Archives de catégorie : Colloques

Conférence du GRHAM : “L’artiste canadien François Baillairgé (1759-1830) : de la mention à la reconnaissance ?” par Pierre-Olivier Ouellet, 27 janvier 2022, en visioconférence.

François Baillairgé d’après Le Dominiquin, Étude de jambe d’après « Le Martyre de saint André », 1778-1781, sanguine et mine de plomb sur papier, 60 x 46,1 cm, Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, 1975.243R.

Type : Conférence.
Date et horaire : 27 janvier 2022 à 19h (CET-Paris).
Lieu : Visioconférence sur Zoom, inscription gratuite sur asso.grham@gmail.com

 

“La renommée universelle de l’École de sculpture française aurait dû attirer à Paris quelques-uns de ces bons artisans désireux de parfaire leur éducation. Mais, je n’ai relevé qu’un seul nom canadien inscrit sur les registres d’immatriculation de l’Académie Royale de Paris. On y lit à la date du 21 février 1779 la mention suivante : « François Baillairgé, S., natif de Québec, âgé de 20 ans. Élève de M. Stouff. Protégé par M. Lagrenée le jeune. » Aucune trace ne subsiste des œuvres de cet artiste dont le nom a été surtout illustré par son fils qui devait jouer un rôle important dans la première moitié du XIXe siècle”.

– Louis Réau, Histoire de l’expansion de l’art français : Pays scandinaves, Angleterre, Amérique du Nord (1931)

 

En 1931, l’historien de l’art Louis Réau (1881-1961) publie le troisième tome de son Histoire de l’expansion de l’art français, consacré aux pays scandinaves, l’Angleterre et l’Amérique du Nord. Dans son analyse de l’art canadien, François Baillairgé (1759-1830) se présente alors tel un faible maillon entre la France et le Canada, un nom surgit au gré d’un dépouillement d’archives. Pour Réau, l’artiste semble d’autant plus négligeable qu’il ne laisse aucune œuvre et que son propre fils, l’architecte Thomas Baillairgé (1791-1859), parvient à le surpasser. Autrement dit, déjà voué à revêtir un rôle mineur dans la grande histoire de l’art français – étant donné la nature même du livre de Réau – François Baillairgé fait ainsi figure d’artiste secondaire, voire tertiaire. Continuer la lecture

Colloque : “Censurer les arts – Encadrer les corps”.

Type : colloque.
Date de l’événement : 04 et 05 février 2022.
Lieu : Paris, Ecole National des Chartes et online.

Programme

Jour 1 – Vendredi 4 février 2022

10h00 : Accueil des participant·es

10h15 : introduction

10h30 : Invisibiliser et formater les corps

Modération : Mathilde Leïchlé

  • Maël Tauziède-Espariat (Docteur en histoire de l’art et ATER à l’Université Paris Nanterre)

« La censure des “nudités” à Paris au XVIIIe siècle. » Continuer la lecture

Journée d’études : “Voyages d’artistes, circulations d’œuvres, de matériaux et d’idées dans le bassin méditerranéen (XVIe-XVIIe siècles)”.

Claude Gellée dit Le Lorrain, Port de mer avec soleil couchant, 1639, huile sur toile, 103 x 137 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : journée d’études.
Date de l’événement : 22 novembre 2021.
Lieu : Auditorium Germain Tillon, Maison Méditerranéenne des sciences de l’homme, Aix-en-Provence.

Journée d’étude organisée par Magali Théron (Aix-Marseille Université – TELEMMe UMR 7303) et Céline Ventura Teixeira (Aix-Marseille Université – LA3M  UMR 7298)

Cette journée est centrée sur la question des circulations artistiques (hommes, matériaux et idées) dans le bassin méditerranéen (XVIe-XVIIe siècles). À travers des cas d’études précis appartenant aux domaines de la peinture, de la sculpture, des arts du décor, de la joaillerie mais aussi de la littérature artistique et des récits de voyage, il s’agira de comprendre l’impact de ces mouvements entre les territoires concernés et entre les arts. Le transfert et la réception de modèles inédits, de techniques novatrices ou de matériaux précieux engagent une réflexion autour des notions d’interprétation, de mélange voire d’hybridation des formes. Les conséquences liées à l’implantation d’une nouvelle technique ou l’arrivée d’objets méconnus engendrent également la mise en place de mécanismes de productions et de systèmes marchands nouveaux. La France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Grèce et l’Orient dans son acception large sont autant d’aires géographiques concernées par ces phénomènes de transferts artistiques où la Méditerranée devient le théâtre d’échanges riches et foisonnants. Continuer la lecture

Journée d’études : “Hommage au travail de Geneviève Bresc-Bautier”.

© 2020 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski

Type : journée d’études.
Date de l’événement : 08 novembre 2021.
Lieu : Auditorium du Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Avenue Winston Churchill, 75008 Paris.

Fine Arts Paris organise en collaboration avec le département des Sculptures du musée du Louvre un colloque et une publication en hommage au travail de Mme Geneviève Bresc-Bautier.

Table ronde

Du palais au jardin, de l’atelier au cabinet de l’amateur :
Sculpteurs et sculptures du XVIe au XIXe siècle

Lundi 8 novembre 2021

Continuer la lecture

Colloque : “L’univers de Watteau : Réseau(x) et influence(s) autour d’Antoine Watteau (1684-1721)”.

Antoine Watteau, L’Enseigne de Gersaint, 1720, huile sur toile, 166 × 306 m, Berlin,
Château de Charlottenburg.

Type : colloque.
Date de l’événement : 06 et 07 novembre 2021.
Lieu : Auditorium du Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Avenue Winston Churchill, 75008 Paris.

Rsvp : rsvp@finearts-paris.com

 

Programme

Jour 1
Samedi 6 novembre 2021

10h00-10h15
Introduction
Louis de Bayser, Président de Fine ArtsParis et Pierre Rosenberg, de l’Académie française

10h15-10h45
Conférence inaugurale
Watteau and His Circle
Martin Eidelberg – Pr. Emeritus, Rutgers University, New Jersey Continuer la lecture

Colloque : « La célébration des Illustres en Europe (1580-1750) : vers un nouveau paradigme ? ».

Giovanni Francesco Barbieri, dit Le Guercin, Portrait de Fra Bonaventura Bisi, vers 1658, huile sur toile, 94.4 x 76.4 cm, marché de l’art.

Type : colloque.
Date de l’événement : 25 et 26 novembre 2021.
Lieu : En ligne.

Dans l’avertissement du second volume de ses Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, avec leurs portraits au naturel (1696-1700), Charles Perrault se trouva contraint de justifier l’un des choix que lui et son protecteur, Michel Bégon, avaient défendus. On lui reprochait en effet « d’avoir meslé des artisans avec des princes et des cardinaux », c’est-à-dire d’avoir accordé la même gloire à des hommes de conditions très diverses. Cette critique – et la réponse de l’auteur, qui convoque les exemples canoniques d’Apelle et de Phidias, dont les noms « mis après celuy d’Alexandre mesme, ne font point de honte ny à Alexandre ny à son siècle » – permet de situer l’ouvrage de Perrault à contrepied de la tradition encomiastique qui se développa au XVIe siècle, dans le sillage des Vies parallèles de Plutarque. Selon cette tradition, seule la célébration des princes et des grands serviteurs de l’État était justifiée, dans une perspective politique, laquelle conduisait à écarter les lettrés, les savants et les artistes. Les entreprises picturales – telles que la galerie des Illustres du château de Beauregard, décorée de 327 portraits à partir de 1620, ou celle du palais Cardinal à Paris commandée en 1632 par Richelieu – s’inscrivent ainsi encore dans cette tradition. Il en est de même des recueils gravés, tels la série des portraits de Thomas de Leu, ou encore des biographies de femmes illustres, comme Les Harangues héroïques de Madeleine de Scudéry (1642-1644) ou la Gallerie des femmes fortes du jésuite Pierre Le Moyne (1647), toutes deux exclusivement consacrées aux dirigeantes et aux grandes héroïnes de l’histoire ancienne. Continuer la lecture

Colloque : “L’expérience sensorielle dans les expositions d’art au XVIIIe siècle. Session 2 : L’expérience de la visite : du spectateur au critique”.

Gabriel de Saint-Aubin, Salon de 1765, 1765, dessin à la plume, 24 x 46,5 cm, Paris, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques.

Type : colloque.
Date de l’événement : 18 et 19 novembre 2021.
Lieu : En ligne et musée du Louvre, Centre Vivant Denon, Paris.

Colloque sur réservation dans la limite des places disponibles (pass sanitaire obligatoire) et également en ligne, uniquement sur inscription à l’adresse suivante avant le 12 novembre : inscriptions.corps.sensoriel@gmail.com

Programme téléchargeable sur https://irhis.univ-lille.fr/agenda/

Le colloque L’expérience sensorielle dans les expositions d’art au XVIIIe siècle s’inscrit en finalité d’un projet de recherches financé par le Conseil de recherche en Sciences humaines du Canada (2018-2020) et mené sur la question du corps sensoriel par Isabelle Pichet (UQTR, Canada), Gaëtane Maës (Université de Lille, France) et Dorit Kluge (VICTORIA International University, Allemagne). Il vise ainsi à définir la manière dont l’expérience du corps sensoriel des visiteurs se modèle lors de la visite des expositions d’art temporaires au moment où celles-ci émergent et s’établissent en Europe comme une pratique sociale nouvelle. Cette connaissance devrait permettre de mieux saisir le cheminement et la sensorialité inhérente des visiteurs de musées et de galeries à travers les siècles, et ce, jusqu’à aujourd’hui. Continuer la lecture

Colloque : “Études et exercices polysémiques autour d’une œuvre : La France apportant la Foi aux Wendats de la Nouvelle-France”.

Anonyme (France), La France apportant la foi aux Wendats de la Nouvelle-France, vers 1666, huile sur toile, 227,3 x 227,3 cm, Pôle culturel du Monastère des Ursulines de Québec, NAC 1997.1017.

Type : colloque.
Date de l’événement : 28 et 29 octobre 2021.
Lieu : En ligne et à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Salle des Boiseries (Pavillon Judith-Jasmin, J-2810), 1564 Saint-Denis, Montréal, Québec, H2X 1K1.

Organisé par Pierre-Olivier Ouellet (UQAM), Marianne Longtin (UQAM) et Dominic Hardy (CRILCQ, UQAM).

28 octobre 2021

13 h : Accueil

13 h 30 : Mot de bienvenue et présentation du colloque

14 h : Séance 1 : L’œuvre mise au foyer : regards rapprochés sur l’objet et sa médiation
Président de séance : Laurier Lacroix (CRILCQ, UQAM, Montréal)

Élisabeth Forest (Centre de conservation du Québec, Québec), La restauration de La France apportant la foi aux Wendat de la Nouvelle- France

Daniel Drouin (Musée national des beaux-arts du Québec, Québec), « Croire » au Musée national des beaux-arts du Québec : la présentation de La France apportant la foi aux Wendat de la Nouvelle-France

Joseph Monteyne (University of British Columbia, Vancouver), Painted Visions, Visualized Paintings: Revisiting La France apportant la foi aux Wendat de Nouvelle-France

Continuer la lecture

Colloque : “Corps et pouvoir : le corps dans l’art politique des temps modernes”

Type : colloque.
Date de l’événement : du 06 au 08 octobre 2021.
Lieu : Toulouse, Hôtel d’Assézat.

À la Renaissance, il devint fréquent de voir des corps, masculins comme féminins, transformés et exploités de manière stratégique au travers des œuvres. Réels ou mythiques, âgés ou juvéniles, souvent porteurs d’un imaginaire complexe, ils étaient conçus et perçus tels des métaphores et régulièrement utilisés en instruments de propagande. La figuration du corps avait en effet, à l’époque moderne, une place fondamentale dans le processus d’exaltation et de légitimation des élites. Dans le cadre de ce colloque, toute commande exposant un ou des corps, destinée à célébrer une forme de pouvoir politique, pourra être prise en compte. Continuer la lecture

Colloque : “Imaginaires des lieux, réalité des territoires : La construction des identités néerlandaises par l’image (1579-1702)”.

Type : colloque.
Date de l’événement : 07 et 08 octobre 2021.
Lieu : En ligne et à la Galerie Colbert, Salle Vasari, 2 rue Vivienne 75002 Paris (sur présentation du pass sanitaire).

Comité Organisateur : Suzanne Baverez (EPHE, Ens Paris), Carole Fonticelli (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Esther Guillaume (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Sarah Moine (Universiteit Leiden)

Comité Scientifique : Stijn Bussels (Universiteit Leiden), Nadeije Laneyrie-Dagen (Ens Paris), Colette Nativel (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Contact : symposiumterritories@gmail.com
Inscription Lien Zoom : https://www.linscription.com/pro/activite.php?P1=77350

En 1548, Charles Quint fait des Dix-Sept Provinces une entité politique unique avec la création du cercle de Bourgogne ; trente ans plus tard, la révolte des Pays-Bas contre la tutelle espagnole fait voler cette unité avec la signature de l’Union d’Utrecht en 1579. Dès lors, pour les Provinces-Unies auto-proclamées indépendantes, s’amorce un processus de légitimation et de construction nationale au sein duquel le rapport au territoire constitue un enjeu d’autant plus crucial que les frontières continuent de fluctuer au gré des aléas de la guerre de 80 ans. Au cours de cette période, la définition géographique, puis culturelle du territoire commun se superpose progressivement aux identités locales : Si le terme de vaderland n’est utilisé pour faire référence à la République des Sept Provinces dans sa totalité qu’à partir du XVIIIe siècle, la notion même de territoire est investie de fonctions politiques dès le XVIe siècle aux Pays-Bas, ce dont témoignent les arts visuels. Continuer la lecture

Colloque : “L’art du portrait dans la peinture anglaise (1750-1900)”.

Joshua Reynolds, Portrait de Joseph Banks, 1773, toile, 127 x 101 cm, Londres, National Portrait Gallery.

Type : colloque.
Date de l’événement : 16 et 17 septembre 2021.
Lieu : Bordeaux (visioconférence).

Dans le cadre de l’Année britannique ! du Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, et des deux expositions L’Ecole de Bristol et British Stories : Conversations entre le musée du Louvre et le musée des Beaux-Arts de Bordeaux, est organisé un colloque sur le portrait britannique (1750-1900), avec la collaboration des parties prenantes suivantes : le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, Le Louvre, les unités de recherche en études anglophones, Cultures anglo-saxonnes (CAS) de l’université de Toulouse Jean-Jaurès et Climas de l’Université Bordeaux-Montaigne, ainsi que le Centre Pariset, unité de recherche en histoire de l’art de l’Université Bordeaux-Montaigne. Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : “Haptic, Somatic, Ubiquitous : Multi-disciplinary Textile Studies” par Amanda Phillips, 30 septembre 2021, en visioconférence.

Detail, textile with Quranic inscriptions made for use as a hanging in Mecca or Medina. Silk, lampas weave. Ottoman Empire, ca. 1600s. Istanbul, Topkapı Palace Museum 13/658. Presidency of the Republic of Turkey, Presidency of National Palaces Administration.

Type : Conférence.
Date et horaire : 30 septembre 2021 à 19h (CET-Paris).
Lieu : Visioconférence sur Zoom
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Textiles were, and are, a major object of exchange, traded at all levels of all markets around the world. This talk focuses on the Ottoman Empire in the later seventeenth and eighteenth centuries and considers the many drivers of change in the production and consumption of textiles. Weavers making heavy figured velvets modelled their work on Italian and French prototypes, while those making light-weight silks and half-silks imitated Indian textiles, even in their names. The court also established new workshops in the capital, staffed with artisans from Poland and Chios, in order to supply its own needs for luxury silks. At the same time, weavers continued in traditional modes, making hangings for the shrines at Mecca and Medina, and consumers availed themselves with goods from centers from Aurangabad to Yanbol. With these examples and others, I’ll also argue that textiles—haptic, somatic, ubiquitous; in an immense range of types; with a collective status as a major commodity—demand new kinds of scholarly treatment. Continuer la lecture

Appel à communication : « Le sacrifice d’Isaac ».

Michelangelo Merisi da Caravaggio dit Le Caravage, Le Sacrifice d’Isaac, 1603-1604, huile sur toile, 104 x 135 cm, Florence, Galerie des Offices.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 31 août 2021.
Date de l’événement : 17-18 mars 2022.
Lieu : Arras, université d’Artois.

Au sein de l’axe TransLittéraires du centre de recherche Textes et Cultures (UR 4028) à l’université d’Artois, les colloques annuels Graphè ont pour objet d’étude la Bible et son influence sur le patrimoine culturel, littéraire et artistique des nations. L’exploration de cet horizon intertextuel est menée dans trois domaines principaux : la Bible en tant que littérature, la Bible et les productions littéraires et esthétiques, et enfin la Bible comme champ d’études épistémologiques et herméneutiques.  Continuer la lecture

Appel à communication : “The Caravaggio Question”

Michelangelo Merisi da Caravaggio dit Le Caravage, Judith et Holopherne, 1599, huile sur toile, 145 x 195 cm, Rome, Palazzo Barberini, Galleria nazionale di arte antica.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 29 septembre 2021.
Date de l’événement : 10-31 janvier 2022.
Lieu : Zurich/Rome/Lugano/online.

 

This « Diffused Conference » is highly innovative in its title, in the way it is organised and in the audience to which it is addressed. In order to take advantage of a wide participation not only of specialists but also of students and « art amateurs », it will occupy the entire month of January 2022 (on Mondays 10, 17, 24, 31), with a number of speakers ranging from 5 to 7 for each day and half an hour available. Continuer la lecture

Colloque : “Le portrait en Provence au XVIIe siècle”.

Jean Daret, Joueur de guitare, 1636, huile sur toile, Aix-en-Provence, musée Granet.

Type : colloque.
Date de l’événement : 1er et 2 juillet 2021.
Lieu : Aix-en-Provence, musée Granet et Online.

Journées d’étude organisées par :

Magali Théron – Telemme AMU-CNRS

Delphine Bastet et Paméla Grimaud–musée Granet

S’inscrivant dans le prolongement des journées d’études organisées en décembre 2019 par le laboratoire Telemme sur « L’art en Provence », ce nouveau volet, qui se déroule sur une journée et demi, se propose de se concentrer sur le genre spécifique du portrait au XVIIe siècle. Sujet inédit, le portrait en Provence, n’a pour l’heure suscité que de rares travaux dans des articles ou ouvrages essentiellement monographiques. Continuer la lecture