Archives par étiquette : Corinne THÉPAUT-CABASSET

Conférence : Rococo in Scandinavia

Pavillon chinois du château de Drottningholm, Suède

Type : Conférence

Date : 30 – 31 mai 2017

Lieu : Copenhague, Palais Thott

In 2017, in Copenhagen, the conference “The Rococo in Scandinavia” will explore the many ways in which the history of style affected the arts and the culture of Scandinavia over the course of the long Eighteenth century by exploring the Rococo stream.

The past years in Copenhagen have shown an interest for rococo culture. After ROKOKO MANIA fashion exhibition at the Designmuseum Denmark in 2012, and in 2016 the first monograph of the most eminent 18th century painter in Scandinavia, Carl Gustaf Pilo, by the Danish art historian Charlotte Christensen, and the William Hogarth’s Treaty of Beauty at the Statens Museum for Kunst (2016). These past events demonstrate the obvious potential in developing this topic in Denmark. Continuer la lecture

Conférence : Dress and Diplomacy (Copenhagen, 22 Mar 17)

Romyn de Hooghe, Conclusion de la Paix de Breda ratifiée dans la chambre des conférences entre les Rois d’Angleterre, de France, de Danemarck et les provinces unies, 1667, gravure, 52,8 x 56,8 cm, Paris, Bibliothèque Nationale de France.

Type d’événement : Conférence

Date : 22 mars 2017

Lieu : Copenhague, Centre for Textile Research/SAXO Institute University of Copenhagen

DRESS & DIPLOMACY

There is still much to learn about where, how and why diplomats are keys actors in the many ways the trade of textile and the culture of clothing is spread out on a global scale through time and space.

The research theme chosen by Corinne Thépaut-Cabasset for CTR’s Research & Development day is presented through a series of case studies investigating the impact of diplomacy and secret service in the area of Dress and Textile.

The influence of diplomatic networks on fashion circuits has not yet attracted the attention of researchers in fashion history. Nonetheless the diplomatic archives conserve numerous documents of diverse types concerning directly the study of fashion and more generally that of taste. Attentive observers of the society of their time and of their contemporaries, diplomats, had an official and often political mission, thanks to marriages, births, dynastic events, celebrations of peace and treaties in which they participated in the place of their sovereign. Continuer la lecture

Journée d’étude : “L’esprit des modes au grand siècle. L’héritage de Louis XIV dans l’histoire de la mode et des textiles”.

D'après Pierre Mignard, Louise de la Beaume le Blanc, duchesse de la Vallière et ses enfants, Marie Anne de Bourbon (1666-1739), future princesse de Conti et Louis de Bourbon (1667-1683) le comte de Vermandois, XVIIe siècle, huile sur toile, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

D’après Pierre Mignard, Louise de la Beaume le Blanc, duchesse de la Vallière et ses enfants, Marie Anne de Bourbon (1666-1739), future princesse de Conti et Louis de Bourbon (1667-1683) le comte de Vermandois, XVIIe siècle, huile sur toile, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Type : journée d’étude.
Date : samedi 5 décembre 2015 à partir de 10h30.
Lieu : IFM, Paris.
Inscriptions dans la limite des places disponibles : Association ART & LUXE,
38 Boulevard Henri IV,
75004 Paris.
art-­‐luxe@live.fr

L’année 2015 célèbre la commémoration de la mort de Louis XIV, monarque absolu, mais aussi modèle absolu en matière de mode dans l’Europe entière et artisan du développement de l’industrie de la mode française. La mode fut un moyen d’exacerber le pouvoir de Louis XIV et le rayonnement de la France en Europe et même au-delà. Presque un siècle avant la célèbre modiste Rose Bertin et la reine de France Marie-Antoinette, Louis XIV inventait le “système de la mode” en encourageant l’innovation et l’industrie au service de la création vestimentaire. 

L’association Art & Luxe propose de mettre en perspective l’histoire de la mode au Grand Siècle par une conférence articulée autour de la presse de mode, de l’innovation textile et de la fabrication de l’image de la mode au 17e siècle ; et d’apporter ainsi aux étudiants, chercheurs, et curieux un éclairage sur les fondements de la mode et les sources d’inspirations possibles pour les créateurs d’aujourd’hui et de demain.

Programme :

10h30 : Corinne Thépaut-Cabasset, présidente de l’association Art & Luxe, chercheur associé au Château de Versailles, au Victoria & Albert Museum, et à l’Université de Copenhague : « L’Esprit des modes au Grand Siècle : l’invention de la mode à l’époque de Louis XIV ».
11h00 : Pascale Cugy, docteur en histoire de l’art (Université Paris-Sorbonne + Rennes 2) : « Graver et vendre l’éphémère. Naissance et développements de l’image de mode sous Louis XIV »
11h30 : Carole Damour, responsable du service patrimoine et archives, société Lelièvre, Tassinari & Chatel : « Le brocart, tissages de soieries en fils d’or et d’argent ».

Colloque : Antoine Galland et l’Orient des savants.

Philippe de Champaigne, Portrait présumé de Jean de Thévenot,  ca. 1660–63, huile sur toile, 23 ½ x 17 in., San Marino (E.U.),Huntington Library.

Philippe de Champaigne, Portrait présumé de Jean de Thévenot, ca. 1660–63, huile sur toile, 23 ½ x 17 in., San Marino (E.U.), Huntington Library.

Type : colloque.
Date : 03 et 04 décembre 2015.
Lieu : à l’Institut national des Langues et Civilisations orientales, Auditorium, et  à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Grande salle des séances du Palais de l’Institut de France.
A télécharger :  
le programme et le bulletin d’inscription.

Antoine Galland a ouvert une porte royale sur l’Orient par les connaissances qu’il a acquises au cours de ses voyages dans l’Empire Ottoman, par sa collecte de médailles et de manuscrits, ses travaux savants, son érudition et son talent d’écrivain dans la belle langue du tournant de 1700. Ses récits de voyageur éclairé, son Discours-Préface de la Bibliothèque orientale de d’Herbelot en 1694, les Mille et une nuits publiés de 1704 à 1717, les Paroles remarquables, sans oublier De l’origine et des progrès du café, toute son œuvre engage le XVIIIe siècle dans la découverte de la réalité des mondes arabe, turc et persan, puis fraye la voie vers une Asie plus lointaine.

Programme :

Jeudi 3 décembre 2015

Institut national des Langues et Civilisations orientales,
Auditorium
65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris

– Séance sous la présidence de Jean-Paul SERMAIN, professeur à l’Université de Paris III-Sorbonne nouvelle
10h00 : Ibrahim AKEL, chercheur INALCO : Quelques remarques sur la bibliothèque d’Antoine Galland et l’arrivée des Mille et Une Nuits en Occident.
10h30 : Sara YONTAN, conservatrice, chargée des collections turques à la Bibliothèque nationale de France : Antoine Galland, linguiste et turcologue.
11h00 : François LACHAUD, directeur d’études à l’École française d’Extrême-Orient : La réception des Mille et Une Nuits au Japon.
11h30 : Pause.

– Séance sous la présidence de Evanghelia STEAD, professeur à l’Université de Versailles-Saint-Quentin.
11h45 : Sylvette LARZUL, chercheur à l’Institut des mondes africains : La transmission de l’érudition orientaliste à la fin du XVIIe siècle : Les Paroles remarquables, les bons mots et les maximes des Orientaux d’Antoine Galland.
12h15 : Mathieu CHOCHOY, doctorant à l’École pratique des Hautes Études : Antoine Galland et François Pétis de la Croix.

– Séance sous la présidence de Raymonde ROBERT, professeur émérite à l’Université de Lorraine.
15h00 : Marion DUVAUCHEL, docteur en philosophie, enseignante : L’orientalisme savant et ce qu’il doit à Barthélemy d’Herbelot et à Antoine Galland.
15h30 : Christiane DAMIEN, doctorante en Études arabes à l’Université de Sao Paulo (USP), Brésil : Le surnaturel et le magique dans les contes orphelins.
16h00 : Pause.

– Séance sous la présidence de Jean-Louis BACQUÉ-GRAMMONT, directeur de recherche émérite au CNRS.
16h15 : Evanghelia STEAD, professeur de Littérature comparée à l’Université de Versailles-Saint-Quentin : Antoine Galland, auteur du « Chef d’œuvre invisible » ? Sur quelques traits et astuces d’inventeur.
16h45 : Roberta DENARO, maître de conférences à l’Université de Naples « l’Orientale » : « La délicatesse de notre langue et de notre temps » : Gallandian censorship in the Arabian Nights.

Vendredi 4 décembre 2015

Académie des Inscriptions et Belles-Lettres,
Grande salle des séances
Palais de l’Institut – 23, quai de Conti, 75006 Paris

– Séance sous la présidence de Jean-Pierre MAHE, membre de l’AIBL, Président de la Société asiatique.
10h00 : Raymonde ROBERT, professeur émérite à l’Université de Lorraine : Les Paroles remarquables […] des Orientaux ou L’art d’apprivoiser l’exotisme sans en atténuer l’étrangeté.
10h30 : Raphaëlle MERLE, doctorante à l’Université Paris Ouest, et Maxime Georges MÉTRAUX, doctorant à l’Université Paris-Sorbonne : Antiquarisme et découverte de l’altérité : le voyage savant en Orient d’Antoine Galland à la dynastie des Fourmont.
11h00 : Pause.

– Séance sous la présidence de Pierre-Sylvain FILLIOZAT, membre de l’AIBL, Vice-Président de la Société asiatique.
11h15 : Guy MEYER, docteur en histoire : Antoine Galland antiquaire : l’apport de ses voyages au Levant.
11h45 : Jean-Louis BACQUÉ-GRAMMONT, directeur de recherche émérite au CNRS : Le traité du café.

– 15h30 : Séance de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres sous la présidence de Robert MARTIN, Président de l’AIBL.
Corinne THÉPAUT-CABASSET, chercheur associé à l’Université de Copenhague, sous le patronage de M. Jean-Pierre Mahé, membre de l’AIBL, Président de la Société asiatique : Un autre témoin de Galland en Orient : le sieur de La Croix.
Pierre-Sylvain FILLIOZAT, membre de l’AIBL, Vice-Président de la Société asiatique : Du persan au sanscrit, la découverte de la philosophie de l’Inde.
Pierre-Sylvain FILLIOZAT, membre de l’AIBL, Vice-Président de la Société asiatique : Conclusion.