Archives de catégorie : Actualités

Conférence : “L’entretien et le suivi sanitaire des œuvres en extérieur du Château de Versailles : examen des mesures préventives mises en place entre 2008 et 2018 et élaboration d’un protocole de traitement biocide” (annulée)

Apollon à la lyre ou apollon Cytharède, Allées du bassin d’Apollon conduisant au Grand Canal, côté Nord. Antique : torse. Complété au 17e siècle, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Evénement : Conférence

Lieu : Galerie Colbert, Salle Vasari

Date : 21 octobre 2019, 17h-19h (annulée)

Tessa Pirillo est conservatrice-restauratrice du patrimoine culturel, actuellement étudiante en conservation préventive. Elle mène un projet de recherche sur les sculptures en extérieur du parc du Château de Versailles.

Une première partie du projet porte sur l’examen des mesures de conservation préventive mises en place par l’équipe du suivi des œuvres en extérieur depuis 2008. En outre, le projet vise la mise en place d’un protocole de traitement biocide à travers des test comparatif de différent produits biocides.

Appel à communication : “Séminaire Collection”

Henri-Pierre Danloux,The Baron de Besenval in his Salon de Compagnie 1791, Londres, National Gallery

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 8 novembre 2019.
Date de l’événement : 18 février, 17 mars, 7 avril, 5 mai et 9 juin 2020
Lieu : Institut national d’histoire de l’art (INHA)

Les organisateurs de Collection/Séminaire sur le collectionnisme et le marché de l’art, lancent un appel à communication pour les séances mensuelles du séminaire en 2020. Le séminaire Collection entend être un lieu de rencontre qui permet la discussion entre universitaires et conservateurs venus présenter de nouvelles recherches sur tous les sujets relatifs à l’histoire des collections et du marché de l’art. Les communications pourront concerner toutes les époques sans limitations géographiques et aborder par exemple la constitution et la vie des collections, (privées et muséales), les collectionneurs et les acteurs du marché de l’art, autant que des réflexions méthodologiques sur les sources et les outils, y compris numériques.

Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : “Saint-Pétersbourg, mai 1773. L’inauguration oubliée de l’Ermitage (et des bains) de Catherine II” par Guillaume Nicoud (Paris, 17 octobre 2019).

Y. M. Velten, Coupe transversale du pavillon Nord du Jardin suspendu du palais d’Hiver, détail de la salle dite «Hermitage », vers 1769, dessin à l’encre et lavis de couleur sur papier, H. 0,510 x L. 0,730 m, Saint-Pétersbourg, Musée d’État de l’Ermitage / Photographie de l’auteur.

Type : Conférence (entrée libre).
Date et horaire : jeudi 17 octobre 2019 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

En juin 1773, un journal français annonce que Catherine II a donné un mois auparavant « un dîner splendide » dans son « hermitage », « où tous les ministres étrangers furent invités. » Serait-ce le témoignage oublié d’une sorte de cérémonie d’inauguration ? Nous pouvons le supposer.

Il est dès lors intéressant de partir de cet événement pour reconstituer l’histoire de la galerie impériale de l’Ermitage. L’Ermitage constituant en fait les appartements particuliers de la souveraine, c’est tout l’aménagement artistique de cet ensemble qu’il est même nécessaire de réévaluer, en particulier les autres salles citées qui furent également visitées – selon le même journal – durant cette journée d’inauguration aujourd’hui oubliée, comme cette « salle de bains », qui pourrait refléter l’intérêt de Catherine II pour les idées des Lumières, sans oublier la salle à manger, avec sa table mécanique ou « ermitage », qui a donné son nom au lieu. Continuer la lecture

Journée d’étude : “La dorure décryptée par l’analyse”

Candélabres du salon des nobles de Marie-Antoinette à Versailles, livré par Daguerre , 1787, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Type d’événement : Journée d’étude

Date : 23 avril 2020

Lieu : Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France

Suite aux deux premières journées d’étude du groupe Dorure de la SFIIC, portant sur le vocabulaire employé pour la mise en œuvre et la description des revêtements métalliques, la troisième journée, qui se déroulera le 23 avril 2020, portera sur leur étude matérielle, et notamment, sur l’analyse physico-chimique.

La première partie des communications traitera des techniques analytiques employées pour identifier les feuilles ou poudres métalliques, ainsi que leurs couches d’accroche et la préparation des supports. Analyses non-invasives ou sur micro-prélèvement, que peuvent-elles apporter ? Quelles en sont les limites ?

Continuer la lecture

Publication : “Louis–Léopold Boilly (1761–1845) : Le peintre de la société parisienne de Louis XVI à Louis-Philippe”.

ZUBER Pascal (dirs.) et BRETON Etienne (dirs.), Louis–Léopold Boilly (1761–1845) : Le peintre de la société parisienne de Louis XVI à Louis-Philippe, Paris, Arthena, 2019, 2 volumes.

Présentation de l’éditeur :

Témoin brillant de la vie parisienne de Louis XVI à Louis-Philippe, Louis-Léopold Boilly (1761-1845) est un peintre inclassable d’une foisonnante diversité, auteur de deux mille peintures, dessins et estampes mais aussi de milliers de petits portraits, véritables photographies d’identité de ses contemporains. « Historien des moeurs françaises », il s’astreint à un processus de création rigoureux à partir de dessins préparatoires et de nombreuses études peintes qui témoignent d’un talent aussi rare qu’exigeant. Le prince Youssoupov, le duc de Berry et le duc d’Orléans ne s’y trompent pas en achetant ses scènes de café ou de mouvements de foule devant les théâtres. Si, dès 1800, le public se presse devant les « trompe-l’oeil » de l’artiste volontiers facétieux, sa désarmante virtuosité technique fait aujourd’hui toujours illusion. Caricaturiste inspiré, il exploite toutes les ressources de la physionomie humaine dans sa piquante série des Grimaces, lithographies populaires et enjouées qui ont assuré sa notoriété au-delà des frontières.
Cette monographie attendue de longue date, accompagnée du catalogue raisonné illustré, met en évidence les multiples facettes de l’art de Boilly, artiste novateur au style minutieux, dont la curiosité et l’humour fascinent toujours. Continuer la lecture

Journée d’études : “Late Venetian Fortification”.

Francesco Guardi, Le Départ du Bucentaure vers le Lido de Venise, le jour de l’Ascension, ca. 1766-1770, huile sur toile, 66 x 101 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : journée d’études.
Date de l’événement : 04 octobre 2019.
Lieu : Split City Museum, Split.

Until now, research on Venetian fortifications has given considerable more attention to Cinquecento works than to the achievements of the following centuries. This is why the aim of the conference is to focus on the later period. New material and insights are expected on the period starting with the War of Candia. Relevant topics include but are not limited to important fortification sites and projects (Morea, Corfu, Corinto, Dalmatia etc.), activities of military engineers, procedures and institutions involved in the construction of fortifications, Schulenburg’s involvement in fortification construction. Continuer la lecture

Symposium : “L’opéra parisien : Du théâtre à la synthèse des arts”.

William Hogarth, L’Opéra du gueux, scène VI, 1731, huile sur toile, 57 x 76 cm, Londres, Tate Collection.

Type : Symposium (grand public)
Date : mercredi 23 octobre 2019.
Lieu : Paris, Mairie du 11e arrondissement.

Suite au gala des 350 ans de l’Opéra qui s’est tenu au Palais Garnier le 8 mai dernier, la Mairie du 11 désire rendre hommage aux trois siècles et demi de création symphonique que la ville de Paris a mis en œuvre depuis que Pierre Perrin s’est vu attribuer, par lettre patente du 28 juin 1669, le Privilège royal pour l’établissement des Académie d’Opéra ou Représentations en Musique en Vers françois, et dans les autres villes du Royaume. Ce monopole sur l’organisation des représentations lyriques, qu’il ait été respecté ou non (il suscitera les querelles en chapelet autour de la musique italienne qui dureront cent cinquante ans), révèle l’attention que l’État moderne pouvait accorder, non seulement au spectacle conçu comme représentation esthétique de la souveraineté, mais aussi à l’intégration symphonique des arts du théâtre, de la musique et des lettres dans un lieu spécifiquement dédié à leur dialogue.

Deux siècles furent nécessaires à la réalisation complète de ce projet. L’opéra commença par occuper la salle du Jeu de Paume et de la Bouteille (1669 – 1672). Répétant à Versailles, il s’installa ensuite pendant près de quatre-vingt-dix ans au théâtre du Palais Royal et retourna aux Tuileries en 1763, avant de rejoindre la Porte Saint-Martin pendant les décennies révolutionnaires. L’itinérance n’est pas finie et ce symposium se propose notamment de l’explorer, puisqu’elle est elle aussi à l’origine de cette fascination qu’éprouve tout étranger débarquant à Paris, du début du XVIIIe siècle à nos jours, qui est bien souvent portée par l’opéra. Avant d’être associé à la vie de Bohème par ses compositeurs, il est le lieu qui donne le goût du jour et renseigne l’air du temps, instruit des manières et des modes et reflète avec fidélité les mœurs de la cour ou de la société mondaine. Continuer la lecture

Journée d’études : “Les compétences transférables de l’image imprimée”.

Abraham Bosse, Les Graveurs en taille-douce (détail), 1643, Eau-forte, avec quelques rehauts de burin, 26 x 32 cm au coup de planche, Paris, Bibliothèque nationale de France.

Type : journée d’études.
Date de l’événement : 25 octobre 2019.
Lieu : Lausanne, université de Lausanne.

Programme

9:00 Introduction et bienvenue : Camilla Murgia, Université de Lausanne
9:15 Paul Coldwell, Chelsea College of Art & Design, University of the Arts, Londres

From analogue to digital and back again

Continuer la lecture

Publication : “Crowning Glories : Netherlandish Realism and the French Imagination during the Reign of Louis XIV”.

STONE Harriet, Crowning Glories : Netherlandish Realism and the French Imagination during the Reign of Louis XIV, Toronto, University of Toronto Press, 2019, 312 p.

Présentation de l’éditeur :

Crowning Glories integrates Louis XIV’s propaganda campaigns, the transmission of Northern art into France, and the rise of empiricism in the eighteenth century—three historical touchstones—to examine what it would have meant for France’s elite to experience the arts in France simultaneously with Netherlandish realist painting. In an expansive study of cultural life under the Sun King, Harriet Stone considers the monarchy’s elaborate palace decors, the court’s official records, and the classical theatre alongside Northern images of daily life in private homes, urban markets, and country fields. Continuer la lecture

Colloque : “Ornamenta Sacra. Late Medieval and Early Modern Liturgical Objects in a European Context (1400-1800)”.

Type : colloque.
Date de l’événement : du 24 au 26 octobre 2019.
Lieu : Brussels and Leuven.

This collective project, gathering scholars from different institutions (KIK-IRPA, UCL, KU Leuven), aims at conducting an iconological and anthropological research devoted to the late medieval and early modern liturgical heritage (called ornamenta sacra during this period) from the Southern Netherlands (1400-1700). It is concerned with different kinds of objects – made of a wide variety of materials and techniques (such as chalices, monstrances, censers, altar vases, candlesticks, chasubles…) – fundamental to the ceremonial and occupying a central place in the religious art of the past. We will investigate the provenance, the nature (material, technical, stylistic, iconographic…) and the evolution of this production in order to better understand its religious, social and artistic importance in a timeframe characterized by profound liturgical transformations and by religious conflicts and reforms. Continuer la lecture

Colloque : “Bellum et artes. War – Art – Diplomacy in Central and Eastern Europe 1600–1660”.

Berent van der Eichen et Anton Steenwicnkel, La bataille d’Øland en 1676, 1685-1693, tapisserie en laine, ca. 3,7 x ca. 5,1, Copenhague, château de Rosenborg.

Type : colloque.
Date de l’événement : du 3 au 5 octobre 2019.
Lieu : Gdańsk.

The conference sets its focus on the cultural and artistic effects and consequences of the two major conflicts of the XVII c. in Central Europe – the Thirty Years‘ War and the Northern Wars, intertwined by the powers and personalities involved and influenced by each other. Especially the German territories of the Holy Roman Empire (including Bohemia) and Poland were confronted with a huge extent of destruction, looting, migration and targeted theft of art and culture. The topics are military architecture, artistic representation in war, political iconography, war and peace as a theme of art, protagonists and victims, roles and fates, paths of artlootings and processes of cultural transfer. Continuer la lecture

Conférence : “Genji Meets Yoritomo”.

Type : conférence.
Date de l’événement : 26 septembre 2019 à 18h.
Lieu : Burke Center, Columbia University, New York.

Menno Fitski, head of Asian Art at the Rijksmuseum, will lecture on an astonishing mid-seventeenth century Japanese lacquer chest acquired by the museum in 2013. Hitherto known only through a poor World War II-era photograph published by his mentor (and father-in-law), the late Oliver Impey, the RM chest must be counted as one of the finest examples of Japanese lacquer ever to have been exported to the West. It forms part of what Impey described as the Fine Group—comprised of three other, similarly large, richly lacquered chests, in the the Victoria and Albert Museum; the State Historical Museum, Moscow; and one believed to have been sawn up. The recovery of the RM chest was rightfully heralded in the 2015 exhibition Asia in Amsterdam. Continuer la lecture

Journée d’études : “Le langage des présents. Choix, circulation et signification des présents d’apparat à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle)”.

Type : journée d’études.
Date de l’événement : 25 octobre 2019.
Lieu : Galerie Colbert, salle Vasari, INHA, Paris.

Cette journée a pour vocation d’étudier, dans une perspective interdisciplinaire et transnationale, les objets d’art offerts comme cadeaux diplomatiques entre le 16ème et le 18ème siècle. Continuer la lecture

Journée d’études : “L’École des Arts Joailliers, 1ère journée d’études jeunes chercheurs”.

Type : journée d’études.
Date de l’événement : 1er octobre 2019.
Lieu : L’École des Arts Joailliers, 31 Rue Danielle Casanova, 75001 Paris.

L’École des Arts Joailliers, avec le soutien de Van Cleef & Arpels, organise sa première journée d’études, le mardi 1er octobre 2019.

Elle rassemblera de jeunes chercheurs qui travaillent sur la joaillerie, selon une approche historique. Appelée à devenir un rendez-vous annuel, cette première édition valorise le dynamisme de la recherche en Master et en doctorat autour des sujets joailliers. Continuer la lecture

Soutenance de thèse : “Charles-François Viel (1745-1819), architecte et théoricien”.

Portrait de Charles-François Viel, 1811. Peinture par François Dumont (1751-1831), H. 0,80 x L. 0,65. Inscription : Viel architecte de la Pitié (1745-1819). Musée de l’Assistance Publique de Paris, A.P. n° 227.

Type : soutenance de thèse.
Date de l’événement : 23 novembre 2019.
Lieu : Galerie Colbert – 2, rue Vivienne – Paris 2e – INHA – Salle Jullian (1er étage).

Soutenance de thèse : Marc Lauro

Charles-François Viel (1745-1819), architecte et théoricien

Jury

Alexandre Gady, Professeur, Sorbonne Université

Émile d’Orgeix, Directeur de recherche, École Pratique des Hautes Études

Francis Démier, Professeur émérite, Université Paris Nanterre

Susanna Pasquali, Professeur associé, Università di Roma la Sapienza

Jean-Philippe Garric, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur de thèse

Résumé

Charles-François Viel (1745-1819) est un architecte et théoricien de l’architecture qui eut en charge la construction et l’entretien des bâtiments de l’Hôpital Général de Paris entre 1780 et 1790. À ce titre, il participa à la transformation de cette institution en établissement de soins et poursuivit ses travaux sous la Révolution, l’Empire et la Restauration en tant qu’architecte spécialisé dans les constructions hospitalières. Il intervint dans les grands débats de son temps à propos de la meilleure forme à donner à un nouvel hôtel-Dieu, construit selon les normes hygiénistes de la fin du XVIIIème siècle. Il défend, dans ses traités, une conception de l’architecture fondée sur l’expérience et la tradition. Son principal ouvrage, publié à partir de 1797 et illustré de trente planches, s’intitule Principes de l’ordonnance et de la construction des bâtimens. Viel demeure un témoin précieux des évolutions techniques et stylistiques de son art au début du XIXème siècle.

Continuer la lecture