Archives de l’auteur : Maxime Georges Métraux

À propos Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

Appel à communication : « Le sacrifice d’Isaac ».

Michelangelo Merisi da Caravaggio dit Le Caravage, Le Sacrifice d’Isaac, 1603-1604, huile sur toile, 104 x 135 cm, Florence, Galerie des Offices.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 31 août 2021.
Date de l’événement : 17-18 mars 2022.
Lieu : Arras, université d’Artois.

Au sein de l’axe TransLittéraires du centre de recherche Textes et Cultures (UR 4028) à l’université d’Artois, les colloques annuels Graphè ont pour objet d’étude la Bible et son influence sur le patrimoine culturel, littéraire et artistique des nations. L’exploration de cet horizon intertextuel est menée dans trois domaines principaux : la Bible en tant que littérature, la Bible et les productions littéraires et esthétiques, et enfin la Bible comme champ d’études épistémologiques et herméneutiques.  Continuer la lecture

Appel à communication : « The Caravaggio Question »

Michelangelo Merisi da Caravaggio dit Le Caravage, Judith et Holopherne, 1599, huile sur toile, 145 x 195 cm, Rome, Palazzo Barberini, Galleria nazionale di arte antica.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 29 septembre 2021.
Date de l’événement : 10-31 janvier 2022.
Lieu : Zurich/Rome/Lugano/online.

 

This « Diffused Conference » is highly innovative in its title, in the way it is organised and in the audience to which it is addressed. In order to take advantage of a wide participation not only of specialists but also of students and « art amateurs », it will occupy the entire month of January 2022 (on Mondays 10, 17, 24, 31), with a number of speakers ranging from 5 to 7 for each day and half an hour available. Continuer la lecture

Colloque : « Le portrait en Provence au XVIIe siècle ».

Jean Daret, Joueur de guitare, 1636, huile sur toile, Aix-en-Provence, musée Granet.

Type : colloque.
Date de l’événement : 1er et 2 juillet 2021.
Lieu : Aix-en-Provence, musée Granet et Online.

Journées d’étude organisées par :

Magali Théron – Telemme AMU-CNRS

Delphine Bastet et Paméla Grimaud–musée Granet

S’inscrivant dans le prolongement des journées d’études organisées en décembre 2019 par le laboratoire Telemme sur « L’art en Provence », ce nouveau volet, qui se déroule sur une journée et demi, se propose de se concentrer sur le genre spécifique du portrait au XVIIe siècle. Sujet inédit, le portrait en Provence, n’a pour l’heure suscité que de rares travaux dans des articles ou ouvrages essentiellement monographiques. Continuer la lecture

Table-ronde « Débat du CFHA » : « Les métiers de l’histoire de l’art face au confinement ».

Type : table-ronde.
Date de l’événement : lundi 07 juin 2021 à 18h.
Lieu : en ligne, pour avoir le lien vers la réunion, cliquez ici.

En quelques mois, face à une épidémie sanitaire et des confinements successifs, les différentes branches professionnelles liées à l’histoire de l’art ont dû apprendre à opérer autrement. Elles avaient l’habitude de travailler directement en rapport avec des objets, il a fallu s’initier à développer le virtuel et le visuel à travers un écran.

Cette réorganisation forcée a touché de manière diverse les métiers et les institutions qui ont maintenu une activité malgré les aléas. Elle a aussi amené à développer de nouveaux outils et des nouvelles pratiques de travail ou de collaboration. Continuer la lecture

Publication : « Material Lives: Women Makers and Consumer Culture in the 18th Century ».

DYER Serena, Material Lives : Women Makers and Consumer Culture in the 18th Century, Londres, Bloomsbury Visual Arts, 2021, 272 p.

Présentation de l’éditeur :

Eighteenth-century women told their life stories through making. With its compelling stories of women’s material experiences and practices, Material Lives offers a new perspective on eighteenth-century production and consumption. Genteel women’s making has traditionally been seen as decorative, trivial and superficial. Yet their material archives, forged through fabric samples, watercolours, dressed prints and dolls’ garments, reveal how women used the material culture of making to record and navigate their lives. Continuer la lecture

Publication : « Dress Codes : How the Laws of Fashion Made History »

FORD Richard Thompson, Dress Codes : How the Laws of Fashion Made History, New York, Simon & Schuster, 2021, 464 p.

Présentation de l’éditeur :

Dress codes are as old as clothing itself. For centuries, clothing has been a wearable status symbol; fashion, a weapon in struggles for social change; and dress codes, a way to maintain political control. Merchants who dressed like princes and butchers’ wives wearing gem-encrusted crowns were public enemies in medieval societies structured by social hierarchy and defined by spectacle. In Tudor England, silk, velvet, and fur were reserved for the nobility and ballooning pants called “trunk hose” could be considered a menace to good order. The Renaissance era Florentine patriarch Cosimo de Medici captured the power of fashion and dress codes when he remarked, “One can make a gentleman from two yards of red cloth.” Dress codes evolved along with the social and political ideals of the day, but they always reflected struggles for power and status. In the 1700s, South Carolina’s “Negro Act” made it illegal for Black people to dress “above their condition.” In the 1920s, the bobbed hair and form-fitting dresses worn by free-spirited flappers were banned in workplaces throughout the United States and in the 1940s the baggy zoot suits favored by Black and Latino men caused riots in cities from coast to coast. Continuer la lecture

Publication : « Copley and West in England, 1775–1815 ».

STALEY Allen, Copley and West in England, 1775–1815, Londres, Burlington Press, 2021, 176 p.

Présentation de l’éditeur :

This beautifully and thoroughly illustrated book, which constitutes the first serious investigation of the relationship between Benjamin West and John Singleton Copley, will be of considerable interest to both British and American art historians, and appeal to art lovers from both countries. Continuer la lecture

Publication : « L’architecte et ses modèles : Intentions, connaissance et projets à la période contemporaine ».

GARRIC Jean-Philippe (dir.), L’architecte et ses modèles : Intentions, connaissance et projets à la période contemporaine, Paris, Editions de la Sorbonne, 2021.

Présentation de l’éditeur :

Le huis-clos dans l’atelier, où l’architecte exerce un art autoréférentiel, qui puise ses modèles en lui-même, plus que dans la nature, résonne de l’expérience et de la mémoire des visites in situ des édifices et des espaces réels, parfois parcourus lors de lointains périples. L’intention qui préside au choix du modèle, précède le processus de connaissance. Ce souci, ce désir, qui motivent les enquêtes et l’extension des corpus, participent d’un projet plus ou moins collectif ou individuel, plus ou moins intuitif ou explicité : une ambition d’édifier. De sorte que le moment, technique en apparence, de l’observation et du travail graphique, qui permettent de réduire un objet complexe à une série limitée de figures, ou de photographies, trouve son ressort dans un souci de distinction par la découverte et la compréhension d’objets inédits ; par la révision des savoirs préétablis ; ou puise son impulsion, parfois obscure, dans des expériences esthétiques ou mentales plus personnelles ou intimes. Continuer la lecture

Colloque : « L’expérience sensorielle dans les expositions d’art au XVIIIe siècle » – Session 1 : « L’expérience de l’œuvre : des émotions aux sensations ».

Gabriel de Saint-Aubin, Salon de 1765, 1765, dessin à la plume, 24 x 46,5 cm, Paris, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques.

Type : colloque.
Date de l’événement : 10-11 juin 2021.
Lieu : Online, Zoom.

Colloque en ligne après inscription obligatoire à l’adresse suivante avant le 4 juin : irhis-recherche@univ-lille.fr

Le colloque L’expérience sensorielle dans les expositions d’art au XVIIIe siècle s’inscrit en finalité d’un projet de recherches financé par le Conseil de recherche en Sciences humaines du Canada (2018-2020) et mené sur la question du corps sensoriel par Isabelle Pichet (UQTR, Canada), Gaëtane Maës (Université de Lille, France) et Dorit Kluge (VICTORIA International University, Allemagne). Il vise ainsi à définir la manière dont l’expérience du corps sensoriel des visiteurs se modèle lors de la visite des expositions d’art temporaires au moment où celles-ci émergent et s’établissent en Europe comme une pratique sociale nouvelle. Cette connaissance devrait permettre de mieux saisir le cheminement et la sensorialité inhérente des visiteurs de musées et de galeries à travers les siècles, et ce, jusqu’à aujourd’hui. Continuer la lecture

Publication : « Les Mays de Notre-Dame de Paris (1630-1707) ».

BASTET Delphine, Les Mays de Notre-Dame de Paris (1630-1707), Paris, Arthena, 2021, 456 p.

Présentation de l’éditeur :

À l’abri dans les chapelles latérales, les treize Mays encore conservés à Notre-Dame de Paris ont heureusement été épargnés par l’incendie d’avril 2019 qui a gravement affecté la cathédrale. Le grand public a découvert, à cette occasion, l’existence de cet ensemble exceptionnel de soixante-seize peintures religieuses du Grand Siècle, véritable premier musée de la peinture française. Continuer la lecture

Journée d’études : « L’antiquité dans le paysage : Site, nature et mémoire dans l’art pictural de la période moderne ».

Hubert Robert, Ruines romaines avec le Colisée, 1798, huile sur toile, 0,50 x 0,59 m, Paris, musée du Louvre.

Type : journée d’études.
Date de l’événement : 21 mai 2021.
Lieu : Online, Zoom (Lausanne, université de Lausanne).

Lien Zoom : https://unil.zoom.us/j/99187320874

Journée d’étude, Université de Lausanne, 21 Mai 2021

Organisation :

Raphaëlle Merle, Université Paris Nanterre

Desmond Kraege, Université de Lausanne / AHO Oslo School of Architecture and Design. Continuer la lecture

Colloque : « Benché senza colori abbino tutta la forza dell’arte ». Monocromia nella teoria e pratica pittorica dal Trecento al Seicento ».

Ambrosius Francken, Le Portement de croix, ca. 1600, huile sur panneau, 43 x 86, marché de l’art.

Type : colloque.
Date de l’événement : 18-19 mai 2021.
Lieu : Online, Zoom.

Atelier organisé par  Monica Latella, Stefano Pierguidi e Katharine Stahlbuhk, Biblioteca Hertziana,  Max-Planck-Institut für Kunstgeschichte & Sapienza, Università di Roma, Rome.

Les rencontres en italien peuvent être suivies en visioconférence, via Zoom. Le lien sera publié sur le site suivant  : Continuer la lecture

Soutenance de thèse : « Sébastien Le Clerc (1637-1714). Entre arts et sciences : les ambitions d’un graveur au siècle de Louis XIV. »

Sébastien Leclerc, L’Académie des Sciences et des Beaux Arts, 1698, eau-forte, Paris, école nationale supérieure des Beaux-Arts (ENSBA).

Type : Soutenance de thèse.
Date :  08 mai 2021.
Lieu : Online, Zoom.
Antoine Gallay soutiendra sa thèse en Histoire de l’art et en Épistémologie, histoire des sciences et des techniques, intitulée

 

Sébastien Le Clerc (1637-1714). Entre arts et sciences : les ambitions d’un graveur au siècle de Louis XIV.

devant un jury composé de

Continuer la lecture

Appel à communication : « La célébration des Illustres en Europe (1580-1750) : vers un nouveau paradigme ? ».

Giovanni Francesco Barbieri, dit Le Guercin, Portrait de Fra Bonaventura Bisi, vers 1658, huile sur toile, 94.4 x 76.4 cm, marché de l’art.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 31 mai 2021.
Date de l’événement : 25-26 novembre  2021.
Lieu : Lausanne, université de Lausanne.

Dans l’avertissement du second volume de ses Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, avec leurs portraits au naturel (1696-1700), Charles Perrault se trouva contraint de justifier l’un des choix que lui et son protecteur, Michel Bégon, avaient défendus. On lui reprochait en effet « d’avoir meslé des artisans avec des princes et des cardinaux », c’est-à-dire d’avoir accordé la même gloire à des hommes de conditions très diverses. Cette critique – et la réponse de l’auteur, qui convoque les exemples canoniques d’Apelle et de Phidias, dont les noms « mis après celuy d’Alexandre mesme, ne font point de honte ny à Alexandre ny à son siècle » – permet de situer l’ouvrage de Perrault à contrepied de la tradition encomiastique qui se développa au XVIe siècle, dans le sillage des Vies parallèles de Plutarque. Selon cette tradition, seule la célébration des princes et des grands serviteurs de l’État était justifiée, dans une perspective politique, laquelle conduisait à écarter les lettrés, les savants et les artistes. Les entreprises picturales – telles que la galerie des Illustres du château de Beauregard, décorée de 327 portraits à partir de 1620, ou celle du palais Cardinal à Paris commandée en 1632 par Richelieu – s’inscrivent ainsi encore dans cette tradition. Il en est de même des recueils gravés, tels la série des portraits de Thomas de Leu, ou encore des biographies de femmes illustres, comme Les Harangues héroïques de Madeleine de Scudéry (1642-1644) ou la Gallerie des femmes fortes du jésuite Pierre Le Moyne (1647), toutes deux exclusivement consacrées aux dirigeantes et aux grandes héroïnes de l’histoire ancienne. Continuer la lecture

Appel à communication : « The Envy of some, the Fear of others, and the Wonder of all their Neighbours. Seventeenth-Century Foreign Insights on Dutch Art ».

Pieter van den Berge, Le prince Eugène de Savoie observant des peintures hollandaises chez le marchand Jan Pietersz Zomer à Amsterdam, ca. 1701, plume noire et lavis d’encre brune sur papier, 23 x 40 cm, Amsterdam, Rijkmuseum.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 15 septembre 2021.
Date de l’événement : 17-19 mars  2022.
Lieu : Genève, université de Genève.

In his Observations upon the United Provinces of the Netherlands (1668), William Temple was commenting on the inhabitants that he met in the Dutch Republic during his diplomatic journey of 1668, but might it also reflect foreigners’ views on Dutch art ? Continuer la lecture