Conférence du GRHAM : « Réflexion sur les méthodes, les doutes et les succès de l’expertise de tableaux » par Éric Turquin (8 octobre, Paris)

Jusepe de Ribera (1588 – 1656 ), Un philosophe : l’heureux géomètre,
n.d., Huile sur toile, 100 x 75,5 cm, Collection privée.

Nous vous informons que toutes les places pour cette conférence ont été réservées. Les inscriptions sont donc désormais closes.

Type : Conférence.
Date et horaire : jeudi 8 octobre 2020 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Il s’agira, à partir de huit exemples de tableaux découverts en 2018 et 2019, de comprendre comment l’arrivée de l’intelligence artificielle et des nouveaux modes de communication a bousculé l’expertise traditionnelle et offert de nouveaux angles d’approche aux spécialistes.

Le rôle des réseaux sociaux, qui ont contribué à élargir et à mondialiser l’intérêt pour le marché de l’art, sera analysé, tout comme l’impact des sites spécialisés, tels qu’Artprice. Nous verrons aussi comment, facilitées par l’utilisation des bases de données, les recherches de prix, de provenances et d’attributions se sont accélérées. 

La question de l’attributionnisme, domaine de compétences aujourd’hui sujet à controverses, sera examinée dans le but de réfléchir à son intérêt pour le marché de l’art mais aussi, plus largement, pour l’histoire de l’art. Ce point sera notamment l’occasion d’aborder l’arrivée, depuis quelques années, de faux tableaux qui ont trompé les meilleurs experts mais aussi les plus grands musées et leurs laboratoires d’analyses, mettant ainsi à mal beaucoup de certitudes. 

Après avoir obtenu une maîtrise en droit privé et le titre d’ancien élève de l’École du Louvre, Éric Turquin est reçu en 1977 à l’examen professionnel de commissaire-priseur. De 1977 à 1979, il effectue un stage chez Paul Touzet, qui est alors l’un des trois experts parisiens spécialisés en tableaux anciens. Approché par Sotheby’s, il travaille à Londres de 1979 à 1987 comme catalogueur puis comme expert en tableaux anciens et enfin, de 1985 à 1987, comme directeur du département des tableaux anciens. Depuis septembre 1987, il est établi à Paris comme expert indépendant. Membre du Syndicat Français des Experts Professionnels depuis 1990 (http://www.sfep-experts.com/), il travaille pour les études Tajan, PIASA, Artcurial et la plupart des grandes études de commissaires-priseurs parisiens et de province ainsi qu’avec des maisons de ventes étrangères en tant qu’expert en tableaux anciens.