Archives de l’auteur : Maxime Georges Métraux

À propos Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

Publication : “Décoration intérieure et plaisir des sens (1700-1850)”

Noémi Duperron (dirs.), Barbara Jouves-Hann (dirs.), Maxime Georges Métraux (dirs.), Marc-André Paulin (dirs.) et Bérangère Poulain (dirs.), Décoration intérieure et plaisir des sens (1700-1850), Rome, Artemide edizioni, 2022, 166 p.

 

Présentation de l’éditeur :

Dès le début du XVIIIe siècle, l’idée de plaisir — comme recherche de sensations agréables — devient une composante essentielle et constante de la société. Selon l’historien Paul Hazard, la sensation permet alors à l’individu de prendre conscience de l’existence du monde qui l’entoure, et devient une préoccupation centrale pour les hommes de lettres et les artistes. Dans les espaces intérieurs, ce nouveau rapport de proximité entre l’homme sensible et les murs, le mobilier ou les objets du décor se ressent au travers des interrogations sur la place du plaisir sensoriel dans la distribution, l’ameublement et l’ornementation.

Ce paradigme est au cœur des articles présentés dans cet ouvrage. Focalisés sur la production européenne entre 1700 et 1850, leurs auteurs examinent les sensations sous l’angle de la culture matérielle, des normes sociales ou de l’usage des différentes pièces du logement, que celui-ci ait été édifié, théorisé ou simplement imaginé. En s’appuyant sur des méthodologies variées, les différentes études montrent le rôle central joué par le plaisir, le confort, la commodité ou encore l’agrément dans la conception des intérieurs à cette période. Affectant toutes les échelles de l’habitat, de la construction du bâtiment à la décoration de ses recoins les plus intimes, les sens du toucher, de l’odorat, de la vue ou de l’ouïe sont autant d’éléments auxquels les architectes, les artistes et les artisans devaient prêter attention pour satisfaire les exigences de leurs utilisateurs aux perceptions aiguisées. Continuer la lecture

Appel à communication : « BOXE ! Round 1 Arts et boxes du XVIIIe siècle à nos jours ».

 

Henry Angelo and Lord Byron, Paravent, 1813-1816, papiers collés sur bois, 4 panneaux, 183 x 60 cm, The Murray Collection, Newstead Abbey.

Type : Appel à communication
Date limite pour les propositions : 9 janvier 2023.
Dates de l’évènement : 27 mars 2023.
Lieu :  Nanterre, université Paris-Nanterre.

En opposition aux fresques historiques affirmant la continuité avec les jeux anciens, l’historien Thierry Terret soutient que le sport est né en Angleterre au XVIIIe siècle, « dans le contexte de la révolution industrielle et d’un capitalisme émergeant[1] ».

Si les rings sont prisés avant 1900, la boxe anglaise se codifie et se professionnalise au début du XXe siècle. En France, on assiste à l’augmentation des combats et à leur médiatisation ainsi qu’à l’ouverture de salles spécialisées[2]. Continuer la lecture

Appel à communication : “La presse périodique suisse dans le contexte médiatique européen / Die periodische Presse in der Schweiz im medialen Kontext Europas”.

 

Vintage engraving a political Cartoon on group of people reading a newspaper (La lecture du journal), French, late 18th Century

Type : Appel à communication
Date limite pour les propositions : 5 mars 2023
Dates de l’évènement : 18 et 19 septembre 2024
Lieu :  Fribourg, université de Fribourg

Tagung der Schweizerischen Gesellschaft für die Erforschung des 18. Jahrhunderts (SGEAJ) / Colloque de la Société Suisse pour l’Étude du XVIIIe Siècle (SSEDS)

La presse périodique suisse dans le contexte médiatique européen / Die periodische Presse in der Schweiz im medialen Kontext Europas

Le colloque aura lieu à l’université de Fribourg les 18-19.04.2024.

Lorsque le premier journal imprimé parait à Strasbourg en 1605, il ne dispose pas d’un programme de publication nouveau. Pour l’éditeur, l’imprimeur Johann Carolus, il s’agit simplement d’économiser les frais afférents à la diffusion d’un journal manuscrit et d’optimiser sa diffusion. Pourtant, malgré ce début peu spectaculaire et un contenu fait de la compilation de nouvelles sans commentaire éditorial, la presse imprimée a un succès décisif. Désormais, une information régulière sur ce qui se passe dans le monde est disponible. Un nouveau système de communication et d’information se met en place, qui a l’ambition d’être en prise sur l’actualité. Très tôt, ces publications sont collationnées par les organes de gouvernement des princes et des villes, mais se diversifient aussi rapidement selon le lectorat visé. Des journaux savants, des revues mondaines, des périodiques spécialisés ou généralistes sont ainsi diffusés. Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : “Une première exposition sur le peintre Jean Bardin, apports et questionnements” par Frédéric Jiméno (8/12/2022, Paris)

Jean Bardin, La Pénitence, 1782, huile sur toile, 216 x 485 cm, Saragosse (Espagne), chartreuse de Notre-Dame de Aula Dei, réfectoire.

Type : Conférence.
Date et horaire : 8 décembre 2022 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Jullian.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans organise la toute première exposition consacrée au peintre Jean Bardin (1732-1809). Directeur de l’école de dessin d’Orléans à partir de 1786, ainsi que du premier musée d’Orléans dès 1799, Bardin est fortement associé à l’histoire de cette ville. C’est l’occasion pour le GRHAM d’inviter son commissaire scientifique, Frédéric Jimeno, à nous présenter ce projet. Continuer la lecture

Colloque : « Graver la danse, la musique, les sciences et la géographie : Corps de métier et diffusion des savoirs au XVIIIe siècle ».

Type : colloque.
Date de l’événement : 21 et 22 novembre 2022.
Lieu : Paris, INHA, salle Vasari.

Journées d’études organisées dans le cadre du programme de recherche « Chorégraphies. Ecriture et dessin, signe et image dans les processus de création et de transmission chorégraphiques », mené à l’INHA, en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France et le Centre national de la danse.

Organisation : Pauline Chevalier (INHA) et Johanna Daniel (INHA) Continuer la lecture

Appel à contribution : « Gouden Eeuw. New Perspectives on Dutch Seventeenth-Century Art ».

 

Type : appel à contribution.

The newly established series Gouden Eeuw. New Perspectives on Dutch Seventeenth-Century Art at Brepols Publishers invites proposals for the publication of manuscripts on subjects related to the visual arts in the Dutch Republic. Continuer la lecture

Conférence : “De la rue au Salon, émergence de sociabilités nouvelles dans le Paris de Boilly”.

Louis Léopold Boilly, La femme de l’artiste dans son atelier, ca. 1796-1799, huile sur toile, 40 x 32 cm, Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute.

Type : conférence.
Date de l’événement : 22 juin 2022 à prtir de 17h.
Lieu : Paris, musée Cognac-Jay.

Par Francesca Whitlum-Cooper (National Gallery, London) et Etienne Bréton (Saint Honoré Art Consulting).

Conférence organisée par le GIS Sociabilités dans le cadre du cycle “Représenter la sociabilité urbaine de Hogarth à Boilly” à l’occasion de l’exposition “Boilly. Chroniques parisiennes”.

Francesca Whitlum-Cooper (National Gallery, London) : “Boilly, les boulevards, et la sociabilité des rues”

Tout au long de sa carrière, Louis-Léopold Boilly a été le témoin de la vie parisienne. De sa première parade des Parisiens (des jeunes et des vieux, des élégants et des pouilleux, des sans-culottes et des soldats) dans La Marche incroyable (vers 1797), à son dernier grand tableau du boulevard, la Scène de carnaval (1832), Boilly dépeint les scènes de rue. Surtout, il s’intéresse au spectacle de la foule. Observation piquante de la vie humaine ? Regard humoristique sur ses contemporains ? Ou thématique parfaite pour montrer la précision détaillée de son pinceau ? Cette conférence évoquera la fascination de Boilly pour les divertissements et les gens du boulevard, nouveau lieu de sociabilité à Paris dans les premières décennies du XIXe siècle.

Continuer la lecture

Workshop : “Making Masculinities : Material Culture and Gender in the 17th and 18th Centuries”.

Type : workshop.
Date de l’événement : 6 mai 2022.
Lieu : University of Edinburgh et online.

Research into the intersection of material culture and masculinity has steadily increased as scholars across disciplines choose to use material culture as a conceptual point of departure. The Material and Visual Culture in the Seventeenth and Eighteenth Centuries Research Cluster aims to provide a space to continue the conversation. The cluster will host a one-day workshop fostering interdisciplinary discussion on the material approaches to historic ideas about gender through material culture. The workshop is spread over a series of formats to diversify how participants may interrogate this material. All sessions, except for the 3.20 workshop, are hybrid. The link to join the sessions will be provided via email the day before. Contact materialcultureresearcheca@ed.ac.uk with questions. Continuer la lecture

Conférence : “Les Historiæ canadensis (1664) de François Du Creux : les représentations du martyre et du Canada inscrites au sein de la culture visuelle de la Compagnie de Jésus”.

Grégoire Huret (1606-1670), Le Martyre des missionnaires jésuites, gravure, 33,2 x 44,5 cm, 1664, provenant du livre de François Du Creux, Historiæ canadensis, sev Novae-Franciae Libri Decem, Ad Annum usque Christi, MDCLV 1664 (Montréal, Université de Montréal, Bibliothèque des livres rares et des collections spéciales, Collection Baby).

Type : Conférence.
Date et horaire : Vendredi 25 mars 2022 12 h 30 à 13 h 45 (heure de Montréal).
Lieu : En ligne, Zoom.

Lors de la prochaine séance du séminaire “Diffusion, circulation et appropriation des savoirs” qui aura lieu à Montréal, vendredi 25 marrs, de 12 :30 à 13 :45, Pierre-Olivier Ouellet présentera une conférence ayant pour titre « Les Historiæ canadensis (1664) de François Du Creux : les représentations du martyre et du Canada inscrites au sein de la culture visuelle de la Compagnie de Jésus ».

 

Dans la veine des productions littéraires relatives aux missions et aux martyrs de la Compagnie de Jésus, la rédaction des Historiæ canadensis, sev Novae-Franciae Libri Decem, Ad Annum usque Christi, MDCLV de François Du Creux (1596-1666) a été amorcée en 1643, en France. Oscillant entre la douce description du Nouveau-Monde, de la nature et de ses habitants, et la mort violente des pères Jean de Brébeuf (1593-1649) et Gabriel Lalemant (1610-1649), le livre du père Du Creux embrasse alors une vision manichéenne veillant à produire le plus grand effet sur son auditoire. Plus encore, il lie le sort des missionnaires à la sanctification (par le sang) de cette terre païenne. Ainsi, en tenant compte des représentations du territoire et du martyre – et en les mettant en relation avec le récit livré par l’auteur des Historiæ canadensis – nous examinerons les pratiques jésuites relatives à l’emploi des images, telles qu’inscrites de manière plus large dans la culture visuelle développée par l’ordre religieux entre la fin du XVIe et le troisième quart du XVIIe siècles. Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : “Le roi est mort, vive le roi ? : Le corps royal à l’instant de son décès” par Itay Sapir (3 mars, Paris).

Petrus Paulus Rubens, L’Apothéose de Henri IV et la proclamation de la régence de la reine, le 14 mai 1610, ca. 1621-1625, huile sur toile, 394 x 727 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : Conférence.
Date et horaire : 3 mars 2021 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Le paroxysme et la raison d’être du concept des deux corps du roi sont atteints à l’instant où le corps terrestre du souverain disparait pour ne laisser intact que le corps politique, voué à la continuation dynastique. Que le roi ait souffert d’une longue agonie ou qu’il soit mort subitement, que la cause du décès soit une violence extérieure ou la déchéance naturelle du corps, peu importe : c’est à l’instant de la mort que l’unité des deux corps se délie.

La représentation visuelle du moment du décès à la première modernité est un sujet fascinant et peu étudié; dans la peinture, c’est vers 1600, notamment avec Caravage, qu’un nouvel intérêt pour l’instantanéité de la mort émerge, et que des outils picturaux sont développés pour montrer le devenir-cadavre d’un humain et la temporalité si complexe de l’événement/processus. Quand le mort est un roi, les enjeux ne sont que plus cruciaux encore. Comment figurer le corps physique vidé de son pouvoir et de sa vitalité tout en assurant par l’image l’évidence de la pérennité du corps souverain immortel? Comment s’insère l’image de la mort du roi dans la série des représentations du souverain vivant qui la précèdent? Lorsqu’il s’agit d’une mort royale, l’instant de la mort est-il souligné ou plutôt esquivé dans les images, et la charge symbolique prend-elle le pas sur la représentation naturaliste du décès? En quoi les images de la mort du roi se diffèrent-elles des images du décès d’autres personnes, contemporaines des artistes qui les ont représentées ou bien faisant partie d’un passé plus ou moins lointain? Continuer la lecture

Soutenance de thèse : “Le sommeil des Lumières (1699-1789)” par Florence Fesneau.

Jean-Frédéric Schall, L’Amour frivole, 1780-1789, huile sur bois, 66 x 56 cm, Paris, musée Cognac-Jay.

Type : Soutenance de thèse.

Date : Samedi 12 février 2022 à 14h.

Lieu : Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, Salle Jullian (1er étage).

 

Florence Fesneau soutiendra sa thèse de doctorat en Histoire de l’Art, intitulée :

« Le sommeil des Lumières (1699-1789) » Continuer la lecture

Colloque : “Le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe–XXe siècles”.

Type : colloque.
Date de l’événement : 27-29 janvier 2022.
Lieu : Versailles, auditorium du château de Versailles et online.

Colloque international organisé par le Centre de recherche du château de Versailles dans le cadre de son programme de recherche « Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIeXIXe siècles) ». Il se tiendra les 27, 28 et 29 janvier 2022 à l’auditorium du château de Versailles. Les communications seront données en français et en anglais. Le colloque sera également diffusé en direct sur la chaîne Youtube du Centre de recherche du château de Versailles. L’accès à la retransmission ne nécessite pas d’inscription préalable. Continuer la lecture

Publication : “Rhapsodic Objects : Art, Agency, and Materiality, 1700–2000”.

BIRO Yaëlle Biro (dirs.) et ETIENNE Noémie (dirs.), Rhapsodic Objects : Art, Agency, and Materiality, 1700–2000, Berlin, De Gruyter, 2022, 236 p.

Présentation de l’éditeur :

Circulation and imitation are key factors in shaping the material world. The authors in this volume explore how technical knowledge, immaterial desires, and political agendas impact the production and consumption of visual and material culture across times and places. Their essays map multidirectional transactions for cultural goods in which source countries can be positioned at the center. Rhapsodic—literally to stitch or weave songs—paired with objects—from thrown against—intertwines complexity and action. Rhapsodic objects thus beckons to the layered narratives of the objects themselves, their making, and their reception over time. The concept further underlines their potential to express creativity, generate emotion, and reveal histories—often tainted with violence. Continuer la lecture

Publication : “Luisa Roldán”.

HALL-VAN DEN ELSEN Catherine, Luisa Roldán, Los Angeles, Getty Publications, 2021, 144 p.

Présentation de l’éditeur :

Luisa Roldán (1652–1706), also known as La Roldana, was an accomplished Spanish Baroque artist, much admired during her lifetime for her exquisitely crafted and painted wood and terracotta sculptures. Roldán trained under her father and worked in Seville, Cádiz, and Madrid. She even served as sculptor to the royal chambers of two kings of Spain. Yet despite her great artistry and achievements, she has been largely forgotten by modern art history. Written for art lovers of all backgrounds, this beautifully illustrated book offers an important perspective that has been missing—a deeper understanding of the opportunities, and the challenges, facing a woman artist in Roldán’s time. With attention to the historical and social dynamics of her milieu, this volume places Roldán’s work in context alongside that of other artists of the period, including Velázquez, Murillo, and Zurbarán, and provides much-needed insight into what life was like for this trailblazing artist of seventeenth-century Spain. Continuer la lecture

Publication : “Scottish Portraiture, 1644–1714: David and John Scougall and Their”.

VAN DE PUTTELAAR Carla, Scottish Portraiture, 1644–1714: David and John Scougall and Their Contemporaries, Turnhout, Brepols, 2021, 2 vol. , 756 p.

Présentation de l’éditeur :

This book is the first comprehensive publication on Scottish portraiture from the period 1644 to 1714, with an emphasis on the painters David Scougall (1625–1685) and his son John Scougall (1657–1737). It is based on in-depth art historical and archival research. As such, it is an important academic contribution to this thus far little-researched field. Virtually nothing was known about the Scougall portraitists, who also include the somewhat obscure George Scougall (active c. 1690–1737). Thorough archival research has provided substantial biographical information. It has yielded life dates and data on family relations and also has shown that David Scougall had two parallel careers: as a portrait painter and as a writer (solicitor). The legal community in which the Scougalls were embedded has been defined, as well as an extended group of sitters and their social, economic, and family networks. The book includes a catalogue raisonné of the oeuvre of David Scougall. Continuer la lecture