Archives de l’auteur : Hadrien Volle

À propos Hadrien Volle

Doctorant contractuel en Histoire de l'art moderne (Université Paris 1-Panthéon Sorbonne).

Publication : “Toits d’Europe, formes, structures, décors et usages du toit à l’époque moderne”

CHATENET, Monique, GADY, Alexandre (dir.), Toits d'Europe Formes, structures, décors et usages du toit à l’époque moderne (XVe-XVIIe siècles)

CHATENET, Monique, GADY, Alexandre (dir.), Toits d’Europe Formes, structures, décors et usages du toit à l’époque moderne (XVe-XVIIe siècles).

Présentation de l’éditeur :

Partie constitutive de l’architecture tant savante que vernaculaire, le toit appartient aussi bien à la structure qu’à la silhouette d’un édifice. Lié à des problèmes techniques, il est aussi le lieu d’une démonstration formelle, d’un choix esthétique, ouvrant sur des questions décoratives, voire identitaires. La forme du comble en Europe à l’âge moderne a connu une grande variété : aux versants droits plus ou moins pentus et au toit en poivrière hérités du Moyen Âge, se sont en effet ajoutés combles brisés, toits en dôme, en bulbe, en carène de navire ou à pentes inversées, cachés ou non derrière une balustrade ou un attique, et enfin la terrasse, plus fréquente qu’on ne le croit loin de la Méditerranée.

Cette histoire des toits, dont le rapport de proportion avec les façades fournit de précieux éléments de lecture, permet de suivre les adaptations aux mutations de l’art de bâtir. Ils sont d’abord le produit d’une structure, la charpente, et de matériaux de couverture, qui interagissent avec elle tout en participant chromatiquement de la silhouette de l’édifice. Mais les toits sont aussi peuplés d’éléments décoratifs occupant la base, les pentes et le faîtage : tout ce « monde en l’air » mérite une attention propre, car il relève souvent du geste créateur. Certaines toitures ont même fini par acquérir une signification identitaire, comme le « Polish roof », le « toit à l’impériale » ou le « comble à la Mansart ».

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Publication : Revue “Artefact” n°4 / L’Europe technicienne, XVe-XVIIIe siècle

Artefact n°4, L'Europe technicienne XVe-XVIIIe siècle, Rennes, P.U.R, 2016.

Artefact n°4, L’Europe technicienne XVe-XVIIIe siècle, Rennes, P.U.R, 2016.

Dossier coordonné par Catherine Cardinal, Liliane Hilaire-Pérez, Delphine Spicq et Marie Thébaud-Sorger.

Sommaire du numéro :

Synthèses historiographiques

  • Histoire économique et histoire des techniques (XVe-XVIIIe siècle), Liliane HILAIRE-PÉREZ et Catherine VERNA
  • L’objet comme document. Culture matérielle et cultures techniques, Gianenrico BERNASCONI
  • Histoire de l’art, histoire de l’architecture et histoire des techniques (Europe, XVe-XVIIIe siècle), Valérie NÈGRE
  • Archéométrie et histoire des techniques : les procédés direct et indirect en sidérurgie (XIVe-XVIIe siècle), Philippe DILLMANN et Maxime L’HÉRITIER
  • Le carrefour thérapeutique: médecine, techniques et pouvoirs dans l’Europe moderne, Christelle RABIER

Continuer la lecture

Journée d’étude : “Le Pouvoir se met en scène : le pouvoir et ses publics à l’époque moderne (XVIe – XVIIIe siècles)”

Nicolas-Antoine Taunay, Entrée de la Garde impériale à Paris par la barrière de Pantin, 25 novembre 1807, huile sur toile, 157 x 223 cm, Versailles, château de Versailles. © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux

Nicolas-Antoine Taunay, Entrée de la Garde impériale à Paris par la barrière de Pantin, 25 novembre 1807, huile sur toile, 157 x 223 cm, Versailles, château de Versailles. © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux.

Type : Journée d’étude
Date et horaire : Vendredi 25 novembre, 9h-17h
Lieu : Salle R111 – ENS de Lyon – 15, parvis René Descartes, Lyon – Entrée libre
Organisateurs : Alberto Fabris (doctorant ENS de Lyon – IHRIM), Caroline Labrune (doctorante Université Paris-Sorbonne – CELLF), Lola Salem (élève normalienne en master à l’ENS de Lyon), Charlotte Triou (doctorante Université Lumière Lyon 2 – IHRIM).

Programme : Continuer la lecture

Appel à communication : 7e édition du Festival d’Histoire de l’Art (La Nature)

Claude Aubriet, Aubergine, XVIIIe siècle, gouache sur vélin, Paris, Muséum National d'Histoire Naturelle.

Claude Aubriet, Aubergine, XVIIIe siècle, gouache sur vélin, Paris, Muséum National d’Histoire Naturelle.

Type : Appel à communication
Date limite : 11 décembre 2016
Date de la manifestation : 2 au 4 juin 2017
Lieu : Château de Fontainebleau

À l’heure où le schéma dualiste nature/culture qui a fortement marqué la modernité occidentale tend à être remis en question, le Festival de l’histoire de l’art propose d’explorer le thème de la nature dans ses aspects les plus variés, en considérant bien sûr l’importante question de la mimêsis, mais sans s’y tenir exclusivement. Cette notion de nature sera entendue dans son sens large, comme l’ensemble des êtres et des réalités qui environnent l’homme mais ne sont ni créés, ni organisés par lui. Comme telle, la nature englobe une grande partie de l’activité scientifique, investit la pensée mythico-religieuse, stimule l’imaginaire et sert de référence à l’esthétique, sans omettre la quête de fusion liée à l’animisme/Gaïa ou encore la notion de Care. À travers les médiums artistiques et les domaines de l’histoire de l’art les plus variés, sans restrictions chronologiques ou spatiales, il s’agira ainsi d’interroger la nature autant comme inépuisable pourvoyeuse de formes à imiter que comme modèle d’activité créatrice. Est-il besoin de souligner que Fontainebleau, dont la forêt enchanta les poètes du règne des Valois avant de servir de motif aux peintres de l’École de Barbizon, est un lieu propice à explorer ce thème ?

Continuer la lecture

Appel à communication : “Before Orientalism : The “images” of Islam, 15th-17th c.”

Antoine Coypel, Mohammed Tenim, Ambassadeur du Maroc à la Comedie Italienne,1682, huile sur toile, Versailles.

Antoine Coypel, Mohammed Tenim, Ambassadeur du Maroc à la Comedie Italienne,1682, huile sur toile, Versailles.

Type : Appel à communication.
Date limite : 1er février 2017
Date de la manifestation : 18-19 mai 2017
Lieu : Fundación BBVA. Palacio del Marqués de Salamanca. Paseo de Recoletos 10 (Madrid)
Organisation : Borja Franco Llopis (UNED),

In recent years, the study of religious otherness has experienced a significant surge. Regarding the perception of Islam in Europe, the Romantic dichotomous vision between the orientalist attraction and the rejection and hatred is being left behind. The purpose of this conference is to analyse from a pluri-disciplinar perspective, which conceptions or images of Islam were developed, from the end of the Middle Ages to the decline of the Austria dynasty in the Iberian Peninsula and other Mediterranean enclaves closely connected to the Hispanic Crown. The stereotypes which have traditionally limited historical studies will be addressed; also, the dissociation between the imaged produced by literature and the visual discourses of several social strata which were in closer contact with Islam will be analysed.

Continuer la lecture

Appel à communication : “Tapisserie et arts textiles : Représentations des gestes et processus de création du XVIIIe au XXIe siècle”

La collation, 1690 - 1732, tapisserie de la manufacture de Beauvais en laine et soie, 324 x 384 cm.

La collation, 1690 – 1732, tapisserie de la manufacture de Beauvais en laine et soie, 324 x 384 cm.

Type : Appel à communication.
Date limite : 28 février 2017
Date de la manifestation : 16 novembre 2017
Lieu : Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé d’Aubusson (Creuse), France
Organisation : Céline Bricault (PRAG, CELIS) et Jean-François Luneau (MCF, CHEC), Université Clermont-Auvergne

Les historiens de l’art recherchent constamment les sources littéraires des tapisseries. De la période moderne jusqu’au XXIe siècle, la tapisserie occidentale relève en effet de la peinture d’histoire : ses sources littéraires se trouvent dans la mythologie, l’histoire sainte, l’histoire antique ou contemporaine, ou encore la Fable. À toutes les époques, les tapisseries permettent la représentation de mythes ou de récits, mais aussi de figures emblématiques de la création littéraire, comme le poète Orphée, ou de la création tapissière, comme Arachné.

Continuer la lecture

Petite annonce : “Jean-Joseph Foucou (Monographie)”.

Jean Joseph Foucou (1739-1815), Bacchante portant un petit faune, marbre, musée Cognac-Jay n° inv. J219

Jean Joseph Foucou (1739-1815), Bacchante portant un petit faune, marbre, Paris, musée Cognac-Jay.

“Dans le cadre de la publication d’une monographie sur le sculpteur Jean-Joseph Foucou (Riez, 1739 – Paris, 1821), à paraitre prochainement aux éditions Mare & Martin, j’invite toute personne possédant des œuvres de l’artiste (dessin préparatoire, esquisse, modèle, terre-cuite, plâtre, marbre…) ou ayant connaissance de documents inédits à bien vouloir me contacter.

La plus grande discrétion quant aux collectionneurs sera respectée.”

***

Pour répondre à cette annonce, veuillez prendre contact avec :

Alicia Adamczak
Docteur en histoire de l’art moderne – Université Paris-Sorbonne
alicia.adamczak@wanadoo.fr

Lancement des “Petites annonces” du GRHAM.

Affiches, annonces et avis divers ou Journal général de France, n°355, Primidi 1er nivose, BnF

Affiches, annonces et avis divers ou Journal général de France, n°355, Primidi 1er nivose, Paris, BnF.

Fort d’une audience en hausse constante, le carnet GRHAM inaugure aujourd’hui sa section “Petites annonces”.

Dans cette nouvelle catégorie, les lecteurs du carnet ont la possibilité de faire paraître des messages à destination des autres utilisateurs : recherches iconographiques, biographiques, archivistiques ou personnelles.

Pour cela, il vous suffit d’envoyer le texte de l’annonce, un contact et éventuellement une illustration légendée à asso.grham@gmail.com.

Attention : les appels à communication ou les annonces de colloque n’ont pas vocation à être publiés dans cette section, ils continueront à être postés dans les catégories appropriées du carnet.

 

Conférence du GRHAM : « ‘On connaît femme à sa cornette’ : couvre-chefs et identités dans la première moitié de l’époque moderne » par Tiphaine Gaumy (Paris, 20 octobre 2016 à 19h).

boissard

Jean-Jacques Boissard, Recueil de costumes étrangers, gravure, après 1581, Paris, BnF.

Type : Conférence (entrée libre).
Date et horaire : jeudi 20 octobre 2016 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée).
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com.

Pour débuter ce nouveau cycle annuel de conférences, le GRHAM recevra Tiphaine Gaumy pour une conférence intitulée « On connaît femme à sa cornette :  couvre-chefs et identités dans la première moitié de l’époque moderne ».

Dans la société européenne de la première moitié de l’époque moderne, le couvre-chef est loin d’être un accessoire au sens où on l’entend aujourd’hui. Hommes et femmes, jeunes et vieux, riches et pauvres, urbains et ruraux; tous ont la tête couverte avec un chapeau, un bonnet, une coiffe, un chaperon, ou encore un béguin.

Plus qu’un élément esthétique ou protecteur face aux éléments, le couvre-chef joue un rôle incontournable dans le discours relatif à l’honneur et à l’identité des individus. On observe en effet au travers des archives, des récits et de l’iconographie un subtil langage du couvre-chef : ses mentions et représentations renvoient à la notion d’ordre ou de désordre social, à la hiérarchie qui structure la société, à un processus civilisant et au progrès de l’affirmation de l’autorité monarchique. Continuer la lecture

Appel à communication : “Comparative Histories of the Book” (12 au 15 octobre 2017)

Anne-Louis Girodet-Trioson, Benoît Agnès Trioson regardant des figures dans un livre, 1797, huile sur toile, Montargis, musée Girodet.

Anne-Louis Girodet-Trioson, Benoît Agnès Trioson regardant des figures dans un livre, 1797, huile sur toile, Montargis, musée Girodet.

Type : Appel à communication
Date limite de postulation : 25 octobre 2016.
Date de la manifestation : 12 au 15 octobre 2017.
Lieu : Philadelphie, PA
Date limite : 16 octobre 2016

What is a book? How is it read and by whom? Where is it stored or displayed? What constitutes its worth? Answers to such questions are manifold, varying not only over time and by location, but also among the askers. Vessels of knowledge and vehicles of communication, books serve as a point of contact among the disciplines; their histories of mutual concern. Material artifacts, their physical and aesthetic forms are of interest to object-oriented fields of study.

Humanists, scientists, curators, conservators, collectors, librarians, and archivists approach books with their own questions and tools of investigation. Their diverse modes of interrogation yield different kinds of information, yet these distinct insights often remain unshared, siloed within the communities to which investigators belong.

This session posits that multiple histories invigorate methodologies and are especially essential to understanding books. We seek individually or collaboratively authored papers at disciplinary, cultural, and professional crossroads that explicitly consider the implications of comparative practices, as well as the mechanics of such work. Papers will be pre-circulated, and participants will give five-minute summary presentations at the conference.

Modalités de soumission

Please submit a proposal of no more than 500 words by 25 October 2016 at : rarebookschool.org/bibliography-conference-papers

Feel free to contact session organizers Megan C. McNamee (meganmcnamee@gmail.com) and/or Caroline Wigginton (cwiggint@olemiss.edu) with questions.

Appel à publication : Journal18 #4 – East-Southeast (Automne 2017)

Louis-Auguste Brun, Portrait équestre de la reine Marie-Antoinette, 1783, huile sur toile, 60 x 66 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Louis-Auguste Brun, Portrait équestre de la reine Marie-Antoinette, 1783, huile sur toile, 60 x 66 cm, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Type : Appel à publication
Date limite : 1er octobre 2016
Date de publication : Automne 2017
Sous la direction de : Kristina Kleutghen, Washington University in St. Louis

#4 East-Southeast

The recent cross-cultural turn in art history has opened up the eighteenth-century world in a variety of productive new ways. Yet the view of this global eighteenth century is still often that of Europe and North America looking East, rather than considering broader Asia’s view of contact among its many states and kingdoms spread out along the continent and across oceans. Trade, exploration, and diplomacy linked the region stretching from East Asia through Southeast Asia, around India, and across the Indian Ocean to the Middle East in ways that brought exotic goods from one end of this vast area to another. A few notable cases even forbade most or all Europeans from entering the country, choosing to strengthen their connections to their neighbors – even thousands of miles away across the seas – rather than to the Westerners who arrived in their harbors. Artists and artisans traveled between courts and ports; treasures and useful decorative objects brought far-flung nations into everyday contact; and imitations of the foreign competed with authentic imported goods in markets around the Eastern Hemisphere. The result is a complex and understudied area of cross-cultural contact that reveals the true depths of interaction across the Asian continent that began long before European arrival and continues today.

“East-Southeast” seeks to reorient the compass of global art history by considering intra-Asian artistic exchange during the long eighteenth century. Articles should address some area of art resulting from contact between the Asian non-west, stretching from Western Asia across
Central Asia to East Asia, and down through South Asia and Southeast Asia.

Modalités de soumission :

To submit a proposal, send an abstract (200 words) and a brief CV to editor@journal18.org. Articles should not exceed 6000 words and will be due on 1 April 2017. For further details on the submission process see Information for Authors (http://www.journal18.org/info/).

Plus d’informations sur le site de Journal18.

Appel à publication : “Enchanted, Stereotyped, Civilized: Garden Narratives in Literature, Art and Film”

Jean-Baptiste Oudry (Paris 1686 - Beauvais 1755), Vue des jardins d'Arcueil, 1744, pierre noire et rehauts de craie blanche, 310 x 520 mm, signé et daté.

Jean-Baptiste Oudry (Paris 1686 – Beauvais 1755), Vue des jardins d’Arcueil, 1744, pierre noire et rehauts de craie blanche, 310 x 520 mm, signé et daté.

Type : Appel à publication
Date limite de postulation : 15 octobre 2016

Continuer la lecture

Appel à communication : “Les objets de la vie quotidienne en cuivre, bronze et laiton du Moyen Âge – Outils, ustensiles et accessoires à l’époque moderne (XIIIe – XVIIe siècle)”

Frère Hans N.N, fondeur de laiton, Die Hausbücher der Zwölfbrüderstiftungen, Landauer I, peinture au pinceau et à la plume sur parchemin, 295 x 209 mm, Nuremberg, 1525, Nuremberg, Stadtbibliothek, Inv. Amb 279.2° Folio 15 recto. (c) Nuremberg, Stadtbibliothek.

Frère Hans N.N, fondeur de laiton, Die Hausbücher der Zwölfbrüderstiftungen, Landauer I, peinture au pinceau et à la plume sur parchemin, 295 x 209 mm, Nuremberg, 1525, Nuremberg, Stadtbibliothek, Inv. Amb 279.2° Folio 15 recto. (c) Nuremberg, Stadtbibliothek.

Type : Appel à communication
Date de la manifestation : 9 décembre 2016
Lieu : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Date limite : 30 septembre 2016
Organisation : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Laboratoire DYPAC (Dynamiques Patrimoniales et Culturelles) en partenariat avec la Fondation des Sciences du Patrimoine (LabEx Patrima) sous la responsabilité d’Anne-Clothilde Dumargne – doctorante UVSQ histoire médiévale.

Depuis quelques années de nombreuses études ont renouvelé nos connaissances sur l’environnement domestique médiéval et moderne, qu’il s’agisse de l’architecture de l’habitat (rural et urbain), de son aménagement intérieur et extérieur, de ses méthodes de construction ou de sa gestion. Elles nous ont éclairé sur les pratiques de vie quotidiennes rythmant la naissance, la vie et la mort des individus, leurs occupations pour se divertir ou entretenir leurs liens sociaux, sur la dévotion individuelle qui les anime, les manières dont ils mangent, dorment, se lavent, s’habillent, travaillent et les causes et conséquences sociales, culturelles, économiques ou politiques qui y président et en découlent.

Continuer la lecture

Appel à communication : “Art and the Environment in Britain. 1700-Today”

John Martin, The Destruction of Pompei and Herculaneum, 1822, huile sur toile, Londres, Tate Britain.

John Martin, The Destruction of Pompei and Herculaneum, 1822, huile sur toile, Londres, Tate Britain.

Type : Appel à communication
Date de la manifestation : 2 au 3 mars 2017
Lieu : Université Rennes 2
Date limite : 3 septembre 2016

Continuer la lecture

Appel à communication : “Le don mis en scène. Représentations visuelles et textuelles de l’acte de donation dans les arts de la première modernité”

Matthias Stom (1615-1649), The Adoration of the Magi, XVIIe siècle, huile sur toile, Wikimedia Commons

Matthias Stom (1615-1649), The Adoration of the Magi, XVIIe siècle, huile sur toile, Wikimedia Commons

[Initialement prévu en janvier 2017, ce colloque a été reporté à mars 2017 et l’appel à communication a été prolongé jusqu’au 1er septembre.]

Type : Appel à communication
Date de la manifestation : 20 et 21 mars 2017
Lieu : Université catholique de Louvain
Date limite : 1er septembre 2016
Comité organisateur : Gwendoline de Mûelenaere et Caroline Heering
(FNRS-UCL)

Arguments :

Envisagé comme un acte par lequel se nouent et s’affirment des relations humaines, le don est aujourd’hui considéré comme une forme de communication essentielle d’une société donnée. Il constitue à ce titre un prisme à travers lequel il est possible de considérer un milieu culturel particulier, raison pour laquelle il représente un champ d’investigation particulièrement fécond pour la recherche. Dans le sillage de l’étude fondatrice de Marcel Mauss (L’Essai sur le don, 1923), qui avait conclu à l’existence de trois temps obligatoires du don (donner, recevoir, rendre), plusieurs générations de sociologues et d’anthropologues se sont attachés à définir la nature, les fonctions, les codes et les enjeux de cet acte ou de ce geste fondamental. À côté de son universalité et de sa nature fondamentalement paradoxale , oscillant entre gratuité (générosité, action désintéressée) et réciprocité (retour, contre-don), les études ont surtout mis en exergue le rôle prépondérant de cette forme de langage dans la construction des identités sociales.

Continuer la lecture