Archives de l’auteur : bjouves

Cycle de conférences : « Activité de recherche de conservateurs restaurateurs »

Antoine Vestier, Jean-Henri Riesener (1734-1806) [détail], 1786, huile sur toile, 95,5 x 76 cm, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon © RMN-GP

Ce premier cycle de conférences rend compte de l’activité de recherche de conservateurs restaurateurs du patrimoine soutenue dans le cadre d’une thèse de doctorat. Les conférenciers s’attacheront à présenter les modalités d’une recherche en conservation restauration et ses fondements épistémologiques. A travers des cas d’étude comme les polychromies antiques ou la production de Monet, ils montreront comment l’étude de la matérialité (étude des traces, interprétation des gestes et des procédés) éclairent de façon nouvelle des corpus d’artefacts et dans le même temps les pratiques artistiques et artisanales.

23 janvier : Docteure Brigitte Bourgeois Étude des polychromies antiques : interprétation des traces.

13 février : Docteure Clothilde Proust Les ateliers du Musée des Antiquités nationales. Aux origines de la restauration en archéologie.

17 avril : Docteure Bénedicte Trémolières Eléments pour une histoire matérielle de l’impressionnisme : Les Cathédrales de Claude Monet.

15 mai : Marc André Paulin (Doctorant Paris 1 – C2RMF) Expérience de recherche au Getty-Los Angeles – Etude de la production de Riesener Continuer la lecture

Publication: Retours d’expérience et regards rétrospectifs 6e colloque international de l’ARAAFU

Présentation de l’éditeur :

RETOURS D’EXPÉRIENCE ET REGARDS RÉTROSPECTIFS
6e COLLOQUE INTERNATIONAL DE L’ARAAFU
PARIS – CITÉ DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE
26, 27 ET 28 NOVEMBRE 2014

Édition numérique sur clé USB. Prix de vente : 35 € (hors frais de port).
ISBN 978 -2-907465-25-2
© ARAAFU, Paris 2017

——-

Télécharger le sommaire du colloque 2014
Télécharger le bon de commande des publications Araafu
Télécharger le catalogue des publications 2018

——-

Sommaire des actes du colloque 2014
RETOURS D’EXPÉRIENCE ET REGARDS RÉTROSPECTIFS

Histoire des institutions
Agnès Prévost ♦ L’atelier de restauration et de moulage des sceaux des Archives nationales :150 ans d’histoire et de techniques
Reyes Jiménez de Garnica ♦ 50 ans du musée Picasso de Barcelone : muséologie et méthodes de restauration…et leur impact sur les collections
Caroline Marchand ♦ Conservation préventive au musée canadien de l’Histoire :un passé, un présent, mais quel avenir ?
Claude Payer ♦ Sculpture ancienne du Québec : 30 ans de restauration et de recherche au CCQ Continuer la lecture

Présentation d’ouvrage : « L’artiste et l’antiquaire. L’étude de l’antique et son imaginaire à l’époque moderne. »

Type : présentation d’ouvrage

Date : 5 décembre 2017, 18h-20h

Lieu : Salle Vasari, Institut national d’histoire de l’art

L’artiste et l’antiquaire. L’étude de l’antique et son imaginaire à l’époque moderne, sous la direction d’Emmanuel Lurin et de Delphine Morana Burlot

Avec le développement de l’humanisme et la redécouverte de l’art antique, l’Antiquité est apparue comme un nouveau champ d’investigation et une source d’inspiration inépuisable. Les érudits et savants qui s’y sont intéressés, les « antiquaires », ont collaboré avec de nombreux dessinateurs, peintres et architectes, mais aussi avec des illustrateurs, des graveurs et des professionnels du livre, pour mener leurs recherches sur ces objets qui les passionnaient. L’objet de ce livre est de mettre en lumière une catégorie d’images qui interrogent constamment notre conception des techniques de reproduction artistique, de la représentation documentaire et du métier d’artiste dans les sociétés de l’époque moderne. Continuer la lecture

Exhibition: « Rubens. Royal Portraits », Musée du Luxembourg, from the 4st of October 2017 to the 14st of January 2018

Peter Paul Rubens, Portrait of Anne d’Autriche, Queen of France, about 1622-1625, oil on canvas, 120 x 98.6 cm, Pasadena (California), The Norton Simon Foundation [© Poster of the Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2017]

“Even if, by his birth, he couldn’t claim privileges from among the old and former nobility who made him feel his position, he was regarded with high esteem by sovereigns. Rubens lives and contributes to the enhancement of the art of painting. [1]

Until the 14th of January 2018, the Musée du Luxembourg presents a part of the European works of Peter Paul Rubens (1577-1640). Through about sixty paintings and eighty-nine items in total, the painter’s work is viewed from the perspective of portraits for the monarchs of the great royal courts, made during his journeys or in his workshop, during the first half of the 17th century. From Italy to France, via Brussels or Spain, the artist was commissioned by the greatest Kings represented in this display through the pictorial technique of portraiture, a genre constantly evolving at this period, due in part to Ruben’s influence.

Journeys through an Europe ruled by Princes

Italy: Patronage of Duke of Mantou

Peter Paul Rubens, Portrait of Ferdinand de Gonzague, about 1602-1603, oil on canvas, 81,2 x 56,5 cm, Priv. Coll., courtesy of Nicholas Hall (© courtesy of Christie’s)

Rubens came from a family of Antwerp merchants who fled the town for religious reasons before returning during the late 1580s. He was trained by Otto van Veen, known as Vaenius (1557-1629)[2], a philosopher and mannerist painter marked by Italian influences and who encouraged his pupil to follow his training there. Rubens arrived in Italy in 1600 and stayed there until 1608. Speaking several languages including Latin, and having received a humanist education, the young painter showed a great ease in the learning of his art and was soon hired by Vincent I de Gonzague, Duke of Mantou and Montferrat (1562-1612).

Continuer la lecture

Exposition : « Rubens. Portraits princiers », au Musée du Luxembourg

Pierre Paul Rubens, Portrait d’Anne d’Autriche, reine de France, vers 1622-1625,  huile sur toile, 120 x 98,6, Pasadena (Californie), The Norton Simon Foundation [©Affiche de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2017]

Type : Exposition
Dates : du 24 octobre 2017 au 14 janvier 2018
Lieu : Paris, Musée du Luxembourg

« Même si de par sa naissance il ne pouvait prétendre aux privilèges de l’ancienne et haute noblesse qui lui fit bien sentir sa position, il fut considéré par les souverains comme digne d’estime. Rubens vit et participe à l’anoblissement de l’art de peindre[1] ».

Jusqu’au 14 janvier 2018, le musée du Luxembourg présente, une partie du parcours européen effectué par Pierre Paul Rubens (1577-1640). À travers une soixantaine de peintures et quatre-vingt-neuf objets au total,  l’œuvre du peintre est abordée sous l’angle des portraits réalisés au cours de ses voyages ou en atelier pour les monarques des grandes cours de la première moitié du XVIIe siècle. De l’Italie à la France, en passant par Bruxelles ou l’Espagne, c’est un artiste demandé auprès des plus grands souverains qui est ici représenté par le biais de la technique picturale du portrait, genre en constante évolution à cette période, ce à quoi Rubens n’est pas étranger.

 

Les voyages à travers l’Europe des princes

Pierre Paul Rubens, Portrait de Ferdinand de Gonzague, vers 1602-1603, huile sur toile, 81,2 x 56,5 cm, Coll. part., courtoisie de Nicholas Hall (©courtesy of Christie’s)

Issu d’une famille de marchands originaire d’Anvers qui fuit la capitale pour des raisons religieuses avant de la regagner à la fin des années 1580, Rubens est notamment formé par Otto van Veen, dit Vaenius (1557-1629)[2], peintre érudit maniériste, marqué par l’Italie et encourageant son élève à y poursuivre sa formation. Rubens arrive en Italie en 1600 et y demeure jusqu’en 1608. Parlant plusieurs langues dont le latin et ayant reçu une éducation humaniste, le jeune peintre fait preuve d’une grande aisance dans l’apprentissage de son art et se voit rapidement engagé par Vincent Ier de Gonzague, duc de Mantoue et de Montferrat (1562-1612).

Continuer la lecture

Colloque : « La dégradation du verre en condition atmosphérique / Glass degradation in atmospheric conditions »

Verre à pied à décor gravé : Le char de Bacchus et Ariane, XVIIIe siècle, Ecouen, musée national de la Renaissance ©rmn

Type : Conférences et colloques
Date : 15-17 novembre 2017
Lieu : Auditorium Palissy, C2RMF, Paris

Un symposium international sur l’altération du verre conservé en atmosphère se tiendra au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) à Paris les 15, 16 et 17 novembre 2017. Ce symposium est organisé par le groupe de chercheurs travaillant sur le verre de l’équipe physicochimie des matériaux témoins de l’histoire (PCMTH) de l’UMR 8247.

Ce colloque réunira les communautés scientifiques travaillant dans le domaine des verres industriels, des verres nucléaires et ceux du patrimoine culturel (objets d’art de musées, vitraux des monuments historiques).

Deux grandes thématiques y seront abordées :

– l’étude des mécanismes de l’altération du verre en atmosphère,
– celles sur la conservation de ces verres altérés.
Continuer la lecture

Appel à Communication : « Aménagement intérieur et cohabitation des styles aux époques moderne et contemporaine » / “Design and Style Cohabitation From the Eighteenth to the Twentieth Century”

HEBEY Isabelle, Architecture d’intérieur et décoration, Lausanne, Edi-Pop, 1972

Type : Journée d’études
Proposition de communication : 6 novembre 2017

Date de la journée : 19 mars 2018
Lieu : Paris, Institut national d’histoire de l’art, salle Vasari

Cette journée d’études interrogera l’adaptation dans un espace domestique, de façon usuelle et pragmatique, d’objets qui n’étaient originellement pas destinés à se rencontrer, en jouant malgré ou avec leur dissemblance. Ce thème a été récemment mis à l’honneur par la Galerie des Gobelins lors de l’exposition À table avec le mobilier national[1], où les peintures, cartons et tentures du XVIIIe siècle de la manufacture royale encadraient 50 ans de création mobilière de l’Atelier de Recherche et de Création (1964-2014).

Si dans le domaine de l’histoire de l’art il est courant de rencontrer des exemples d’intérieures où l’harmonie décorative a pu être conçue selon l’idéal d’ « œuvre d’art totale », c’est ici un versant opposé qui sera observé. Il s’agira de s’intéresser aux assortiments dans un même espace d’objets d’époques différentes, et aux réflexions alimentées par ses rapprochements inattendus, parfois surprenants. Continuer la lecture

Editions du GRHAM : « Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 »

Ill. : William Hogarth, Time Smoking a Picture, ca. 1761, New York The Metropolitan Museum of Art (Public Domain Dedication)

Type : Actes journée d’étude – Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles
Publication & Diffusion : à partir du 1er juin 2017, Bibliothèques spécialisées en Histoire de l’art
Editeur : Paris, Editions du GRHAM

Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 / isbn 978-2-9559546-0-7

Non commercialisé, où le consulter ?

Le thème de la Réception critique de la restauration du XVIIIe au XXe siècle interroge, à travers des sources manuscrites ou imprimées, différents regards portés sur une discipline, la restauration, domaine en constante mutation depuis le XVIIIe siècle. Essais et textes d’experts, de journalistes, d’écrivains, d’artistes et de restaurateurs sont ici mis en perspective par des chercheurs afin de mettre en avant plusieurs points de vue quant à l’évolution des interventions et des pratiques sur les œuvres d’art.

Comment les restaurations sont-elles appréciées depuis le XVIIIe siècle et quelle est la notoriété de leurs praticiens ? Sont-elles les conséquences d’observations contemporaines ou sont-elles postérieures aux interventions pratiquées tant sur des peintures et des œuvres d’art graphiques que sur des édifices architecturaux ? Cette approche permet de se demander si les critiques, dans leur récurrence positive ou négative, portent plutôt sur les restaurations ou sur les restaurateurs eux-mêmes. Continuer la lecture

Journées d’étude : « Des boulevards aux jardins – rituels de la promenade au XVIIIe siècle »

Louis Le Coeur, d’après Desrais, Promenade du Jardin du Palais-Royal, 1787, estampe, Paris, Bnf

Type : Journées d’étude
Date : 5 et 6 mai 2017
Lieu : Maison Française d’Oxford, 2-10 Norham Road, Oxford OX2 6SE

VENDREDI 5  MAI, 14H-18H

Les genres de promenades

Rotraud von Kulessa, La promenade éducative

Lydia Vázquez et Juan Ibeas, La promenade nationale

Usages sociaux de la promenade

Pauline Valade, Se promener pour se réjouir ? Caractéristiques et usages sociaux de la promenade lors des réjouissances monarchiques à Paris au XVIIIe siècle

Timothée Léchot, L’herborisation comme pratique sociale : Jean – Jacques Rousseau sous la loupe de François

Louis d’Escherny, Les lieux de promenade

Aurélia Gaillard, Les labyrinthes des jardins : guidage et égarements

Gilles Montègre, De l’art de se promener dans les jardins modernes : les usages civiques et sociaux du jardin anglo-chinois à la fin du XVIIIes.

Continuer la lecture

Journée 2017 des doctorants : « Restauration et remploi »

Auteur inconnu, Mariage mystique de Sainte-Catherine, XVIIe s., , 72 x 99 cm, coll. particulière
© Aldo Peaucelle – Art et patrimoine Conseil SARL

Type : Journée d’étude
Date : 24 mai 2017
Lieu : École des chartes, au 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Léopold-Delisle)

Les doctorants de l’École (ed 188 et ed 472) et ceux de l’Ephe (ed 472) organisent une journée d’étude sur le thème « Restauration et remploi ».

Présentation

Arnold Esch a proposé en 1998, dans un article consacré au reimpiego, de distinguer dans les objets archéologiques l’Überleben, la simple survie matérielle d’un objet, d’une ruine, et la Nachleben, véritable vie après la vie « par transformation continuée »[1] des vestiges du passé. Ces notions sont probablement importables – moyennant quelques adaptations – dans l’ensemble des disciplines historiques qui s’intéressent aux enjeux et aux formes de la mémoire : que ce soit l’histoire (politique, des idées, etc.), l’histoire de l’art et l’archéologie, ou la philologie et la littérature.

Continuer la lecture

Colloque : « Les nouvelles rencontres de la conservation préventive »

Type : Colloque

Date : 8-9 juin 2017

Lieu : Auditorium, Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine

A l’occasion des vingt ans d’existence de la formation en conservation préventive dispensée à l’université de Paris I-Sorbonne, APrévU organise un colloque, « Les nouvelles rencontres de la conservation préventive », les 8 et 9 juin 2017 aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine.
Dans la droite ligne des journées-débats organisées dans le cadre du DESS de conservation préventive, ce colloque est l’occasion de réaliser un bilan de la conservation préventive en France à la suite d’un enseignement de plus de vingt ans et à l’heure où celui-ci connaît une importante réforme.

17 intervenants venant de France, mais également d’Angleterre, de Suisse, du Danemark, d’Espagne, de Serbie et du Canada, sont programmés pour ces deux journées.

Thèmes :

  • enseignement de la discipline et son évolution,
  • mise en place de méthodes d’évaluations,
  • approche relative au bâtiment,
  • pratique de la conservation préventive dans les institutions culturelles…

Une table-ronde clôturera ces rencontres et une visite du bâtiment des Archives Nationales construit par Fuksas en 2013, dans une logique alliant développement durable et conservation des collections, sera proposée aux participants du colloque.

Colloque ouvert à tous les professionnels, qu’ils aient un rapport proche ou lointain avec la conservation préventive.

Programme

Appel à contribution : « La conservation préventive dans les demeures historiques et les châteaux-musées »

Vue intérieure : appartement de la Reine : antichambre du grand couvert de la Reine, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon ©RMN

Type : colloque
Date limite: 30 mars 2017 / Date : 29 novembre – 1er décembre 2017
Lieu : Versailles, château, auditorium

L’objectif de ce colloque est d’apporter un regard nouveau sur la conservation préventive des collections exposées dans les demeures historiques, grâce à la présentation de différentes méthodologies d’évaluation des collections, leur efficacité et leur adaptabilité à la spécificité des demeures, focalisant également sur le rôle de plus en plus important des technologies de contrôle de l’environnement utilisées dans le contexte des collections exposées.

Si ces technologies s’intègrent difficilement à l’édifice et à son décor, lui-même œuvre d’art, les collections des demeures historiques entretiennent avec cet environnement une relation toute particulière : souvent exposées dans les salles pour lesquelles elles ont été conçues, elles nous révèlent plus facilement les causes qui engendrent l’altération de la matière. Un des axes de la conférence portera sur le rôle des sciences appliquées au patrimoine qui peuvent fournir un support important à la compréhension des phénomènes de dégradation et donc à la gestion de la conservation des biens dans le contexte spécifique des demeures.

Destinataires et enjeux

Le colloque s’adresse à tous les professionnels impliqués dans la conservation et la gestion des collections des châteaux-musées et des demeures historiques, ainsi qu’aux entreprises, aux décideurs politiques et aux acteurs chargés à différents niveaux de la conservation et de la mise en valeur de ce patrimoine. Une attention particulière sera ainsi portée aux scientifiques impliqués dans la recherche sur les collections exposées dans les résidences, leurs matériaux et processus de dégradation. Continuer la lecture

Séminaire doctoral de l’Ecole de Chaillot : « La culture des matériaux de l’architecture »

Valérie Nègre, L’Art et la matière : Les artisans, les architectes et la technique (1770-1830), Editions Classiques Garnier, Collection Histoire des Techniques, 2016, 324p.

Type : Séminaire doctoral
Date : 17 mars 2017, 16h-20h
Lieu : Paris, École de Chaillot

PROGRAMME
16h – 16h10 : Brève présentation, Catherine Graindorge
16h10-16h30 : La vogue du carton et le goût du factice par Valérie Nègre
16h30-16h50 : Controverses autour du ciment par Valérie Nègre
16h50-17h30 : Dialogue avec Elsa Ricaud à propos des deux matériaux présentés par Valérie Nègre dans L’art et la matière. Les artisans, les architectes et la technique (1770-1830)
17h30-18h10 : L’être ou le paraître : une histoire d’enduits par Frédéric Didier
18h10- 18h30 : Elsa Ricaud, échanges avec la salle
18h30-19h30 : Petite histoire des charpentes de Notre-Dame du Moyen-âge au 20e siècle : quelle exigence pour le matériau ? par Frédéric Martorello, Rémi Fromont et Cédric Trentesaux
19h30-20h00 : Elsa Ricaud, échanges avec la salle Continuer la lecture

Journées portes ouvertes : « Conservation Restauration des Biens Culturels », formation Paris 1

Formations Master CRBC, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Type : Journées portes ouvertes
Date : 10 et 11 mars 2017
Lieu : Paris, 17 rue de Tolbiac, 2e étage

Les journées portes ouvertes CRBC (Conservation-Restauration des Biens Culturels) 2017 auront lieu aux ateliers du 2e étage du 17 rue de Tolbiac :

– le 10 mars de 18h à 20h
– le 11 mars de 9h à 12h
Des étudiants des différentes spécialités, ainsi que des professeurs, assureront la permanence. Cela permettra à ceux intéressés par la conservation-restauration de les rencontrer, de leur poser les questions voulues, et de visiter nos ateliers.

L’association Icosaèdre (loi 1901) réunit des étudiants et anciens étudiants de Conservation-Restauration des Biens Culturels de Paris 1 Panthéon Sorbonne.

La Licence histoire de l’art et archéologie parcours Préservation des Biens Culturels débouche sur le Master Conservation-Restauration des biens culturels. Ce dernier s’ouvre sur trois parcours au choix, dont le parcours « méthodologie et pratique de la conservation-restauration ». Celle-ci a pour vocation de former des praticiens de la conservation-restauration des œuvres d’art, des objets archéologiques et ethnologiques. Continuer la lecture

Appel à bénévolat : « Chargé(e) de médiation pour le Festival de l’histoire de l’art 2017 »

Type : Festival
Date : vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 juin 2017
Lieu : château de Fontainebleau

H/F BÉNÉVOLE CHARGÉ DE MÉDIATION

L’association Les Amis du Festival de l’Histoire de l’Art à Fontainebleau recherche des bénévoles H/F pour rejoindre notre équipe pendant la durée du Festival, du 2 au 4 juin 2017. Vous serez notamment chargés des missions suivantes :

  • Accueillir, orienter et informer les festivaliers ;
  • Faciliter le dialogue et l’interaction entre les publics, échanger avec les visiteurs ;
  • Prendre en charge les intervenants de l’Espace des Amis, dédié à la rencontre des festivaliers ;
  • Participer aux activités et faire vivre l’esprit du Festival.

Durée : 3 jours, du vendredi 2 juin au dimanche 4 juin, de 9h à 18h environ. Horaires aménagés afin de pouvoir assister à certains événements de votre choix si besoin.

Lieu : Château de Fontainebleau (77 300) Continuer la lecture