Archives de catégorie : Actualités

Conférence du GRHAM : « L’Amour peintre. La peinture française du XVIIIe siècle au prisme de son érotisme » par Guillaume Faroult (29 avril 2021), en visioconférence.


Laurent Cars (d’après François Boucher), Le Sicilien ou l’Amour peintre, burin et eau-forte, illustration des Œuvres de Molière, Paris, Pierre Prault, 1734, t. IV.

Type : Conférence.
Date et horaire : 29 avril 20021 à 19h.
Lieu : Visioconférence sur Zoom (lien ci-dessous)
https://zoom.univ-paris1.fr/j/97831404960?pwd=TDlobXdkcHVKVm81OGEvMkUxQVh3QT09
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Dans la France du XVIIIe siècle, peinture et amour s’épousent. Les peintres les plus brillants : Watteau, Boucher, Lancret, de Troy, Greuze et Fragonard, consacrent leur talent à l’inspiration amoureuse. Les valeurs identitaires des élites françaises se renouvèlent et s’éloignent en partie de l’héroïsme guerrier du Grand Siècle pour embrasser les vertus pacificatrices de la galanterie. Cette période est traversée par une grande diversité de discours souvent antagonistes sur l’amour, entre sincérité sentimentale et cynisme libertin. Les écrivains et les philosophes (Fontenelle, Voltaire, Marivaux, Crébillon, Diderot et Rousseau) inspirent, commentent ou critiquent ce basculement des valeurs qui fait du comportement amoureux un enjeu voire un défi à l’aune des normes sociales, politiques ou religieuses de leur époque. Continuer la lecture

Appel à communication : « Carnets de notes, carnets de références, musées de papier. Regards croisés sur la culture visuelle des artistes et le processus de création du Moyen Âge à nos jours ».

evert Collier, Trompe l’oeil , 1699, huile sur toile, Londres, Victoria and Albert Museum.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 15 mai 2021.
Date de l’événement : 24-25 mars  2022.
Lieu : Strasbourg, Auditorium de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Appel à communications

La question du bagage culturel des artistes – par-delà leur formation et quelle que soit leur période d’activité – a déjà été abordée aussi bien par des publications que lors de colloques. Si les carnets de voyage des artistes témoignent d’une pratique essentielle à leur formation1, ils révèlent également la volonté de conserver le souvenir d’oeuvres découvertes au cours de leurs pérégrinations qui sont autant de références dans lesquelles l’artiste est susceptible de venir puiser son inspiration. L’utilité du voyage est parfois parfaitement assumée : c’est bien pour trouver une solution au couvrement de la croisée du transept de la cathédrale de Florence que Brunelleschi entreprend des voyages à Rome afin d’y étudier la construction du Panthéon. D’autres fois le modèle rencontré lors du voyage s’impose à l’artiste sans que celui-ci semble l’avoir recherché : c’est au hasard de ses pérégrinations italiennes que Le Corbusier a sans doute découvert la solution idéale pour la conception de la maison ouvrière2. Continuer la lecture

Colloque : « Images du monde, images du pouvoir : noter et dessiner le ballet équestre, du carrousel à la contredanse à cheval (XVIIe-XVIIIe siècles) ».

Johann Alexander Thiele, Carroussel Comique, palais Zwinger à Dresde en 1722, ca. 1725, huile sur toile, 106 x 168 cm, Dresde, Staatliche Kunstsammlungen, Gemäldegalerie Alte Meister.

Type : Colloque.
Date de l’événement : 8 et 9 avril 2021.
Lieu : Online (Zoom) / Paris, INHA.

Les journées se dérouleront en ligne (Webinaire Zoom). Inscription ici :
https://bit.ly/3vSSyuJ

À partir d’un corpus de livres de fête conservés à la bibliothèque de l’INHA, ces journées chercheront à saisir les enjeux de la notation du ballet équestre, dans une relation à l’histoire de la danse, mais aussi à l’histoire des sciences et l’histoire politique. Comment interpréter l’évolution de la représentation et de la notation des ballets équestres à l’aune d’une histoire intellectuelle valorisant une certaine « mathématisation de la nature » ? Ces formes notationnelles recourant au schéma et au diagramme convergent-elles avec l’évolution majeure de la notation de la danse au xviiie siècle ? Ces représentations qui oscillent entre image géométrique analytique et représentation topographique révèlent une tension entre l’image comme outil matériel de la pensée et l’image mimétique de l’événement, plaisir renouvelé de la fête sur la page qui donne à voir et à penser la fête. Continuer la lecture

Publication : « Bravura : Virtuosity and Ambition in Early Modern European Painting ».

SUTHOR Nicola, Bravura : Virtuosity and Ambition in Early Modern European Painting, Princeton, Princeton university press, 2021, 304 p.

Présentation de l’éditeur :

The painterly style known as bravura emerged in sixteenth-century Venice and spread throughout Europe during the seventeenth century. While earlier artistic movements presented a polished image of the artist by downplaying the creative process, bravura celebrated a painter’s distinct materials, virtuosic execution, and theatrical showmanship. This resulted in the further development of innovative techniques and a popular understanding of the artist as a weapon-wielding acrobat, impetuous wunderkind, and daring rebel. In Bravura, Nicola Suthor offers the first in-depth consideration of bravura as an artistic and cultural phenomenon. Through history, etymology, and in-depth analysis of works by such important painters as Franҫois Boucher, Caravaggio, Francisco Goya, Frans Hals, Peter Paul Rubens, Tintoretto, and Diego Velázquez, Suthor explores the key elements defining bravura’s richness and power. Continuer la lecture

Appel à communication : « Études et exercices polysémiques autour d’une œuvre : La France apportant la foi aux Wendat de la Nouvelle-France »

 

Ariste français inconnu, La France apportant la foi aux Wendat de la Nouvelle-France, vers 1666; huile sur toile, 227,3 x 227,3 cm, Pôle culturel du Monastère des Ursulines de Québec (Québec, Canada), NAC 1997.1017.                        Mission du Pôle culturel du Monastère des Ursulines
Créé en octobre 2016 et situé à Québec au 12, rue Donnacona, le Pôle culturel du Monastère des Ursulines est un organisme à but non lucratif, qui a pour mission de témoigner de la présence et de l’œuvre des Ursulines de l’Union canadienne des Moniales de l’Ordre de Sainte-Ursule et de partager leur héritage en offrant des activités misant sur des échanges, des expériences et des rencontres en art et patrimoine. Il agit comme médiateur auprès des citoyens et des visiteurs intéressés par les domaines culturel et spirituel. En tant que dépositaire d’une part de l’important legs culturel, artistique, archivistique, religieux et éducatif des Ursulines, le Pôle culturel conserve et met en valeur le patrimoine exceptionnel constitué par la communauté depuis son arrivée en Nouvelle-France en 1639 et contribue à en assurer la pérennité.

 

Type : appel à communication

Date limite de l’appel : 31 mai 2021

Date de l’événement : 29 octobre 2021

Lieu : UQAM, Montréal

 

Colloque international bilingue (français et anglais), le 29 octobre, à l’UQÀM.

Les propositions de communication (400 mots), en français ou en anglais, devront être accompagnées d’une biographie succincte (150 mots) et envoyées avant le 31 mai 2021 à : ouellet.pierre-olivier@uqam.ca et longtin.marianne.2@courrier.uqam.ca

English version follows

Études et exercices polysémiques autour d’un tableau : La France apportant la foi aux Wendat de la Nouvelle-France Continuer la lecture

Appel à communication : « Scandalous Feasts and Holy Meals : Food in Medieval and Early Modern Societies (12th-18th centuries) ».

Ottmar Elliger I, Nature morte, 1671, huile sur bois, 98.4 x 78.4 cm.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 15 avril 2021.
Date de l’événement : 25 mai  2021.
Lieu : European University Institute, Florence (via Zoom).

Organizing committee: Moïra Dato, Matthias Ebejer, Ana Struillou

2nd EUI Conference in Visual and Material Culture Studies

From medieval Western Europe to the early modern Spanish Americas and Asia, scholarship dealing with foodways and foodstuffs has considerably evolved in the last decades. From the questions of local consumption practices, global flows of commodities to evolving tastes, new studies shed light on the intricate significance of food to early modern societies across the globe. Going beyond the essential character of drinks and foodstuffs for the survival of the human body, food consumption is now also being considered as an economic, social, religious and cultural marker. While the enjoyment of a meal can bring communities together, foodways and foodstuffs are also inherent to (sometimes violent) strategies of exclusion, resistance and protest. If texts provide precious information, material and visual sources have been increasingly used by historians to inform the study of food-related practices in past societies. Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : « Sémiologie de la main dans la peinture moderne : comment interpréter chaque signe gestuel et ses variations », Temenuzhka Dimova.

Valentin de Boulogne, La Cène, 1625-1626, Huile sur toile, 139 x 230 cm, Galleria Nazionale d’Arte Antica, Rome. ©Avec l’aimable autorisation de Gallerie Nazionali di Arte Antica – Bibliotheca Hertziana, Instituto Max Planck per la storia dell’arte/Enrico Fontolan.

Type : Conférence.

Date et horaire : jeudi 25 mars 2021 à 19h.

Lieu : En ligne / Zoom.

Participer à la réunion Zoom :
https://zoom.univ-paris1.fr/j/92473230045?pwd=RnN1b085QzM2aHM3dlVvM3UySFZYZz09

ID de réunion : 924 7323 0045
Code secret : 473092

Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

En langue des signes picturale, serrer ses deux mains avec les doigts entremêlés exprime le chagrin ; croiser ses mains sur la poitrine désigne la ferveur dévotionnelle; plier l’auriculaire évoque le nombre « un » ; mettre la main sur la cuisse d’autrui exprime le serment d’allégeance ; joindre le pouce et l’index démontre la finesse de l’éloquence, alors que l’acte de se moucher permet de conjurer le diable. Le répertoire des gestes employés par les peintres à l’époque moderne contient à peu près une centaine de signes distinctifs. Continuer la lecture

Publication : « Gainsborough in London ».

SLOMAN Susan, Gainsborough in London, New Haven, Yale university press, 2021, 412 p.

Présentation de l’éditeur :

Thomas Gainsborough’s (1727–88) London years, from 1774 to 1788, were the pinnacle and conclusion of his career. They coincided with the establishment of the Royal Academy, of which Gainsborough was a founding member, and the city’s ascendance as a center for the arts. This is a meticulously researched and readable account of how Gainsborough designed his home and studio and maintained a growing schedule of influential patrons, making a place for himself in the art world of late-18th-century London. New material about Gainsborough’s technique is based on examinations of his pictures and firsthand accounts by studio visitors. His fractious relationship with the Royal Academy and its exhibition culture is reexamined through the works he sent to its annual shows. The full range of Gainsborough’s art, from fashionable portraits to landscapes and fancy pictures, is addressed in this major contribution, not just to the study of a great artist, but to 18th-century studies in general. Continuer la lecture

Publication : « Anthony Van Dyck and the Art of Portraiture »

WHITE Christopher, Anthony Van Dyck and the Art of Portraiture, New Haven, Yale university press, 2021, 350 p.

Présentation de l’éditeur :

In this sumptuously illustrated volume, eminent art historian Sir Christopher White places the portraiture of renowned Flemish painter Anthony Van Dyck (1599–1641) in context among the work of his contemporaries working in and around the courts of seventeenth-century Europe. Van Dyck’s artistic development is charted through his travels, beginning in his native Antwerp, then to England, Italy, Brussels, the Hague, and back again. Combining historical insights with a discerning appreciation of the work, White brings Van Dyck’s paintings to life, showing how the virtuoso not only admired his artistic predecessors and rivals but refashioned what he learned from them into new kind of portraiture.  Beautifully produced and a pleasure to read, this book is an important contribution to the literature on a celebrated painter.

Continuer la lecture

Publication : « American Furniture, 1650–1840 : Highlights from the Philadelphia Museum of Art ».

KIRTLEY Alexandra Alevizatos, American Furniture, 1650–1840: Highlights from the Philadelphia Museum of Art, Philadelphie, Philadelphia Museum of Art, 2021, 336 p.

Présentation de l’éditeur :

American Furniture, 1650–1840: Highlights from the Philadelphia Museum of Art is the first publication dedicated to one of the finest collections of its type in the country. Best known for furniture by artisans from Philadelphia and southeastern Pennsylvania, the museum’s collection includes significant examples from cities and regions farther afield. Interpretive texts for each work focus on design sources, showing how early American furniture participated in an international visual language. A vibrant local economy was bolstered by coastal trade bringing Caribbean mahogany and European imports that continued to influence local production. By the 1740s Philadelphia had developed a distinctive idiom and led the developing nation in style and aesthetics. This volume provides an important resource for scholars of American furniture, illuminates the cultural and mercantile life of the fledgling nation, and offers a lively introduction to the donors, curators, and personalities who have shaped the institution from its earliest days to the present. Continuer la lecture

Appel à communication : « Aux sources de la couleur. L’atelier de teinture des Gobelins ».

Atelier d’Etienne Le Blond d’après Charles Le Brun, Visite de Louis XIV à la Manufacture des Gobelins, le 15 octobre 1667, début XVIIIe siècle, tapisserie à fil d’or en basse lisse, 375 x 580 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 12 mars 2021.
Date de l’événement : 07 et 08 octobre 2021.
Lieu : Paris, INHA.

L’INHA organise avec les Archives nationales et le Mobilier national deux journées d’études spécifiquement consacrées à l’atelier de teinture des Gobelins.

S’étant établi non loin de la Bièvre dont les eaux étaient réputées pour leurs qualités tinctoriales, Jehan Gobelin, teinturier originaire de Reims, crée un atelier au milieu du XVe siècle. Ses descendants, experts dans l’art de la teinture des laines en écarlate de Venise, acquièrent bientôt de vastes terrains donnant sur la Bièvre et y bâtissent de vastes ateliers. Henri IV les loue et y fait installer des ateliers de tapisserie. Continuer la lecture

Appel à communication : « Natural Disaster and the Bay of Naples: Artistic Encounters and Transformations ».

Joseph Vernet, Vue de Naples avec le Vésuve, vers 1748, huile sur toile, 99 x 197 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 26 mars 2021.
Date de l’événement : 19 juin 2021.
Lieu : En ligne.

Since antiquity, natural disasters–volcanic eruptions, earthquakes, and waves of infectious disease, in particular–have shaped the natural and built environment of the Bay of Naples. Over this long period, works of art and cultural practices have responded to and represented these events, creating new knowledge and meaning from catastrophe and its aftermath.

Newly attuned to the ways in which natural disaster reshapes our physical, social, and cultural worlds, we invite proposals for contributions to a digital research seminar co-organized by the Center for the Art and Architectural History of Port Cities and Franklin University Switzerland. On Saturday, June 19, 2021, 6-8 selected participants will convene via Zoom to present and discuss 15-minute papers that explore questions related to artistic responses to natural disaster on the Bay of Naples. Papers will be pre-circulated to facilitate discussion among participants. Contributions should center on case studies in order to ask how individual artworks and cultural practices (for example, collecting and ritual performance) during and/or after natural disasters represent the transformation of the natural and built environment; reconfigure relationships between nature and culture and between the human and the divine; mitigate or create order amid disaster; document or erase disaster and its aftermath; produce new scientific knowledge; construct or reconstruct cultural memory; structure new understandings of materials and the material world; and shape imaginations of the local and the global. Within the broader study of the intersection between disaster and cultural heritage, the seminar will trace patterns of artistic encounters and transformations in the particular context of the Bay of Naples. Continuer la lecture

Appel à communication : « L’économie des images en sciences. Enjeux, modalités et impacts sur la production et la circulation des savoirs (XVIIIe-XXIe siècles) ».

Dominique Sornique d’après Jacques de Sève, Bandeau du Premier discours de la manière d’étudier et de traiter l’Histoire Naturelle, 1749, gravure, dans BUFFON, Georges-Louis Leclerc, Histoire naturelle générale et particulière avec la description du Cabinet du Roy, Paris, Imprimerie Royale, t. II, p. 3.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 30 avril 2021.
Date de l’événement :28 octobre 2021.
Lieu : Paris, INHA.

Début 2020, la Galerie nationale du Jeu de Paume a présenté une exposition intitulée « Le supermarché des images » sur une proposition de Peter Szendy. Le philosophe y développait les pistes explorées dans son ouvrage Le supermarché du visible. Essai d’iconomie (2017) sur le rapport intime entre image et économie. En s’appuyant sur Deleuze inspiré de Marx, Szendy y rappelle que « l’argent est l’envers de toutes les images ». Si cet axiome traduit un regain d’intérêt pour les enjeux financiers en histoire de l’art, en histoire de la photographie et dans les études visuelles, il semble avoir été euphémisé dans l’analyse des corpus d’images accompagnant les pratiques scientifiques, elle-même en pleine effervescence. La réalisation de tels visuels peut pourtant s’avérer très coûteuse en temps et en moyens humains, techniques et financiers. En témoigne la production de la première image d’un trou noir en 2019, qui a mobilisé d’innombrables équipes de recherche, plusieurs mètres cubes de stockage, des équipements rares et des heures de travail, impliquant des investissements financiers importants. Le coût et la valeur des images pesant d’un poids certain sur les connaissances produites et diffusées, ils méritent donc d’être examinés de manière approfondie. Continuer la lecture

Publication : « Applied Emblems in the Cathedral of Lugo : European Sources for a Spanish Cycle Addressed to the Virgin Mary ».

LOPEZ CALDERON Carme, Applied Emblems in the Cathedral of Lugo : European Sources for a Spanish Cycle Addressed to the Virgin Mary, Leyde, Brill, 2021, 482 p.

Présentation de l’éditeur :

In Applied Emblems in the Cathedral of Lugo, Carme López Calderón explores the emblematic programme found in the Chapel of Nuestra Señora de los Ojos Grandes (Galicia, Spain), consisting of fifty-eight emblems painted c. 1735. Making use of a wide range of printed sources, the author delves into the meaning of each emblem and provides an all-encompassing interpretation of this cycle, which can rightly be described as the richest and most complete programme of Marian applied emblematics in the Iberian Peninsula.

Continuer la lecture

Publication : « Ephemeral Spectacles, Exhibition Spaces and Museums 1750-1918 ».

MURGIA Camilla (dirs.) et BAUER Dominique (dirs.), Ephemeral Spectacles, Exhibition Spaces and Museums 1750-1918, Amsterdam, Amsterdam university press, 2021, 306 p.

Présentation de l’éditeur :

This book examines ephemeral exhibitions from 1750 to 1918. In an era of acceleration and elusiveness, these transient spaces functioned as microcosms in which reality was shown, simulated, staged, imagined, experienced and known. They therefore had a dimension of spectacle to them, as the volume demonstrates. Against this backdrop, the different chapters deal with a plethora of spaces and spatial installations: the wunderkammer, the spectacle garden, cosmoramas and panoramas, the literary space, the temporary museum, and the alternative exhibition space.

Continuer la lecture