Le couple Soolmans inséparable

Rembrandt Harmenszoon van Rijn , portrait de Marten Soolmans, 1634, huile sur toile, 210 x 135 cm.

Rembrandt Harmenszoon van Rijn , portrait de Marten Soolmans, 1634, huile sur toile, 210 x 135 cm.

La France et les Pays-Bas ont conclu l’acquisition conjointe de la paire de tableaux peints par Rembrandt, Portrait de Marten Soolmans et Portrait de Oopjen Coppit, épouse de Marten. Marié en 1633, le couple s’était fait portraiturer l’année suivante. Les tableaux sont restés dans la famille Soolmans jusqu’en 1877, date à laquelle ils ont été vendus à  Samuel de Rotschild. Eugène Fromentin  en donne une description très élogieuse dans Les Maîtres d’autrefois (1876). Les tableaux, mis en vente par Eric de Rothschild, vont rester unis. Ils seront visibles alternativement au Louvre et au Rijksmuseum, par période de trois ans. En France, l’opération a coûté 80 millions d’euros versés par la Banque de France au titre du mécénat.

Rembrandt Harmenszoon van Rijn, Portrait de Oopjen Coppit, 1634, huile sur toile, 210 x 135 cm.

Rembrandt Harmenszoon van Rijn, Portrait de Oopjen Coppit, 1634, huile sur toile, 210 x 135 cm.

Si les tableaux de Rembrandt ne sont pas rares sur le marché et restent d’un prix relativement raisonnable, les portraits des époux Soolmans doivent leur valeur élevée à l’importance de leur format. Dans un premier temps le ministère de la culture n’avait pas jugé bon d’attribuer à ces œuvres le caractère de trésor national, rendant ainsi possible leur exportation, ce que la Tribune de l’art révélait dans un article en date du 4 mars 2015. L’acquisition conjointe des tableaux par le Musée du Louvre et le Rijjksmuseum a finalement été rendue possible par le classement de ceux-ci comme « œuvre d’intérêt patrimonial majeur ».

 Florence Fesneau


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Florence Fesneau (20 octobre 2015). Le couple Soolmans inséparable. Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/p5x1


Florence Fesneau

Docteur en Histoire de l'art moderne (Université Paris I - Panthéon Sorbonne)

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search