Tableaux de fruits peints à Paris au milieu du XVIIe siècle : le catalogue inédit du « sieur de Somme » (publication de Claudia Salvi-Faré)

Pour citer cet article: Claudia Salvi-Faré, "Tableaux de fruits peints à Paris au milieu du XVIIe siècle : le catalogue inédit du « sieur de Somme »", Carnet de recherche du Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne (GRHAM), mis en ligne le 12 juin 2022, consulté le ...

Introduction

Vers le milieu du XVIIe siècle, le marché de l’art parisien stimule la production de natures mortes de format réduit que Pierre Dupuis (1610 – 1682), Paul Liégeois (actif en France au milieu du XVIIe siècle), Pierre-Antoine Lemoine (vers 1605 – 1665), Jean Garnier (1632 – 1705) et Jean-Baptiste Monnoyer (1636 – 1699) ont tous alimentée. Il s’agit toujours de compositions en frise, peintes sur un fond uni avec une rangée de fruits, parfois deux, posées à même une plinthe simulant invariablement la pierre. Cette plinthe est parfois ornée de motifs (Dupuis, Monnoyer, Lemoine), ou encore parée d’une draperie unie (Liégeois, Dupuis)[i].

Cette production est spécifiquement française du fait de la mesure extrêmement surveillée de ces mises en scène. À la différence des grands maîtres contemporains hollandais et flamands, ces natures mortes bannissent les objets trop ouvragés, les contrastes chromatiques trop chatoyants, la dramatisation des lumières comme de la touche. Continuer la lecture de Tableaux de fruits peints à Paris au milieu du XVIIe siècle : le catalogue inédit du « sieur de Somme » (publication de Claudia Salvi-Faré)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search