Publication :  » Mobilier du Moyen Âge et de la Renaissance : La Collection du musée du Louvre ».

BOS Agnès, Mobilier du Moyen Âge et de la Renaissance : La Collection du musée du Louvre, Paris, éditions du Louvre, 2019, 456 p.

Présentation de l’éditeur :

Du châssis de fenêtre venant selon la légende de la tour où était emprisonnée Jeanne d’Arc à Rouen à la cathèdre de l’archevêque de la cathédrale de Vienne (Isère) en passant par l’armoire peinte et dorée probablement sortie de l’atelier du fameux menuisier dijonnais Hugues Sambin, la collection de mobilier du Moyen Âge et de la Renaissance du musée du Louvre nous raconte mille et une histoires de la vie matérielle, du goût et de la production artistique de cette époque, en France mais aussi en Italie ou dans les Flandres. Elle permet aussi d’évoquer la redécouverte au XIXe siècle de ce mobilier et la frénésie de certains collectionneurs pour reconstituer de véritables intérieurs « d’époque » au point d’ailleurs de se laisser parfois abuser par des faussaires. Les figures de Charles Sauvageot (1781-1860) ou de la fascinante marquise Arconati-Visconti (1840-1923) sont parmi les plus proéminents de ces collectionneurs qui donnèrent leurs objets au musée du Louvre, permettant ainsi au musée d’abriter une collection d’un peu plus d’une centaine de pièces de mobilier ancien, l’une des plus riches au monde non pas en nombre mais assurément en qualité.

Le catalogue de cette collection ne se propose pas seulement de retracer le contexte de création, les influences artistiques, les usages et le destin parfois tortueux de ces œuvres. Grâce à un partenariat avec le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), il permet également d’offrir une analyse aussi précise qu’inédite de nombreuses pièces qui ont fait l’objet d’un programme ambitieux d’études variées (radiographies, datation par le Carbone 14, analyses de dorure et de polychromie…) et de restauration.

Contributions de : Agnès Bos, Christine Chabod, Muriel Barbier, Roberta Cortopassi, Elsa Lambert, Anne-Solenn Le Hô et Pascale Richardin.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

 


Cette entrée a été publiée dans Actualités, Publications le par .

À propos Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.