielle

Colloque international du GRHAM : “Art et amitié aux XVIIe et XVIIIe siècles en Europe” // “Art and friendship in the 17th and 18th centuries in Europe”

Type : colloque international.
Dates de l’événement : 14 et 15 juin 2022.
Lieu : Salle Vasari, 1er étage, INHA, Paris.

PROGRAMME

14 juin 2022

9h30 Accueil

10h00 Introduction
Marine ROBERTON, doctorante Histoire de l’art moderne, UParis 1 Panthéon-Sorbonne
Charlotte ROUSSET, doctorante ATER Histoire de l’art moderne, IRHiS, ULille

10h15 Conférence d’ouverture
Aurélie PRÉVOST, docteure Histoire moderne, ULumières Lyon 2, membre associée du CRULH
Représenter et critiquer l’Amitié exposée aux Salons (XVIIIe siècle) : une question sociale et politique ?

Discussion

Continuer la lecture

(Annulé) Conférence du GRHAM : “Gold in the ark of God and capitalism” par Natasha Eaton, 21 avril 2022, en visioconférence. (Annulé)

Frontispiece of The Padshahnama, c.1630s, Royal Collections, Windsor Castle.

Type : Conférence.
Date et horaire : Annulé.
Lieu : Visioconférence sur Zoom
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

This paper explores the agency of gold in South Asia as an ambiguous means of exchange and delightful control. As Taussig has suggested, gold can be an allegory for modernity qua labour in the miasmic mines of South American. If he explores the ‘metaphorical’ horrors of how exploitation is championed in Colombia and celebrated in the Museo del Oro, my examination of gold turns to its hidden status in statues in India and its mirror like quality in the shamsa. The shamsa is a sun bursting light form of geometric exactitude celebrated by the monarchs Akbar, Jahangir and ShahJahan. The sources of this form of gold speak to the now contested, derelict mines of Hutti. What does it mean to think of gold as celestial? Especially in the wake of material studies concerned with vibrant materiality? Is gold still to be colonized? Are there limits to decolonial thought?

Dr Natasha Eaton is Reader in the History of Art at UCL. She is a long serving editor of Third Text and the author of three monographs – Mimesis across empires: Artworks and networks in India, 1765-1860 (Duke University Press, 2013), Colour, Art and Empire: Visual culture and the nomadism of representation (I.B.Tauris, 2013) and Travel, Art and Collecting in South Asia: Vertiginous exchange (Routledge, 2021). She is currently at work on a special issue of Third Text with Manuela Ciotti on global collecting and modernity and on a monograph concerned with the materialities of empire provisionally titled The Unconditional Image: Art and labour in South Asia.

Annulé

Conférence du GRHAM : « Artists’ Things » : Objets et propriété dans le monde de l’art du XVIIIe siècle. Hannah Williams, 20 mai 2021 à 19h en visioconférence.

Jean-Siméon Chardin, Attributes of the Arts, 1766 (Minneapolis Institute of Art). Image dans le domaine public : Google Art Project

Type : Conférence.
Date et horaire : 20 mai 20021 à 19h.
Lieu : Visioconférence sur Zoom
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Quelles sont les histoires que les « choses » peuvent nous raconter sur elles-mêmes et sur leurs propriétaires ? Cette conférence entre dans les ateliers et les domiciles des artistes du XVIIIe siècle afin de mettre au jour la culture matérielle de leurs vies, tant professionnelles que personnelles. En explorant ces « choses » en tant que sujets et objets d’histoire, Hannah Williams parlera du livre qu’elle écrit avec Katie Scott – Artists’ Things (à paraître en 2022) – qui porte sur les possessions qui ont appartenu aux artistes français, du fauteuil de Fragonard à la perruque de Vernet. Retraçant comment ces objets ont été acquis, comment ils ont circulé, et comment leurs propriétaires les ont traité, le livre est conçu comme une série d’ « object biographies » qui s’intéressent à l’agentivité des objets et à leur rôle dans la médiation des relations sociales et des activités quotidiennes. Ce projet expérimental cherche une histoire alternative du monde de l’art moderne – une histoire qui se trouve non pas dans les objets fabriqués par les artistes, mais dans ceux qu’ils possédaient. Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : “Que nous apprend le bois dans l’étude des objets et des œuvres d’art?” Catherine Lavier

© Catherine Lavier

Type : Conférence.
Date et horaire : jeudi 19 novembre 2020 à 18h.
Lieu : En ligne / Zoom.
Pour tout renseignement et inscription : asso.grham@gmail.com

 

Que nous apprend le bois dans l’étude des objets et des œuvres d’art ? 

Conférence donnée par Catherine Lavier (en ligne), jeudi 19 novembre, 18h.

L’étude matérielle des objets mobiliers et des œuvres d’art signale souvent la présence de bois comme élément constitutif ou comme support. Or, il est assez peu considéré et souvent réduit à la seule datation alors qu’il renferme quantité d’informations aussi bien d’ordre environnemental comme les aspects chronologique, géographique, morphologique qu’anthropique sur le travail, le commerce, les outils, les gestes ou les artisans du bois. Cette présentation exposera le principe de cette discipline, les méthodes et les techniques employées pour révéler la multitude de facettes que recèle la materia prima issue des arbres au travers d’exemples variés couvrant principalement les XVII-XIXe siècles. Continuer la lecture

Conférence : “Objects and Emotions: the London Foundling Hospital Textile Tokens, 1740-1770”

London Metropolitan Archives, copyright Coram.

Type : Conférence
Date de l’évènement : 30 novembre 2017 à 17h30
Lieu : Université Paris Diderot, 8 rue Albert Einstein, 75013 Paris. Salle 830 (Bâtiment Olympe de Gouges)

John Styles, professeur d’histoire moderne à l’université de Hertfordshire et ancien directeur du parcours de recherche au Victoria and Albert Museum, sera à Paris pour donner une conférence exceptionnelle dont le sujet est “Objects and Emotions: the London Foundling Hospital Textile Tokens, 1740-1770”.

Pionnier de l’histoire de la culture matérielle, John Styles travaille en particulier sur le textile et les consommations populaires. Il est l’auteur notamment de The Dress of the People (Yale University Press, 2007), et a été commissaire en 2010 de l’exposition “Threads of Feeling” qui s’est tenue au Foundling Hospital de Londres et qui portait sur les bouts de tissus (textile tokens) laissés en gage par les mères obligées de laisser leur enfant à l’orphelinat dans l’espoir que ce petit gage matériel leur permettrait un jour de pouvoir se faire reconnaître et identifier comme la mère de l’enfant.

Séance organisée par le LARCA / UMR 8225

 

 

 

Appel à communication: Travelling Objects. Ambassadors of the cultural transfer between Italy and the Habsburg monarchy

Type : Appel à communication.
Date limite appel à candidature: 15 janvier 2017.
Date de la manifestation : 19-20 mai 2017.
Lieu : Rome, Italie.

The international conference travelling objects will focus on the material aspects of cultural transfers: the exchange of paintings, designs/drawings, sculptures or books. Our specific interest is in the movement of these inherently ambassadorial objects between Italy and the Habsburg Monarchy during the 17th and 18th centuries, and their reception and role in the transmission of information and ideas between the North and the South. Special attention will be given to the agents of the exchange, who promoted, organized or mediated the exchange. Continuer la lecture