Archives de catégorie : Publications

Publications

Publication : « Portraiture and Friendship in Enlightenment France ».

FRIPP Jessica, Portraiture and Friendship in Enlightenment France, Newark, University of Delaware Press, 2021, 240 p.

Présentation de l’éditeur :

Portraiture and Friendship in Enlightenment France examines how new and often contradictory ideas about friendship were enacted in the lives of artists in the eighteenth century. It demonstrates that portraits resulted from and generated new ideas about friendship by analyzing the creation, exchange, and display of portraits alongside discussions of friendship in philosophical and academic discourse, exhibition criticism, personal diaries, and correspondence. This study provides a deeper understanding of how artists took advantage of changing conceptions of social relationships and used portraiture to make visible new ideas about friendship that were driven by Enlightenment thought. Continuer la lecture

Publication : « The Place of Many Moods: Udaipur’s Painted Lands and India’s Eighteenth Century ».

KHERA Dipti, The Place of Many Moods : Udaipur’s Painted Lands and India’s Eighteenth Century, Princeton, Princeton University Press, 2020, 232 p.

Présentation de l’éditeur :

In the long eighteenth century, artists from Udaipur, a city of lakes in northwestern India, specialized in depicting the vivid sensory ambience of its historic palaces, reservoirs, temples, bazaars, and durbars. As Mughal imperial authority weakened by the late 1600s and the British colonial economy became paramount by the 1830s, new patrons and mobile professionals reshaped urban cultures and artistic genres across early modern India. The Place of Many Moods explores how Udaipur’s artworks—monumental court paintings, royal portraits, Jain letter scrolls, devotional manuscripts, cartographic artifacts, and architectural drawings—represent the period’s major aesthetic, intellectual, and political shifts. Dipti Khera shows that these immersive objects powerfully convey the bhava—the feel, emotion, and mood—of specific places, revealing visions of pleasure, plenitude, and praise. These memorialized moods confront the ways colonial histories have recounted Oriental decadence, shaping how a culture and time are perceived. Continuer la lecture

Publication : Du corpus à l’exégèse. Interpréter la peinture du XVIIe siècle en France

 

Du corpus à l’exégèse. Interpréter la peinture du XVIIe siècle en France, F. Cousinié (dir.), Rouen, PURH, 2020

Qu’est-ce qu’ « interpréter » un tableau ? Faut-­il privilégier le s intentions déclarées ou implicites de l’artiste et des commandi­taires ? En rester aux interprétations historiques, contempo­raines de l’œuvre ? Ou accueillir les réceptions postérieures ? Que faut-­il interpréter ? La composition, ses figures, l’histoire et la narration déployée, les motifs et les thèmes ? Et comment prendre en compte les œuvres «sans histoire »? Les matériaux, pigments, grains, touches et l’ensemble des formes plastiques des œuvres doivent-­ils être étudiés ? L’unité désormais muséale du tableau peut-­elle être dissociée de l’environnement spatial, des objets, des corps, des savoirs et des usages dans lesquels il s’inscrivait et auxquels il répondait auparavant? Mais faut-­il toujours interpréter ? L’œuvre requiert-­elle vrai­ ment et seulement ce mode de relation ? Ce volume s’efforce de répondre à ces questions sans cesse posées, reposées par l’historien de l’art et tout amateur de peinture, à propos d’œuvres peintes au sein du XVIIe siècle, qui invente le terme d’herméneutique, art de l’interprétation. 

Table des matières

Avant-Propos : La conversion du regard. La peinture du XVIIe siècle d’après et après Marc Fumaroli (F. Cousinié)

Introduction : Le sens du passé (F. Cousinié)

I. Historiciser l’interprétation ? Protocoles et sources de l’interprétation

Tatiana Senkevitch (The Sarah Campbell Blaffer Foundation, Houston) – « Exercising l’esprit de finesse: Pascalian Aesthetics and French painting in the 1650s » ;
Colette Nativel (Université de Paris I) – « Lire un tableau selon Rubens : le cas de la Galerie Médicis » ;
Olivier Bonfait (Université de Bourgogne) – « Lire ou interpréter ? L’allégorie dans la peinture en France au xviie siècle de Poussin à Lebrun » ;
Anne le Pas de Sécheval (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense) – « Guillet de Saint-Georges interprète de Charles Le Brun ? Réflexions sur les descriptions de L’Élévation de la Croix (1685) et de La Montée au Calvaire (1688) » ;
Alexandra Woolley (Université Toulouse Le Mirail) – « « Interpréter la volonté de Dieu » : Vincent de Paul et la sculpture des âmes » ;
Marie Chaufour (Université de Bourgogne Franche-Comté) – « De l’interprétation d’un tableau énigmatique dans la Satyre d’Euphormion de Jean Barclay » ;
Emmanuelle Hénin (Université de Paris IV Sorbonne) – « Le mot ingénieux : théorie emblématique et pratique picturale ».

II. Trajets de l’interprétation

Véronique Meyer (Université de Poitiers) – « Jean Pesne, graveur de Poussin » ;
Cécile Vincent-Cassy (Université est Paris 13-Sorbonne Paris Cité) – « Cultes et diplomatie de l’art au temps de Philippe IV d’Espagne. À propos d’une petite Assomption de Jacques Stella placée en bas d’un retable » ;
Johannes Schwabe (Université Humboldt à Berlin / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) – « Aux pieds du roi. Une série de copies d’après un tableau d’Henri Testelin sous l’angle de la théorie de la réception » ;
Thomas Kirchner (Centre allemand d’histoire de l’art, Paris) – « Reconstituer les débats autour du portrait dans la France du xviie siècle » ;
Emmanuel Faure-Carricaburu (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) – « Application du concept de transgénéricité à l’analyse de la peinture française du xviie siècle ».

III. Les fins de l’interprétation

Matthieu Somon (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne) – « Autour des trois Moïse de Philippe de Champaigne » ;
Ralph Dekonink (Université catholique de Louvain-la-Neuve) – « Penser et peindre par figures. Mystère et figurabilité dans la Fuite en Égypte de Poussin » ;
Étienne Jollet (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne) – « L’interprétation à l’épreuve de l’œuvre. À partir du Pèlerinage à l’île de Cythère d’Antoine Watteau » ;
Christian Belin (Université Paul Valery – Montpellier 3) – « L’irréel du tableau chez La Fontaine » ;
Clélia Nau (Université Paris Diderot), « Matérialités des feuillages. Réintégrer ce qui échappe au sens : l’ambiance, le bruit » ;
Bruno Nassim Aboudrar (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3) – « En deçà du motif : interpréter l’insignifiant » ;
François Trémolieres (Université de Rennes 2) – « Yves Bonnefoy interprète de Poussin ».

Du corpus à l’exégèse. Interpréter la peinture du XVIIe siècle en France, F. Cousinié (dir.), Rouen, PURH, 2020(400 p., ill. coul., 39 euros, isbn : 9791024013145)

L’ouvrage est notamment disponible auprès du comptoir des presses d’universités  : https://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100588310

Publications de la collection Ars

Trois nouveaux ouvrages sont édités dans la collection « ars » co-dirigée aux éditions 1  : 1 par Giovanni Careri (EHESS) et Frédéric Cousinié (Université de Rouen-Normandie) :

  • Connecteurs divins. Objets de dévotion dans l’Europe moderne (XVIe-XVIIe siècle), dir. : F. Cousinié, J. Blanc, D. Solfaroli Camillocci, Paris, éd. 1 : 1., coll. ars, 2020, 304 pages (isbn : 979-10-97193-02-7) 35 euros

TABLE DES MATIÈRES : Introduction (F. Cousinié) / Porter l’Agnus Dei. Usages et images des bijoux sacrés entre Renaissance et Contre-Réforme (Anne Lepoittevin, Sorbonne Université) / Le chapelet entre dénonciations et défenses. La critique du rosaire dans la littérature religieuse et la culture visuelle réformées du xvie siècle (Daniela Solfaroli Camillocci, Université de Genève) / Légitimation et inscription fictionnelle – Ceinture, Cordon, Scapulaire dans la France du xviie siècle (Frédéric Cousinié, Université de Rouen-Normandie) / Spiritualité et effets d’incorporation – Ceinture, Cordon, Scapulaire dans la France du xviie siècle (Frédéric Cousinié, Université de Rouen-Normandie) / Croix de cou, croix de cour (Nancy Oddo, Université de Paris Sorbonne III) / Connexion, déconnexion, reconnexion : images du crucifix dans la peinture néerlandaise du xviie siècle (Jan Blanc, Université de Genève) / Johannes van Neercassel et les « marques extérieures de dévotion à la sainte Vierge » dans les Provinces-Unies au xviie siècle (Léonie Marquaille, Université de Lausanne) / Conversion d’objets, conversion d’espaces : La Madeleine avec deux anges du Guerchin (vers 1622) à l’église Santa Maria Maddalena delle convertite (Célia Zuber, Paris-Ehess, Université de Genève).

  • Cécile Vincent-Cassy, Velázquez. Voir les anges, Paris, éd. 1 : 1, coll. ars, 2020, 76 p. (Isbn : 979-10-97193-04-1) 17 euros

L’auteure est maîtresse de conférences HDR à l’Université de Paris 13. Hispaniste, historienne de l’art, ses travaux portent sur l’Espagne des XVIe et XVIIe siècles. Elle a publié : Les saintes vierges et martyres dans l’Espagne du XVIIe siècle. Culte et image, Madrid, Casa de Velázquez, 2011.

  • Jan Blanc, Stilleven : Peindre les choses au XVIIe siècle, Paris, éd. 1 : 1, coll. ars, 2020, 264 p. (Isbn : 979-10-97193-03-4) 27 euros

L’auteur est professeur d’histoire de l’art de la période moderne à l’Université de Genève. Spécialiste de l’art des Pays-Bas, il a notamment écrit Peindre et penser la peinture au XVIIe siècle : la théorie de l’art de Samuel van Hoogstraten (2008) ; Vermeer : la fabrique de la gloire (2014) et Le Siècle d’or hollandais : une révolte culturelle au XVIIe siècle (2019).

Ces trois livres s’inscrivent dans la collection « ars », collection d’histoire et théorie de l’art, où ont été précédemment édités des textes de : Michel Weemans, Clélia Nau, Frédéric Cousinié, Bertrand Prévost, Xavier Vert, Ralph Dekoninck, Giovanni Careri et Pierre Antoine Fabre, Cécile Vincent-Cassy, Jan Blanc (catalogue sur le Site des éditions : http://editions1sur1.wordpress.com/). Les ouvrages sont disponibles sur commande en librairie ou auprès de l’éditeur.

 

Publication : « Antoine Coysevox (1640-1720) : Le sculpteur du Grand Siècle ».

MARAL Alexandre et Carpentier-Vanhaverbeke Valérie,Antoine Coysevox (1640-1720) : Le sculpteur du Grand Siècle, Paris, Arthena, 2020, 580 p.

Présentation de l’éditeur :

D’origine lyonnaise, Antoine Coysevox (1640-1720) s’installe à Paris en 1657 et commence alors un brillant parcours académique : professeur-adjoint dès 1676, il sera le premier sculpteur à diriger l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1703.

De Versailles – avec la décoration du salon de la Guerre, le bosquet de la Colonnade ou le parterre d’Eau –, à Marly, avec les célèbres statues équestres de la Renommée du roi, Coysevox construit sa carrière officielle sur un solide réseau relationnel, avec le soutien de Le Brun, Colbert et Hardouin-Mansart. Sa sculpture se met au service du roi pour des effigies qui, à Paris (son émouvant Louis XIV agenouillé de Notre-Dame), Rennes ou Dijon, diffusent l’image d’un nouvel Alexandre. Continuer la lecture

Publication du GRHAM : « Interpréter l’histoire dans les arts décoratifs », actes de la journée d’études organisée le 15/06/2017 (Paris, INHA).

Ouvrage collectif sous la direction du GRHAM, « Interprétez l’histoire dans les arts décoratifs », actes de la journée d’études organisée le 15/06/2017 (Paris, INHA), Paris, éditions du GRHAM, 2020, 131 p.

Présentation de l’éditeur :

Cet ouvrage publie les actes du colloque organisé par le GRHAM (Groupe de Recherche en Histoire de l’Art Moderne) qui s’est tenu à Paris le 15 juin 2017. À la fois synthétiques et problématiques, les six communications rendent compte de différents aspects de l’utilisation de l’histoire dans les arts décoratifs, qu’il s’agisse de trophées, de tapisseries tissées ou peintes, de tissus ou de mobilier. Continuer la lecture

Publication : « Poussin’s Women : Sex and Gender in the Artist’s Works ».

THOMAS Troy, Poussin’s Women : Sex and Gender in the Artist’s Works, Amsterdam, Amsterdam university press, 2020, 386 p.

Présentation de l’éditeur :

Poussin’s Women: Sex and Gender in the Artist’s Works examines the paintings and drawings of the well-known seventeenth-century French painter Nicolas Poussin (1594-1665) from a gender studies perspective, focusing on a critical analysis of his representations of women. The book’s thematic chapters investigate Poussin’s women in their roles as predators, as lustful or the objects of lust, as lovers, killers, victims, heroines, or models of virtue. Poussin’s paintings reflect issues of gender within his social situation as he consciously or unconsciously articulated its conflicts and assumptions. Continuer la lecture

Publication : « Le langage des mains dans l’art : Histoire, significations et usages des chirogrammes picturaux aux XVIIe et XVIIIe siècles ».

DIMOVA Temenuzhka, Le langage des mains dans l’art :
Histoire, significations et usages des chirogrammes picturaux aux XVIIe et XVIIIe siècles, Turnhout, Brepols, 2019, 343 p.

Présentation de l’éditeur :

Le langage iconographique des mains est un système de signes gestuels conventionnels, employés par les peintres comme un puissant outil de narration et de conceptualisation. En un sens, c’est la langue des tableaux. Pour l’étudier il est nécessaire de procéder au croisement d’un grand nombre de sources et de traditions iconographiques. En partant des principes de la chirologie, discipline dédiée à l’étude des mains, cet ouvrage propose un inventaire des principaux chirogrammes iconographiques, avec une analyse de leurs occurrences et de leurs connotations. Ces signes n’opèrent pas de manière fragmentaire, mais sont généralement inclus dans des accords gestuels qui participent à la phraséologie visuelle de l’œuvre. En découvrant la structure de certaines compositions gestuelles on peut aussi comprendre les rapports qu’elles entretiennent avec les systèmes gestuels vivants.

Continuer la lecture

Publication : « Les Satellites de Watteau ».

MOULINIER Axel, Les Satellites de Watteau, Cahier du Dessin Français, Paris, galerie de Bayser, 2020, 80 p.

Présentation de l’éditeur :

Depuis les années 1930, l’idée d’un réseau artistique centré autour de Watteau a été formulée et étudiée. Pourtant, à part l’ouvrage de Robert Rey (Quelque satellites d’Antoine Watteau (…), Paris, 1932) aucune publication ne s’est attachée à rassembler l’œuvre graphique de quelques un de ces satellites. Ce Cahier du Dessin Français propose l’étude de neuf artistes (Nicolas Vleughels, Claude Gillot, Jacques Jean Spoede, Pierre Angillis, Philippe Mercier, Nicolas Lancret, Jean-Baptiste Pater, Pierre Antoine Quillard et Bonaventure de Bar) ayant gravité autour de Watteau soit parce qu’ils l’ont formé, accompagné ou bien parce qu’ils sont devenus ses collaborateurs et ses suiveurs.

Continuer la lecture

Publication : « Ugliness and Judgment : On Architecture in the Public Eye ».

HYDE Timothy, Ugliness and Judgment : On Architecture in the Public Eye, Princeton, Princeton University Press, 2019, 232 p.

Présentation de l’éditeur :

The artist has been a privileged figure in the modern age, embodying ideals of personal and political freedom and self-fulfillment. Does it matter who gets to be an artist? And do our deeply held beliefs stand up to scrutiny? Making the Modern Artist gets to the root of these questions by exploring the historical genesis of the figure of the artist. Based on an unprecedented biographical survey of almost 1,800 students at the Royal Academy of Arts in London between 1769 and 1830, the book reveals hidden stories about family origins, personal networks, and patterns of opportunity and social mobility. Locating the emergence of the ‘modern artist’ in the crucible of Romantic Britain, rather than in 19th-century Paris or 20th-century New York, it reconnects the story of art with the advance of capitalism and demonstrates surprising continuities between liberal individualism and state formation, our dreams of personal freedom, and the social suffering characteristic of the modern era. Continuer la lecture

Publication : « Figuring Faith and Female Power in the Art of Rubens ».

LYON J. Vanessa, Figuring Faith and Female Power in the Art of Rubens, Amsterdam, Amsterdam university press, 2020, 256 p.

Présentation de l’éditeur :

This book argues that the Baroque painter, propagandist, and diplomat, Peter Paul Rubens, was not only aware of rapidly shifting religious and cultural attitudes toward women, but actively engaged in shaping them. Today, Rubens’s paintings continue to be used-and abused-to prescribe and proscribe certain forms of femininity.

Continuer la lecture

Publication : « The Classical Body in Romantic Britain ».

GILROY-WARE Cora, The Classical Body in Romantic Britain, Londres, Paul Mellon Centre for Studies in British Art , 2020, 320 p.

Présentation de l’éditeur :

For many, the term ‘neoclassicism’ has come to imply discipline, order, restraint, and a certain myopia. Leaving the term behind, this book radically challenges enduring assumptions about the art produced from the late 18th century to the early Victorian period, casting new light on appropriations of the classical body by British artists. Continuer la lecture

Publication : « Aesthetic Science : Representing Nature in the Royal Society of London, 1650–1720 ».

WRAGGE -MORLEY Alexander, Aesthetic Science : Representing Nature in the Royal Society of London, 1650–1720, Chicago, The University of Chicago Press, 2020, 272 p.

Présentation de l’éditeur :

The scientists affiliated with the early Royal Society of London have long been regarded as forerunners of modern empiricism, rejecting the symbolic and moral goals of Renaissance natural history in favor of plainly representing the world as it really was. In Aesthetic Science, Alexander Wragge-Morley challenges this interpretation by arguing that key figures such as John Ray, Robert Boyle, Nehemiah Grew, Robert Hooke, and Thomas Willis saw the study of nature as an aesthetic project. Continuer la lecture

Publication : « Representing from Life in Seventeenth-century Italy ».

MCTIGHE Sheila, Representing from Life in Seventeenth-century Italy, Amsterdam, Amsterdam university press, 2020, 256 p.

Présentation de l’éditeur :

In drawing or painting from live models and real landscapes, more was at stake for artists in early modern Italy than achieving greater naturalism. To work with the model in front of your eyes, and to retain their identity in the finished work of art, had an impact on concepts of artistry and authorship, the authority of the image as a source of knowledge, the boundaries between repetition and invention, and even the relation of images to words. This book focuses on artists who worked in Italy, both native Italians and migrants from northern Europe. The practice of depicting from life became a self-conscious departure from the norms of Italian arts. In the context of court culture in Rome and Florence, works by artists ranging from Caravaggio to Claude Lorrain, Pieter van Laer to Jacques Callot, reveal new aspects of their artistic practice and its critical implications.

Continuer la lecture

Publication : « Baroque Pathways : The National Galleries Barberini Corsini in Rome ».

WESTHEIDER Ortrud (eds.), PHILIPP Michael (eds.)
Baroque Pathways : The National Galleries Barberini Corsini in Rome, New York, Prestel, 2019, 280 p.

Présentation de l’éditeur :

Featuring major works from Caravaggio and his circle and the Italian Baroque period, this lavishly illustrated book looks at Rome as the center of European culture in the 17th century. Continuer la lecture