Archives par étiquette : appel

Appel à communication : “Water and Gods in the Iconography of Power”

Andrea Cornely, d'après Ciro Ferri, Dessin pour un carrosse, gravure,  c. 1687, Londres, V&A V&A 19393.

Andrea Cornely, d’après Ciro Ferri, Dessin pour un carrosse, gravure, c. 1687, Londres, V&A V&A 19393.

Type : Appel à communication.
Date limite appel à candidature : 1er février 2017.
Date de la manifestation : 12-15 juillet 2017.
Lieu : Lisbonne (Portugal).

Since Antiquity, the personification of water, as rivers or seas, is one of the recurrent elements in the iconography related to power. From Tigris to Ganges, from the Mare Nostrum to the Atlantic Sea, water seems to be an essential element in the visual display of powerful monarchies and empires. After the American epopee, oceans started to play an extraordinary role in the allegorical representation of the two main Empires involved, so to speak, Spain and Portugal, but not solely.

This panel seeks to approach water iconography, with special attention to Oceans, as a mode of representation of power throughout modern Era and deals with its role in politics and culture. We are interested in arts, music, and literature, and how they relate to the iconography of water and its relation with power. Especially welcome are cross-disciplinary contributions, proposals that address different cases studies in a comparative way and studies focused in ephemeral
architecture and theatrical context.

Topics may include, but are not limited to:

  • Ephemeral art: celebrations of victories, king’s birthdays or even religious events were the perfect context for the representation of water as the image of rulers.
  • Prints, emblems and propaganda: How the topic relates to the rulers propaganda.
  • European powers and the new Geography: How monarchies and sovereigns assumed the discoveries into their own image of power.
  • Odes, poetry and epic: How literature used the image of Oceans and Rivers to glorify the rulers and how it related to the visual arts.

Modalité de soumission :

Please submit your proposal by 1st February 2017:
http://www.nomadit.co.uk/cham/cham2017/panels.php5?PanelID=5517

Do not hesitate to write us to diezdelcorralcorredoira@tu-berlin.de regarding any question you have related to your proposal. We will be happy to discuss the details with you.

Appel à communication : “Early Modern Satire : Themes, Re-Evaluations, and Practices”

Jean-Honoré Fragonard, Jeux de satyres. La Famille du satyre, vers 1763, eau-forte, 14 x 21 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie.

Jean-Honoré Fragonard, Jeux de satyres. La Famille du satyre, vers 1763, eau-forte, 14 x 21 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie.

Type : Appel à communication.
Date limite : 4 janvier 2017.
Date de la manifestation : 2 au 4 novembre 2017
Lieu : Gothenburg, Suède

Early modern satire – broadly, from c. 1500 to c. 1800 – is a vast but still underexamined field of representation. Although flourishing in “certain periods and certain places, satire can be said to be integral to the European project, often challenging the limits of tolerance and evoking hostility but also associated, increasingly in this period, with notions of freedom and enlightenment. This conference, hosted by Gothenburg University, seeks to position satire as a mode of representation throughout early modern Europe and clarify its role in politics, culture and religion. We seek proposals from scholars in all fields who work on aspects of satire in the period. Especially welcome are contributions that explore satire as a form of representation
existing across boundaries – of territories, of genres and/or periods. We also welcome proposals that situate satire in a wider aesthetic context, including cross-disciplinary work that seeks to address satire as a mode of for example visual representation. Continuer la lecture

Appel à communication : 7e édition du Festival d’Histoire de l’Art (La Nature)

Claude Aubriet, Aubergine, XVIIIe siècle, gouache sur vélin, Paris, Muséum National d'Histoire Naturelle.

Claude Aubriet, Aubergine, XVIIIe siècle, gouache sur vélin, Paris, Muséum National d’Histoire Naturelle.

Type : Appel à communication
Date limite : 11 décembre 2016
Date de la manifestation : 2 au 4 juin 2017
Lieu : Château de Fontainebleau

À l’heure où le schéma dualiste nature/culture qui a fortement marqué la modernité occidentale tend à être remis en question, le Festival de l’histoire de l’art propose d’explorer le thème de la nature dans ses aspects les plus variés, en considérant bien sûr l’importante question de la mimêsis, mais sans s’y tenir exclusivement. Cette notion de nature sera entendue dans son sens large, comme l’ensemble des êtres et des réalités qui environnent l’homme mais ne sont ni créés, ni organisés par lui. Comme telle, la nature englobe une grande partie de l’activité scientifique, investit la pensée mythico-religieuse, stimule l’imaginaire et sert de référence à l’esthétique, sans omettre la quête de fusion liée à l’animisme/Gaïa ou encore la notion de Care. À travers les médiums artistiques et les domaines de l’histoire de l’art les plus variés, sans restrictions chronologiques ou spatiales, il s’agira ainsi d’interroger la nature autant comme inépuisable pourvoyeuse de formes à imiter que comme modèle d’activité créatrice. Est-il besoin de souligner que Fontainebleau, dont la forêt enchanta les poètes du règne des Valois avant de servir de motif aux peintres de l’École de Barbizon, est un lieu propice à explorer ce thème ?

Continuer la lecture

Appel à communication : “Before Orientalism : The “images” of Islam, 15th-17th c.”

Antoine Coypel, Mohammed Tenim, Ambassadeur du Maroc à la Comedie Italienne,1682, huile sur toile, Versailles.

Antoine Coypel, Mohammed Tenim, Ambassadeur du Maroc à la Comedie Italienne,1682, huile sur toile, Versailles.

Type : Appel à communication.
Date limite : 1er février 2017
Date de la manifestation : 18-19 mai 2017
Lieu : Fundación BBVA. Palacio del Marqués de Salamanca. Paseo de Recoletos 10 (Madrid)
Organisation : Borja Franco Llopis (UNED),

In recent years, the study of religious otherness has experienced a significant surge. Regarding the perception of Islam in Europe, the Romantic dichotomous vision between the orientalist attraction and the rejection and hatred is being left behind. The purpose of this conference is to analyse from a pluri-disciplinar perspective, which conceptions or images of Islam were developed, from the end of the Middle Ages to the decline of the Austria dynasty in the Iberian Peninsula and other Mediterranean enclaves closely connected to the Hispanic Crown. The stereotypes which have traditionally limited historical studies will be addressed; also, the dissociation between the imaged produced by literature and the visual discourses of several social strata which were in closer contact with Islam will be analysed.

Continuer la lecture

Appel à publication : Journal18 #4 – East-Southeast (Automne 2017)

Louis-Auguste Brun, Portrait équestre de la reine Marie-Antoinette, 1783, huile sur toile, 60 x 66 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Louis-Auguste Brun, Portrait équestre de la reine Marie-Antoinette, 1783, huile sur toile, 60 x 66 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Type : Appel à publication
Date limite : 1er octobre 2016
Date de publication : Automne 2017
Sous la direction de : Kristina Kleutghen, Washington University in St. Louis

#4 East-Southeast

The recent cross-cultural turn in art history has opened up the eighteenth-century world in a variety of productive new ways. Yet the view of this global eighteenth century is still often that of Europe and North America looking East, rather than considering broader Asia’s view of contact among its many states and kingdoms spread out along the continent and across oceans. Trade, exploration, and diplomacy linked the region stretching from East Asia through Southeast Asia, around India, and across the Indian Ocean to the Middle East in ways that brought exotic goods from one end of this vast area to another. A few notable cases even forbade most or all Europeans from entering the country, choosing to strengthen their connections to their neighbors – even thousands of miles away across the seas – rather than to the Westerners who arrived in their harbors. Artists and artisans traveled between courts and ports; treasures and useful decorative objects brought far-flung nations into everyday contact; and imitations of the foreign competed with authentic imported goods in markets around the Eastern Hemisphere. The result is a complex and understudied area of cross-cultural contact that reveals the true depths of interaction across the Asian continent that began long before European arrival and continues today.

“East-Southeast” seeks to reorient the compass of global art history by considering intra-Asian artistic exchange during the long eighteenth century. Articles should address some area of art resulting from contact between the Asian non-west, stretching from Western Asia across
Central Asia to East Asia, and down through South Asia and Southeast Asia.

Modalités de soumission :

To submit a proposal, send an abstract (200 words) and a brief CV to editor@journal18.org. Articles should not exceed 6000 words and will be due on 1 April 2017. For further details on the submission process see Information for Authors (http://www.journal18.org/info/).

Plus d’informations sur le site de Journal18.

Appel à publication : “Enchanted, Stereotyped, Civilized: Garden Narratives in Literature, Art and Film”

Jean-Baptiste Oudry (Paris 1686 - Beauvais 1755), Vue des jardins d'Arcueil, 1744, pierre noire et rehauts de craie blanche, 310 x 520 mm, signé et daté.

Jean-Baptiste Oudry (Paris 1686 – Beauvais 1755), Vue des jardins d’Arcueil, 1744, pierre noire et rehauts de craie blanche, 310 x 520 mm, signé et daté.

Type : Appel à publication
Date limite de postulation : 15 octobre 2016

Continuer la lecture

Appel à publication : Journal18, #3 LIFELIKE (Printemps 2017)

Nicolas Spayement, peintre Desmares, machiniste, huile sur tôle de fer, cadrans émaillés, cadre en bois sculpté et doré, 1739 © Les Arts Décoratifs

Nicolas Spayement, peintre, Desmares, machiniste, huile sur tôle de fer, cadrans émaillés, cadre en bois sculpté et doré, 1739 © Les Arts Décoratifs

Type : Appel à publication.
Date de publication : Printemps 2017.
Date limite d’envoi de proposition : 15 mai 2016.

#3 LIFELIKE

Continuer la lecture

Appel à communication : « Publier sur l’art, l’architecture et la ville : La Font de Saint-Yenne (1688-1771) et l’ambition d’une œuvre »

La Font de Saint-Yenne, Étienne, Examen d'un essai sur l'architecture , avec quelques remarques sur cette science traitée dans l'esprit des beaux-arts, Paris, M. Lambert, 1753 (Page de garde).

La Font de Saint-Yenne, Étienne, Examen d’un essai sur l’architecture , avec quelques remarques sur cette science traitée dans l’esprit des beaux-arts, Paris, M. Lambert, 1753 (Page de garde).

Type : Appel à communication.
Date de la manifestation : 24-25 novembre 2016.
Lieu : Paris.
Date limite : 25 mars 2016.

La contribution décisive de La Font de Saint-Yenne à la naissance et à l’affirmation d’un nouveau type de discours sur l’art au milieu du XVIIIe siècle n’est certainement plus à prouver. Albert Dresdner et Roland Desné, et à leur suite Else Marie Bukdahl, Annie Becq et Richard Wrigley ont définitivement arraché le littérateur des limbes de la critique. Plus récemment, les travaux de René Démoris, Florence Ferran ou encore Étienne Jollet, éditeur de ses œuvres complètes, ont considérablement contribué à faire sortir les écrits de ce personnage de l’ombre du grand Diderot, dans laquelle on avait tendance à les tenir. Ces études, souvent centrées sur deux des principaux écrits de La Font (les Réflexions sur quelques causes de l’État présent de la peinture en France, avec un Examen des principaux Ouvrages exposés au Louvre, 1746, parues en 1747, et les Sentiments sur quelques ouvrages de peinture, sculpture et gravure, Écrits à un particulier en province, publiées en 1754), ont mis en évidence la témérité et l’audace de leur auteur qui revendique le droit fondamental au libre exercice de la critique. Plus encore, elles ont souligné le coup de force qu’a constitué l’irruption, dans le discours sur l’art, d’une parole et d’un jugement profanes s’autorisant du seul « public » – entité évidemment floue dont Thomas Crow a bien montré qu’elle allait devenir, justement à partir de La Font de SaintYenne, l’enjeu principal des affrontements idéologiques autour du Salon. En soulignant l’ampleur du scandale (dont l’éclat semble effacer jusqu’au personnage, dont on ne sait encore aujourd’hui que très peu) et la vigueur de la polémique engendrées, les analyses sur La Font ont démontré que son œuvre avait indéniablement une valeur inaugurale. Ce colloque autour de La Font de Saint-Yenne se propose de prolonger la réflexion dans trois directions :

Continuer la lecture

Appel à communication : Séminaire du GRHAM, 2015-2016

« Séminaire de recherche active en histoire de l’art moderne »

Au cours de ce séminaire mensuel, le GRHAM proposera à deux intervenants de venir exposer leurs recherches en cours, leurs questionnements ou leurs hypothèses de travail les plus récentes. Chaque intervenant pourra s’exprimer pendant une durée de vingt minutes. La séance sera ensuite consacrée à un débat sous la gouverne d’un discutant ainsi que d’un modérateur expérimenté.

Se voulant un organe d’aide à la réflexion, cet appel à communication s’adresse aux enseignants-chercheurs, aux conservateurs et professionnels du marché de l’art, ainsi qu’aux étudiants, à partir du M2.

Toutes les propositions de communication sont les bienvenues et seront attentivement examinées. Elles peuvent néanmoins être construites autour de l’un des axes suivants :

  • Du projet d’architecture au lieu de vie ou de représentation,
  • Textiles et vêtements : les enjeux de l’ornement,
  • Figures de l’oubli et de l’anonymat : trajectoires d’artistes,
  • Art et historicisme, le rapport de l’artiste au passé,
  • Ateliers, artisans et manufactures.

En 2015, le séminaire se déroulera de 18h à 20h à l’INHA aux dates suivantes :

  • Mardi 6 octobre,
  • Mardi 3 novembre,
  • Mardi 8 décembre.

Pour 2016, les dates du séminaire seront précisées ultérieurement.

Les intervenants choisis pour chaque séance s’engagent à envoyer le texte de leur communication, ainsi que les éventuelles images qu’ils souhaitent utiliser, dix jours avant le séminaire auquel ils participent, afin que le modérateur et le discutant puissent orienter au mieux le débat.

Les frais de transport en train (aller-retour à Paris) seront pris en charge par le GRHAM, sur une base forfaitaire, pour les intervenants résidant en France ou dans un pays limitrophe.

Les propositions de communication d’environ 300 mots, accompagnées d’une courte bio-bibliographie, doivent parvenir au GRHAM avant le 30 mai 2015 à l’adresse suivante : asso.grham@gmail.com.

Appel à communications : “Savoir et transmission : La littérature de la technologie de l’art dans l’Europe moderne (1400-1700)”

Machine à compression. Daguin, Pierre Adolphe. Traité élémentaire de physique théorique et expérimentale avec des applications à la météorologie et aux arts industriels. 7e éd. Toulouse : Privat ; Paris ; Dezobry et Magdeleine, 1861. p. 324

Machine à compression. Daguin, Pierre Adolphe. Traité élémentaire de physique théorique et expérimentale avec des applications à la météorologie et aux arts industriels. 7e éd. Toulouse : Privat ; Paris ; Dezobry et Magdeleine, 1861. p. 324

Type : Colloque
Date limite pour envoyer une proposition : 20 avril 2015.
Date et lieu de la journée d’étude : 10 octobre 2015 – INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

La composante « Centre de recherche en préservation des biens culturels » de l’équipe d’accueil 4100 « Histoire culturelle et sociale de l’art » (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) organise le samedi 10 octobre 2015 à l’Institut National d’Histoire de l’Art (Paris, 2, rue Vivienne, 2e arrondissement), un colloque consacré à « La littérature de la technologie de l’art dans l’Europe moderne (1400-1700) ».

La période qui s’étend de la fin du Moyen Age à la veille des Lumières voit émerger une nouvelle approche de la connaissance. Le but de cette journée consiste à s’interroger sur la manière dont la littérature de la technologie de l’art s’inscrit dans cette évolution globale des savoirs et de leur transmission durant cette époque.

Afin de mieux comprendre les modalités d’élaboration et de diffusion du savoir technologique dans le domaine artistique, ce colloque se propose d’aborder sans exclusive les thèmes suivants :

– Quelles sont les sources de l’information technologique (observations, textes, mise en pratique par des amateurs ou des professionnels) ?

– Quels sont les modes de transmission entre la source de l’information et son transcripteur transmission matérielle, orale ou écrite (ouvrages, lettres, notes) ?

– Quels sont les acteurs de cette transmission de l’information technologique (auteurs, copistes, lecteurs, utilisateurs) ?

– Comment ces textes technologiques ont-ils été conçus et dans quels buts (collection encyclopédique, expérimentation, usage quotidien, application pratique) ?

– Existe-il une mise en forme et une mise en mots de l’information propres aux écrits de la technologie de l’art ou bien sont-elles communes à plusieurs disciplines (arts, médecine, botanique, cosmétique, alchimie, minéralogie …) : par exemple, la récurrence du vocabulaire, les systèmes d’abréviations, la structuration en paragraphes, les annotations infratextuelles (notes, corrections, manicules, titres, numérotations) ?

– Que peuvent nous apprendre les analyses codicologiques et paléographiques de ces textes ?

– Quelle place les informations relevant de la technologie de l’art occupent-elles dans des ouvrages technologiques aux préoccupations plus vastes ou différentes ?

Pour répondre à ces questions, le centre de recherche en préservation des biens culturels souhaite réunir aussi bien des historiens de l’art, des sciences ou des techniques, que des conservateurs-restaurateurs, des conservateurs, des archivistes-paléographes, et des scientifiques du patrimoine. Les doctorants et jeunes chercheurs sont les bienvenus. Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Les propositions de participation, d’un maximum de 500 mots, sont attendues au plus tard le 20 avril 2015 et sont à envoyer en français ou en anglais sous format Word en pièce jointe à l’une des adresses ci-dessous. La liste des propositions retenues sera communiquée début juin 2015.

Contacts :

Cécile Parmentier, doctorante à l’HiCSA – ED 441 Histoire de l’art
Cecile.Francois1@malix.univ-paris1.fr

Anne Servais, doctorante à l’HiCSA – ED 441 Histoire de l’art
a_servais@hotmail.com