Appel à communication : “Nouvelles positions sur l’ornement rocaille”.

Antoine Aveline (1691-1743), d’après François-Thomas Mondon (1709-1755), L’Heure du Midi, [Les Heures du jour] Se Vend à Paris chez A. Aveline ruë S. Jacques à la Reine de France, Et chez Mondon le Fils ruë S. Eloi à l’Hôtel Pepin. Avec Privilége du Roy., 1738, gravure sur cuivre, Paris, Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, collections Jacques Doucet.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 31 mars 2019.
Date de l’événement : 22 novembre 2019.
Lieu : Aix-La-Chapelle, université d’Aix-La-Chapelle.

L’émergence et le développement de l’ornement rocaille sont examinés de près dans le cadre du projet de recherche DFG « Le transfert du style rocaille de la construction navale à l’architecture. Genèse et principes de la conception du rococo dans les bâtiments particuliers français, 1715—1735 » (http://gepris.dfg.de/gepris/projekt/252295626?language=en).

C’est au tournant du XVIIIe siècle que les systèmes de décoration des murs et des plafonds se sont renouvelés de façon signifiante à la cour de France. Cette transformation s’inspirait essentiellement des mutations formelles et structurelles des ornements. De nouvelles formes ornementales qui se sont évoluées au cours de la Régence au sein de la noblesse française ont abouti à une décoration intérieure culminant avec l’ornement rocaille dans l’anticlassicisme.

L’histoire de l’art, qui désigne au XIXe siècle le style se développant à partir d’environ 1720 comme style rococo, connaît différents modèles explicatifs pour décrire la genèse de l’ornement rocaille. Le plus souvent on la déduit des formes de coquilles et/ou de palmettes. D’autres chercheurs interprètent l‘ornement rocaille comme continuation des décorations de grottes ou de formes pétrifiées ou encore ils avancent l’idée des ornements européens étant influencés par des formes de l’Asie de l’Est. Jan Pieper (Insitu 2012), par contre, prétend la dérivation de cet ornement des conceptions navales de François Antoine Vassé qui a donné le coup de fouet aux décorations intérieures de la Régence par la Galerie dorée à l’Hôtel de Toulouse introduisant ainsi les ornements navals dans la décoration intérieure.

Plus d’un demi-siècle après Hermann Bauer a publié son article fondamental (Munich 1962) sur l’ornement rocaille, cette journée d’étude a pour objectif de discuter la situation actuelle de la recherche sur l‘ornement rocaille et de présenter de nouvelles positions sur l’ornement rocaille dans le contexte de la décoration intérieure en France.

Nous invitons les scientifiques, notamment les jeunes scientifiques, s’occupant de l’ornement au début du XVIIIe siècle et en particulier de la recherche de l’ornement rocaille à la soumission d’un bref résumé d’environ 3000 caractères (espaces inclus) en vue d’une présentation d’environ 20 minutes. La conférence se déroulera en allemand, en anglais et en français. Il est essentiel que les participants aient une bonne connaissance passive de l’allemand. Le transport et l’hébergement seront pris en charge par l’organisateur.

Veuillez envoyer votre candidature en format PDF (un seul fichier s.v.p.) et comprenant votre nom, le titre de la présentation, adresse e-mail et un bref curriculum vitae à Mme Prof. Dr.-Ing. Anke Fissabre ( fissabre@fh-aachen.de ) et M. Dr. phil. Dipl.-Ing. Thomas Wilke ( t.wilke@fh-aachen.de ). La date limite de dépôt des candidatures et le 31 mars 2019.