Archives de catégorie : Publications

Publications

Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s) (1750-1815)

Image de la couverture : Gabriel de Saint-Aubin, La galerie de Randon de Boisset, pierre noire, sanguine et encre sur papier, 200×157 mm, Lyon, Musée des Tissus et des Arts Décoratifs © Lyon, Musée des Tissus – Sylvain Pretto

 

Type : Actes du colloque international Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s) (1750 – 1815)
Publication & Diffusion : à partir de décembre 2021, Bibliothèques spécialisées en Histoire de l’art.
Editeur : Paris, Editions du GRHAM – ISBN: 978-2-9559546-2-1

Non commercialisé – (La liste des bibliothèque où consulter l’ouvrage sera publié prochainement)

Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s) (1750-1815)
sous la direction de Ludovic Jouvet, Alice Ottazzi et Maël Tauziède-Espariat

Le présent ouvrage réunit les actes du colloque organisé par
le GRHAM (Groupe de Recherche en Histoire de l’art Moderne)
et le Séminaire Collection les 26 et 27 octobre 2020. Dans une
perspective interdisciplinaire innovante, les douze contributions
questionnent la pratique du collectionnisme au tournant des XVIIIe
et XIXe siècles. Alors que le rationalisme des Lumières, friand
de taxinomie, a parfois entraîné une histoire simplifiée du
collectionnisme, ces contributions soulignent au contraire la grande
diversité des pratiques parallèlement à la normalisation de certains
lieux, objets ou statuts du collectionneur.

Continuer la lecture

Publication : “Rhapsodic Objects : Art, Agency, and Materiality, 1700–2000”.

BIRO Yaëlle Biro (dirs.) et ETIENNE Noémie (dirs.), Rhapsodic Objects : Art, Agency, and Materiality, 1700–2000, Berlin, De Gruyter, 2022, 236 p.

Présentation de l’éditeur :

Circulation and imitation are key factors in shaping the material world. The authors in this volume explore how technical knowledge, immaterial desires, and political agendas impact the production and consumption of visual and material culture across times and places. Their essays map multidirectional transactions for cultural goods in which source countries can be positioned at the center. Rhapsodic—literally to stitch or weave songs—paired with objects—from thrown against—intertwines complexity and action. Rhapsodic objects thus beckons to the layered narratives of the objects themselves, their making, and their reception over time. The concept further underlines their potential to express creativity, generate emotion, and reveal histories—often tainted with violence. Continuer la lecture

Publication : “Luisa Roldán”.

HALL-VAN DEN ELSEN Catherine, Luisa Roldán, Los Angeles, Getty Publications, 2021, 144 p.

Présentation de l’éditeur :

Luisa Roldán (1652–1706), also known as La Roldana, was an accomplished Spanish Baroque artist, much admired during her lifetime for her exquisitely crafted and painted wood and terracotta sculptures. Roldán trained under her father and worked in Seville, Cádiz, and Madrid. She even served as sculptor to the royal chambers of two kings of Spain. Yet despite her great artistry and achievements, she has been largely forgotten by modern art history. Written for art lovers of all backgrounds, this beautifully illustrated book offers an important perspective that has been missing—a deeper understanding of the opportunities, and the challenges, facing a woman artist in Roldán’s time. With attention to the historical and social dynamics of her milieu, this volume places Roldán’s work in context alongside that of other artists of the period, including Velázquez, Murillo, and Zurbarán, and provides much-needed insight into what life was like for this trailblazing artist of seventeenth-century Spain. Continuer la lecture

Publication : “Scottish Portraiture, 1644–1714: David and John Scougall and Their”.

VAN DE PUTTELAAR Carla, Scottish Portraiture, 1644–1714: David and John Scougall and Their Contemporaries, Turnhout, Brepols, 2021, 2 vol. , 756 p.

Présentation de l’éditeur :

This book is the first comprehensive publication on Scottish portraiture from the period 1644 to 1714, with an emphasis on the painters David Scougall (1625–1685) and his son John Scougall (1657–1737). It is based on in-depth art historical and archival research. As such, it is an important academic contribution to this thus far little-researched field. Virtually nothing was known about the Scougall portraitists, who also include the somewhat obscure George Scougall (active c. 1690–1737). Thorough archival research has provided substantial biographical information. It has yielded life dates and data on family relations and also has shown that David Scougall had two parallel careers: as a portrait painter and as a writer (solicitor). The legal community in which the Scougalls were embedded has been defined, as well as an extended group of sitters and their social, economic, and family networks. The book includes a catalogue raisonné of the oeuvre of David Scougall. Continuer la lecture

Publication : “Tromper les yeux. Miroirs dans le grand décor en Europe (XVIIe -XVIIIe siècles)”.

BAZIN-HENRY Sandra, Tromper les yeux. Miroirs dans le grand décor en Europe (XVIIe -XVIIIe siècles), Dijon, Faton, 2021, 384 p.

Présentation de l’éditeur :

Éléments majeurs de la décoration des palais royaux et princiers, les miroirs se sont diffusés dans toute l’Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ornant les pièces privées comme les pièces de réception, ils n’ont cessé de fasciner leurs contemporains par les effets merveilleux et illusionnistes qu’ils permettaient. Leur place dans la décoration fixe des intérieurs aristocratiques n’avait pourtant jamais fait l’objet d’une étude spécifique. Embrassant deux siècles et une aire géographique étendue (France, Italie, Espagne, Allemagne, Autriche, Suède), cet ouvrage a pour ambition de combler ce manque en enquêtant sur la manière dont les miroirs se sont imposés dans l’architecture et ont bouleversé les manières d’habiter. Comment sont-ils devenus une matière du décor à part entière ? Qui sont les acteurs de ces décors, de leur élaboration à leur exécution ? Qui contribue à en diffuser la mode ? Comment ont-ils été mis au service de véritables mises en scène et que révèlent-ils en matière d’histoire du goût ? Des premiers cabinets de miroirs à la célèbre galerie des Glaces de Versailles, en passant par les somptueux décors des palais européens, cette somme très richement illustrée invite à une découverte à la croisée des arts décoratifs, de l’architecture et de l’histoire. Continuer la lecture

Publication : “La Chapelle Royale de Versailles”.

MARAL Alexandre, La Chapelle Royale de Versailles, Paris, Arthena, 2021, 424 p.

présentation de l’éditeur :

La magistrale restauration de la chapelle royale de Versailles a été achevée au printemps 2021 après plus de trois ans de travaux. Elle est l’occasion d’une nouvelle édition de l’ouvrage d’Alexandre Maral paru en 2011. Bénéficiant d’une campagne photographique de grande ampleur réalisée par les photographes du Château, le texte, mis à jour, est enrichi d’une présentation de ce chantier exceptionnel par les architectes qui l’ont conduit. Des dorures de la toiture retrouvées à la remise en état de la charpente, des vitraux et des sculptures, c’est l’édifice tout entier qui apparaît aujourd’hui dans sa splendeur initiale. Continuer la lecture

Rencontre/Publication : “Autour de Belanger : Rencontre avec Pierre-Antoine Gatier”.

LEBEURRE Alexia (dirs.) et OLLAGNIER Claire (dirs.), François-Joseph Bellanger, artiste architecte (1744-1818), Paris, Picard, 2021, 256 p.

Type : rencontre/publication.
Date de l’événement : 21 octobre 2021 à partir de 18h.
Lieu :  INHA, Galerie Colbert, Salle Walter Benjamin, 2 rue Vivienne 75002 Paris .

À l’occasion de la parution de la monographie François-Joseph Bélanger, artiste architecte (1744-1818), les directrices de l’ouvrage, Alexia Lebeurre et Claire Ollagnier, vous convient à une rencontre autour de son œuvre.

La présentation aura lieu le jeudi 21 octobre à l’INHA (salle Walter Benjamin) à partir de 18h.

Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef et inspecteur général des monuments historiques, viendra présenter les défis posés par la restauration de deux œuvres emblématiques de Bélanger : le grand rocher de la folie Sainte-James et la coupole en fonte de fer de la Bourse de commerce. Continuer la lecture

Publication : “Watteau, Gersaint, et le pont Notre-Dame à Paris au temps des Lumières : Les enjeux d’une restitution numérique”.

CARBONNIER Youri (dirs.), RAUX Sophie (dirs.), RENAUD Christophe (dirs.), ROUSSELLE François (dirs.), Watteau, Gersaint, et le pont Notre-Dame à Paris au temps des Lumières : Les enjeux d’une restitution numérique, Villeneuve-d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2021, 208 p.

Présentation de l’éditeur :

Le pont Notre-Dame fut l’un des ponts habités les plus extraordinaires de Paris. Son histoire reste attachée à un événement : la présentation éphémère en façade de la boutique de Gersaint de la fameuse Enseigne peinte par Watteau en 1720. À quoi ressemblait ce pont monumental avant la destruction de ses habitations? Pourquoi L’Enseigne de Gersaint eut-elle un tel retentissement? Comment se projeter dans cet univers si étranger à notre expérience actuelle des ponts parisiens? Comment dépasser l’image mentale que chacun peut se faire à partir des sources qui nous sont parvenues? Autant de questions qui ont motivé cette restitution numérique du pont Notre-Dame. En s’attachant à restituer le sens des espaces et des volumes de son architecture disparue, ainsi qu’à rendre sensible l’ambiance lumineuse et sonore de son environnement, ses auteurs offrent une exploration inédite en 5D du pont, ainsi qu’une réflexion sur l’apport des technologies numériques à la recherche historique. Continuer la lecture

Publication : “French Rococo Ébénisterie in the J. Paul Getty Museum”.

DESMAS Anne-Lise (dir.), French Rococo Ébénisterie in the J. Paul Getty Museum, Los Angeles, J. Paul Getty Museum, 2021, 320 p.

Présentation de l’éditeur :

This catalogue focuses on French ébénisterie furniture in the Rococo style dating from 1735 to 1760. These splendid objects directly reflect the tastes of the Museum’s founder, J. Paul Getty, who started collecting in this area in 1938 and continued until his death in 1976. The Museum’s collection is particularly rich in examples created by the most talented cabinet masters then active in Paris, including Bernard van Risenburgh II (after 1696–ca. 1766), Jacques Dubois (1694–1763), and Jean-François Oeben (1721–1763). Working for members of the French royal family and aristocracy, these craftsmen excelled at producing veneered and marquetried pieces of furniture (tables, cabinets, and chests of drawers) fashionable for their lavish surfaces, refined gilt-bronze mounts, and elaborate design. These objects were renowned throughout Europe at a time when Paris was considered the capital of good taste. The entry on each work comprises both a curatorial section, with description and commentary, and a conservation report, with construction diagrams. An introduction by Anne-Lise Desmas traces the collection’s acquisition history, and two technical essays by Arlen Heginbotham present methodologies and findings on the analysis of gilt-bronze mounts and lacquer. Continuer la lecture

Publication : “L’art du XVIIIe siècle”.

GLORIEUX Guillaume, L’art du XVIIIe siècle, Rennes, PUR, 2021, 342 p.

Présentation de l’éditeur :

Le XVIIIe siècle est marqué par de profonds bouleversements dans la production artistique et, plus encore, dans la façon dont l’art s’inscrit dans la société. Source de délectation, l’œuvre d’art fait aussi l’objet de débats et de critiques, à une époque qui voit l’essor d’une réflexion sur l’art et ses finalités. L’effervescence créatrice qui caractérise la période s’exprime dans tous les domaines, la peinture, l’architecture, la sculpture et les arts décoratifs. Ce livre se propose de parcourir le XVIIIe siècle – ses grands artistes, les œuvres majeures et les principaux courants – dans un cheminement chronologique attentif aux données sociales, politiques et culturelles.

Continuer la lecture

Publication : “The Drawings of Peter Paul Rubens, A Critical Catalogue, Volume One (1590–1608)”

 

The Drawings of Peter Paul Rubens
A Critical Catalogue – Volume One (1590–1608)

By Anne-Marie Logan & Kristin Lohse Belkin

2 vol., 536 p., 260 col. ills, 216 x 280 mm, 2021, ISBN 978-2-503-59570-2
Hardback: € 175 excl. VAT

This is Volume I of the three-volume catalogue raisonné of all drawings considered by the authors to be by Rubens. It covers the years 1590–1608, Volumes II and III dealing, respectively, with the periods 1609–20 and 1621–40. Continuer la lecture

Publication : “Material Lives: Women Makers and Consumer Culture in the 18th Century”.

DYER Serena, Material Lives : Women Makers and Consumer Culture in the 18th Century, Londres, Bloomsbury Visual Arts, 2021, 272 p.

Présentation de l’éditeur :

Eighteenth-century women told their life stories through making. With its compelling stories of women’s material experiences and practices, Material Lives offers a new perspective on eighteenth-century production and consumption. Genteel women’s making has traditionally been seen as decorative, trivial and superficial. Yet their material archives, forged through fabric samples, watercolours, dressed prints and dolls’ garments, reveal how women used the material culture of making to record and navigate their lives. Continuer la lecture

Publication : “Dress Codes : How the Laws of Fashion Made History”

FORD Richard Thompson, Dress Codes : How the Laws of Fashion Made History, New York, Simon & Schuster, 2021, 464 p.

Présentation de l’éditeur :

Dress codes are as old as clothing itself. For centuries, clothing has been a wearable status symbol; fashion, a weapon in struggles for social change; and dress codes, a way to maintain political control. Merchants who dressed like princes and butchers’ wives wearing gem-encrusted crowns were public enemies in medieval societies structured by social hierarchy and defined by spectacle. In Tudor England, silk, velvet, and fur were reserved for the nobility and ballooning pants called “trunk hose” could be considered a menace to good order. The Renaissance era Florentine patriarch Cosimo de Medici captured the power of fashion and dress codes when he remarked, “One can make a gentleman from two yards of red cloth.” Dress codes evolved along with the social and political ideals of the day, but they always reflected struggles for power and status. In the 1700s, South Carolina’s “Negro Act” made it illegal for Black people to dress “above their condition.” In the 1920s, the bobbed hair and form-fitting dresses worn by free-spirited flappers were banned in workplaces throughout the United States and in the 1940s the baggy zoot suits favored by Black and Latino men caused riots in cities from coast to coast. Continuer la lecture

Publication : “Copley and West in England, 1775–1815”.

STALEY Allen, Copley and West in England, 1775–1815, Londres, Burlington Press, 2021, 176 p.

Présentation de l’éditeur :

This beautifully and thoroughly illustrated book, which constitutes the first serious investigation of the relationship between Benjamin West and John Singleton Copley, will be of considerable interest to both British and American art historians, and appeal to art lovers from both countries. Continuer la lecture

Publication : “L’architecte et ses modèles : Intentions, connaissance et projets à la période contemporaine”.

GARRIC Jean-Philippe (dir.), L’architecte et ses modèles : Intentions, connaissance et projets à la période contemporaine, Paris, Editions de la Sorbonne, 2021.

Présentation de l’éditeur :

Le huis-clos dans l’atelier, où l’architecte exerce un art autoréférentiel, qui puise ses modèles en lui-même, plus que dans la nature, résonne de l’expérience et de la mémoire des visites in situ des édifices et des espaces réels, parfois parcourus lors de lointains périples. L’intention qui préside au choix du modèle, précède le processus de connaissance. Ce souci, ce désir, qui motivent les enquêtes et l’extension des corpus, participent d’un projet plus ou moins collectif ou individuel, plus ou moins intuitif ou explicité : une ambition d’édifier. De sorte que le moment, technique en apparence, de l’observation et du travail graphique, qui permettent de réduire un objet complexe à une série limitée de figures, ou de photographies, trouve son ressort dans un souci de distinction par la découverte et la compréhension d’objets inédits ; par la révision des savoirs préétablis ; ou puise son impulsion, parfois obscure, dans des expériences esthétiques ou mentales plus personnelles ou intimes. Continuer la lecture