Conférence du GRHAM : “Un peintre face aux connaisseurs : la visite de Sir Joshua Reynolds à Düsseldorf (27-31 août 1781)” par Jan Blanc (18 avril, Paris).

Sir Joshua Reynolds, Autoportrait, v. 1775, huile sur toile, 74,9 x 62,2 cm, Londres, Tate Britain

Type : Conférence (entrée libre).
Date et horaire : jeudi 18 avril 2019 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

C’est à l’occasion de son premier voyage dans le nord de l’Europe, d’abord dans les Pays-Bas espagnols, puis dans les Provinces-Unies, et enfin dans le Saint-Empire, que sir Joshua Reynolds séjourne à Düsseldorf, du lundi 27 au vendredi 31 août 1781. Cette petite semaine offre au peintre anglais l’occasion de découvrir les collections de l’Électeur, mais aussi de faire la connaissance du directeur de l’académie locale, Lambert Krahe. En sa compagnie, il passe l’essentiel de son temps, tant dans la Galerie électorale que durant ses loisirs. Les discussions mais aussi les débats que partagent les deux artistes n’ont jamais fait l’objet, à ma connaissance, d’un examen prolongé et attentif. C’est la raison pour laquelle j’y consacrerai cette conférence. J’y évoquerai les conditions de cette rencontre, détaillerai les visites et les discussions entre les peintres, ainsi que les différences, si ce n’est les différends qui opposent Reynolds et Krahe. Il s’agira de souligner les manières très diverses dont les collections de dessins et de tableaux de Düsseldorf ont été envisagées par les deux hommes et, surtout, de mettre en évidence le regard porté par le peintre britannique, tant sur ces collections que sur le goût qu’elles trahissent.

Après des études d’histoire de l’art à l’Université de Paris X-Nanterre, Jan Blanc devient assistant, puis maître-assistant à l’Université de Lausanne. Il y soutient sa thèse consacrée aux rapports entre théories et pratiques artistiques dans les Provinces-Unies du XVIIIe siècle, à travers une analyse des écrits et des oeuvres de Samuel van Hoogstraten, dont il a traduit et commenté le traité (1678). Jan Blanc a été nommé professeur d’histoire de l’art de la période moderne à l’Université de Genève en 2010.

Il s’est également consacré à l’étude des écrits de sir Joshua Reynolds, qu’il a publié dans leur totalité en français. Il dirige actuellement un projet de recherche sur la fabrication visuelle et historique du « siècle d’or » dans les Provinces-Unies du XVIIIe siècle. Il prépare la publication de trois ouvrages : le premier portera sur le siècle d’or hollandais (Citadelles & Mazenod, 2019), le second sur la peinture d’histoire britannique du XVIIIe siècle (Librairie Droz, 2019) et le troisième sur l’invention de la notion de stilleven (Ars, 2020).