Archives de catégorie : Actualités

Appel à communication : « On Portraiture: Theory, Practice, and Fiction — From Francisco de Holanda to Susan Sontag ».

Jean Ranc, Portrait de Jean (João) V, roi du Portugal, 1729, huile sur toile, 109 × 91 cm, Madrid, musée du Prado.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 30 novembre 2020.
Date de l’événement :  du 26 ay 28 avril 2021.
Lieu : Lisbonne, université de Lisbonne.

Centro de investigação e de estudos em belas-artes (CIEBA) – Artistic Studies Research Centre, Faculty of Fine Arts, University of Lisbon

This colloquium intends to discuss the theory and practice of artistic, historical, anthropological, social, and political experience on the topic of portraiture, as well as the fictional dimension contained within it. Located at the intersection of several disciplinary fields, the discussion(s) and papers will address the portrait as a concept, theme, process, object (monument and document), and device, in its multiple developments and in its successive conceptual, technological, and contextual updates. More than defining a temporal framework, the subtitle—From Francisco de Holanda to Susan Sontag —underscores the dynamic porosity on the researched topic in the fields of art and literature, as well as, in its mutual reversibility. Continuer la lecture

Appel à communication : « Le corps dans l’art politique des temps modernes ».

Jean Warin, Louis XIV, roi de France, XVIIe siècle, marbre, 208 x 104 x 62 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 1er décembre 2020.
Date de l’événement :  10-11 juin 2021.
Lieu :  Toulouse, Hôtel d’Assézat.

Durant la Renaissance, il est  courant de voir des corps, masculins et féminins, transformés et stratégiquement exploités par le biais d’œuvres d’art. Réels ou mythiques, âgés ou juvéniles, souvent porteurs d’un imaginaire complexe, ils étaient conçus et perçus comme des métaphores et régulièrement utilisés comme des outils de propagande. Au début des temps modernes, la représentation du corps a eu une place fondamentale dans le processus d’exaltation et de légitimation de l’élite. Dans le cadre de ce colloque, toute oeuvre de commande exposant un ou plusieurs corps, et destinée à célébrer une forme de pouvoir politique, peut être abordée. Continuer la lecture

Publication du GRHAM : « Interpréter l’histoire dans les arts décoratifs », actes de la journée d’études organisée le 15/06/2017 (Paris, INHA).

Ouvrage collectif sous la direction du GRHAM, « Interprétez l’histoire dans les arts décoratifs », actes de la journée d’études organisée le 15/06/2017 (Paris, INHA), Paris, éditions du GRHAM, 2020, 131 p.

Présentation de l’éditeur :

Cet ouvrage publie les actes du colloque organisé par le GRHAM (Groupe de Recherche en Histoire de l’Art Moderne) qui s’est tenu à Paris le 15 juin 2017. À la fois synthétiques et problématiques, les six communications rendent compte de différents aspects de l’utilisation de l’histoire dans les arts décoratifs, qu’il s’agisse de trophées, de tapisseries tissées ou peintes, de tissus ou de mobilier. Continuer la lecture

Journée d’étude du GRHAM et du séminaire Collection : « Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s)(1750 – 1815) », (Online, 26-27 octobre 2020).

 

Adriaan de Lelie, De kunstgalerij van Jan Gildemeester Jansz, huile sur toile, 1794–95, Rijksmuseum, Amsterdam.

 

Type : journée d’étude du GRHAM et du séminaire Collection.
Date de l’événement : 26 et 27 octobre 2020.
Lieu : Online. Le colloque aura lieu sur Zoom. Veillez à vous inscrire au préalable, afin de recevoir les informations nécessaire, à l’adresse : collection.seminaire@gmail.com

Le Groupe de Recherche en Histoire de l’Art Moderne (GRHAM) et le Séminaire Collection s’associent pour l’organisation d’un colloque sur le thème du collectionnisme. Intitulé Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s) (1750 – 1815), cet événement a comme objectif d’analyser les collectionneurs à travers leurs pratiques et leurs représentations, en insistant sur de nouvelles pistes de réflexions méthodologiques. Celles-ci permettront d’extraire cette thématique d’approches purement biographiques et monographiques. À partir de cas précis, le colloque entend appréhender le collectionnisme par le biais de problématiques et de méthodes propres qui vont au-delà de la reconstitution d’une collection, un travail certes incontournable, mais conçu ici plutôt comme le point de départ d’une réflexion. Bien que les thématiques à exploiter soient nombreuses, nous nous proposons de borner notre examen à l’étude de quatre axes principaux.

Programme :

26 octobre 2020

9h00 Accueil – Introduction

9h15 – 10h00 Ouverture

  • O. Bonfait, Université de Bourgogne, La culture de la collection au XVIIIe siècle. Etat de la question.

10h00 – 12h45 Session 1 : L’objet privé

Présidence : Patrick Michel

  • L. Jouvet, Université de Bourgogne, Les médailles de Jean Warin (1604-1672) : collectionner l’artiste ou les objets ?

Continuer la lecture

Publication : Le fond de l’œuvre. Arts visuels et sécularisation à l’époque moderne

 

Nous vous signalons la sortie du 12e volume de la collection Histo.art.

Cet ouvrage, intitulé Le fond de l’œuvre. Arts visuels et sécularisation à l’époque moderne est publié aux Éditions de la Sorbonne sous la Direction d’Émilie ChedevilleÉtienne Jollet et Claire Sourdin.

Présentation

Selon certaines habitudes visuelles occidentales fixes, le fond s’opposerait à la forme ou à la figure, l’avant au fond. Pour un tableau, une sculpture ou même pour une architecture, le rapport entre le fond et la forme qui s’y découpe révèle un certain ordre du monde symbolique, du moins signifiant. Or, cette hiérarchisation se voit précisément bouleversée aux XVIIe et XVIIIe siècles et l’inscription dans une compréhension du monde n’est plus si évidente. L’instabilité engendrée par ce renversements de valeurs met en lumière l’ébranlement des consciences de la seconde modernité, et cela sur plusieurs registres : spirituel, mais aussi politique ou encore sensible. Cette publication entend cerner la manière dont le questionnement sur la notion de fond dans les arts visuels s’articule à des enjeux plus généraux et propres à la période moderne, dont la sécularisation. Aborder une œuvre par le truchement du fond met donc en lumière grand nombre de ses spécificités.

Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : « Réflexion sur les méthodes, les doutes et les succès de l’expertise de tableaux » par Éric Turquin (8 octobre, Paris)

Jusepe de Ribera (1588 – 1656 ), Un philosophe : l’heureux géomètre,
n.d., Huile sur toile, 100 x 75,5 cm, Collection privée.

Nous vous informons que toutes les places pour cette conférence ont été réservées. Les inscriptions sont donc désormais closes.

Type : Conférence.
Date et horaire : jeudi 8 octobre 2020 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Il s’agira, à partir de huit exemples de tableaux découverts en 2018 et 2019, de comprendre comment l’arrivée de l’intelligence artificielle et des nouveaux modes de communication a bousculé l’expertise traditionnelle et offert de nouveaux angles d’approche aux spécialistes. Continuer la lecture

Publication : « Poussin’s Women : Sex and Gender in the Artist’s Works ».

THOMAS Troy, Poussin’s Women : Sex and Gender in the Artist’s Works, Amsterdam, Amsterdam university press, 2020, 386 p.

Présentation de l’éditeur :

Poussin’s Women: Sex and Gender in the Artist’s Works examines the paintings and drawings of the well-known seventeenth-century French painter Nicolas Poussin (1594-1665) from a gender studies perspective, focusing on a critical analysis of his representations of women. The book’s thematic chapters investigate Poussin’s women in their roles as predators, as lustful or the objects of lust, as lovers, killers, victims, heroines, or models of virtue. Poussin’s paintings reflect issues of gender within his social situation as he consciously or unconsciously articulated its conflicts and assumptions. Continuer la lecture

Appel à communication : « ‘Caught in the Act’ : the Representation of Action in Early Modern Portraiture » (Renaissance Society of America, Dublin, 2021).

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 10 août 2020.
Date de l’événement :  2021.
Lieu :  Dublin.

Early modern portraiture, far from being a clearly defined and static genre, is characterized by a progressive departure from strictly descriptive modes of representation. The portrait comes to life through the person’s dress, posture, and facial expression and by the setting and objects that surround them, as well as by its use, agency and performative qualities. As such, the depicted person’s action(s) and ‘acting’ (visual performance) are not limited to physical movement, but might imply a variety of other elements as well. Continuer la lecture

Publication : « Le langage des mains dans l’art : Histoire, significations et usages des chirogrammes picturaux aux XVIIe et XVIIIe siècles ».

DIMOVA Temenuzhka, Le langage des mains dans l’art :
Histoire, significations et usages des chirogrammes picturaux aux XVIIe et XVIIIe siècles, Turnhout, Brepols, 2019, 343 p.

Présentation de l’éditeur :

Le langage iconographique des mains est un système de signes gestuels conventionnels, employés par les peintres comme un puissant outil de narration et de conceptualisation. En un sens, c’est la langue des tableaux. Pour l’étudier il est nécessaire de procéder au croisement d’un grand nombre de sources et de traditions iconographiques. En partant des principes de la chirologie, discipline dédiée à l’étude des mains, cet ouvrage propose un inventaire des principaux chirogrammes iconographiques, avec une analyse de leurs occurrences et de leurs connotations. Ces signes n’opèrent pas de manière fragmentaire, mais sont généralement inclus dans des accords gestuels qui participent à la phraséologie visuelle de l’œuvre. En découvrant la structure de certaines compositions gestuelles on peut aussi comprendre les rapports qu’elles entretiennent avec les systèmes gestuels vivants.

Continuer la lecture

Appel à communication pour le RSA : Collecting and Display of Small, Portable Objects (15th–17th century) (Dublin, 7–10 avril 2021)

Willem van Haecht, Apelles Painting Campaspe, c. 1630, oil on panel, Mauritshuis, The Hague, détail.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 30 juillet 2020.
Date de l’événement : 7-10 avril 2021.
Lieu :  Dublin.

Renaissance Society of America Conference 

Collecting and Display of Small, Portable Objects (15th–17th century)

The taste for small objects, such as gems, jewels, coins, small antiquities, statuettes and miniature works of art is evident in leading collections from the fifteenth through the seventeenth centuries. The materiality of small precious objects and their portability raise questions about the dynamics and the reasons behind the taste for small things, addressing concepts of intimacy, privacy and public access in relation to the display of these objects, as well as questions about their significance in periods of uncertainty. Long-standing scholarship on collections has focused on their legacies, while less attention has been paid to the status of these objects and to the way in which objects may have been valued for their diminutive size, movability, or even disposability. The topic for these sessions raises new questions about the appeal of collecting and displaying such works of art.

We invite proposals that consider the following:

  • The significance and value of gems, cameos, medals, and other small works of art, as contrasted to paintings or large-scale sculpture
  • Collecting reduced copies of well-known sculpture and the ways in which these miniatures altered the collector’s relationships with and perceptions of the original
  • Collecting across different scales and the display of miniature collections
  • Moveable works of art and mobility of works of art within a collection
  • The transformation of collections through small, precious objects during periods of change
  • Collections perceived as disposable and exchangeable
  • The safeguard of inheritances and collections
  • Dislocation and re-interpretation of collections

Proposals should be for 20-minute papers and must include a title, abstract of no more than 150 words, keywords and a one-page CV. Speakers will need to be members of RSA and members of The Society for the History of Collecting at the time of the conference.

Please send your submission before 30 July 2020 to Adriana Turpin (adrianaturpin@gmail.com), Sophia Quach McCabe (sqmccabe@gmail.com), and Alice Ottazzi (alice.otz@gmail.com).

Applicants will be notified by 10 August.

Appel à communication : « L’univers de Watteau : Réseaux et influences autour d’Antoine Watteau (1684-1721) ».

Pierre Antoine Quillard, Les quatre saisons : Le Printemps, vers 1725-1729, huile sur toile, 42.5 × 33.5 cm, Madrid, Colección Carmen Thyssen-Bornemisza en depósito en el Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, inv. CTB.1930.90.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 15 octobre 2020.
Date de l’événement : 17 et 18 novembre 2021.
Lieu :  Paris, musée de l’Armée – Hôtel National des Invalides.

Pour commémorer le 300ème anniversaire de la mort d’Antoine Watteau (1684, Valenciennes – 1721, Nogent-sur-Marne), un colloque de deux jours se tiendra à Paris, au musée de l’Armée – Hôtel National des Invalides, en partenariat avec le salon Fine Arts Paris, les 17 et 18 novembre 2021.

Depuis la grande rétrospective de 1984, plusieurs publications majeures ont vu le jour. En 1996, Pierre Rosenberg et Louis-Antoine Prat co-signaient le catalogue raisonné des dessins de Watteau1. En 2010, Christoph Martin Vogtherr a consacré une étude extensive (historique et matérielle) aux peintures françaises de Watteau et de son entourage au sein des collections des châteaux prussiens2, prolongée dans l’exposition au musée Jacquemart-André3. Depuis 2014, Martin Eidelberg développe, en parallèle du catalogue raisonné des peintures A Watteau Abecedario, le projet Watteau and His Circle.

Continuer la lecture

Publication : « Les Satellites de Watteau ».

MOULINIER Axel, Les Satellites de Watteau, Cahier du Dessin Français, Paris, galerie de Bayser, 2020, 80 p.

Présentation de l’éditeur :

Depuis les années 1930, l’idée d’un réseau artistique centré autour de Watteau a été formulée et étudiée. Pourtant, à part l’ouvrage de Robert Rey (Quelque satellites d’Antoine Watteau (…), Paris, 1932) aucune publication ne s’est attachée à rassembler l’œuvre graphique de quelques un de ces satellites. Ce Cahier du Dessin Français propose l’étude de neuf artistes (Nicolas Vleughels, Claude Gillot, Jacques Jean Spoede, Pierre Angillis, Philippe Mercier, Nicolas Lancret, Jean-Baptiste Pater, Pierre Antoine Quillard et Bonaventure de Bar) ayant gravité autour de Watteau soit parce qu’ils l’ont formé, accompagné ou bien parce qu’ils sont devenus ses collaborateurs et ses suiveurs.

Continuer la lecture

Publication : « Ugliness and Judgment : On Architecture in the Public Eye ».

HYDE Timothy, Ugliness and Judgment : On Architecture in the Public Eye, Princeton, Princeton University Press, 2019, 232 p.

Présentation de l’éditeur :

The artist has been a privileged figure in the modern age, embodying ideals of personal and political freedom and self-fulfillment. Does it matter who gets to be an artist? And do our deeply held beliefs stand up to scrutiny? Making the Modern Artist gets to the root of these questions by exploring the historical genesis of the figure of the artist. Based on an unprecedented biographical survey of almost 1,800 students at the Royal Academy of Arts in London between 1769 and 1830, the book reveals hidden stories about family origins, personal networks, and patterns of opportunity and social mobility. Locating the emergence of the ‘modern artist’ in the crucible of Romantic Britain, rather than in 19th-century Paris or 20th-century New York, it reconnects the story of art with the advance of capitalism and demonstrates surprising continuities between liberal individualism and state formation, our dreams of personal freedom, and the social suffering characteristic of the modern era. Continuer la lecture

Appel à communication : « Historians of Netherlandish Art Conference 2021 – ‘Here and Now’: Capturing the Moment in Netherlandish Art (1400–1700) ».

Jacob Duck, Le Fumeur endormi, fin du XVIIe siècle, huile sur bois, 36 x 50 cm, Bergerac, musée du tabac.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 1er juillet 2020.
Date de l’événement : du 02 au 05 juin 2021.
Lieu :  Amsterdam et La Haye.

Next year (2-5 June 2021), the Historians of Netherlandish Art Conference 2021 will be held in Amsterdam and The Hague.
Jan Blanc and Marije Osnabrugge, from the project « Un siècle d’or? Repenser la peinture hollandaise du XVIIe siècle » (University of Geneva), will be organizing a session, entitled « ‘Here and Now’: Capturing the Moment in Netherlandish Art (1400–1700) ». You are all welcome to send us a paper proposal before July 1st, 2020.
The Call for Papers for our session and those of all the other sessions about Netherlandish art, can be found here:

Continuer la lecture

Publication : « Figuring Faith and Female Power in the Art of Rubens ».

LYON J. Vanessa, Figuring Faith and Female Power in the Art of Rubens, Amsterdam, Amsterdam university press, 2020, 256 p.

Présentation de l’éditeur :

This book argues that the Baroque painter, propagandist, and diplomat, Peter Paul Rubens, was not only aware of rapidly shifting religious and cultural attitudes toward women, but actively engaged in shaping them. Today, Rubens’s paintings continue to be used-and abused-to prescribe and proscribe certain forms of femininity.

Continuer la lecture