Appel à contribution : « The International Journal of Museum Studies – Hors/Dedans – In/Out ».

Hubert Robert, Projet d’aménagement de la Grande Galerie du Louvre, 1796, huile sur toile, H. 1,12 m x L. 1,43 m, Paris, musée du Louvre.

Type : appel à contribution.
Date limite de l’appel : 30 avril 2020.

« The International Journal of Museum studies » nait en Italie en 2020 dans un moment de grande vitalité théorique de la muséologie italienne, mais au même temps de crise d’identité de la muséologie mondiale.
La naissance d’un système national des musées italiens et le processus d’accréditation des musées en cours imposent, au-delà des choix à court terme, une révision globale des modèles de durabilité dans la gestion des musées, mais aussi une révision de leur mission et de la leurs relations avec les publics dans une société en perpétuelle mutation.

La revue se propose comme une vitrine du débat théorique en Italie, en constante comparaison avec la dimension internationale de la confrontation muséologique et comme un observatoire des meilleures et plus stimulantes pratiques pour ouvrir un débat capable de prendre en compte les spécificités locales et nationales dans un cadre le plus ouvert et international possible .

Nous proposons de consacrer le premier numéro de la Revue, dont la sortie est prévue pour le printemps 2020, au thème de l’identité matérielle, culturelle et sociale du musée, autour d’un certain nombre de questions :

  • −  Quels sont les effets de la Convention de Faro de 2005 sur les musées?
  • −  Le caractère institutionnel du musée, ses formes d’existence matérielle, son rôle social et culturel ne se sont-ils pas transformés?
  • −  Cela n’entraîne-t-il pas une modification de la notion même de collection?
  • −  Ne changent pas la manière dont les musées acquièrent, conservent et

    communiquent leurs collections?

  • −  Enfin,comment tout cela peut-il contribuer à la durabilité des musées dans le

    cadre d’une gestion participative du patrimoine culturel?

    Sous le titre de Hors / Dedans nous proposons donc d’aborder:

  • −  quels changements sont nécessaires dans la gestion d’un musée?
  • −  de quelle façon un musée établit une relation avec sa communauté de

    référence, avec les citoyens et des publics différents, dans les différentes manières possibles de structurer cette relation ?

  • −  quel rôle peut jouer la communauté dans la définition de la collection, dans son agrandissement, sa conservation, sa documentation, sa communication, son exposition?
  • −  qui (et comment) établit quelle partie des oeuvres doit être exposée en permanence, en rotation, mais avec des dépôts ouverts au publique ou bien doit être stockée ?
  • −  les dépôts sont ouverts à la consultation individuelle ou sont organisés pour être ouverts au public ?
  • −  de quelle façon le musée définit son paysage culturel et quelle relation établit- il avec ce dernier ?

    Les contributions doivent parvenir à la direction de la revue avant le 28 février 2020.
    Les directives éditoriales peuvent être téléchargées à partir du site Web du magazine.

    L’acceptation sera communiquée le 30 avril 2020 au plus tard, après l’évaluation des examinateurs aveugles.


Cette entrée a été publiée dans Actualités, Publications le par .

À propos Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.