Appel à communication : “Le château de fond en comble : hiérarchisation verticale de la résidence aristocratique, au Moyen Âge et à l’époque moderne”.

Robert de Cotte, Château de Meudon, chambre du grand dauphin ; chelinée et glace, profil du lit, 1708 – 1709, dessin, 28,7 x 49,1 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France.

Type : appel à communication.
Date limite de l’appel : 1er mai 2019.
Date de l’événement : du 18 au 20 octobre 2019.
Lieu : Chagny.

Le château, notamment le château fort du Moyen Âge, a souvent exprimé la qualité de son occupant par une hypertrophie de la dimension verticale ; cette volonté ostentatoire de voir et d’être vu est emblématisée par l’empilement des étages et la surélévation des tours. Du point de vue de la hiérarchisation verticale des espaces intérieurs, le premier étage est généralement réservé aux fonctions les plus nobles, l’apparat et la réception, tandis que les niveaux bas sont abandonnés aux fonctions de stockage, de cuisine, voire de prison, et les étages supérieurs aux espaces privés et ancillaires (galetas). Les tours et tourelles sont souvent occupées, au bel étage, par des pièces annexes, mais les étages supérieurs sont généralement sous-utilisés, tout comme certains « donjons », plus conçus pour être vus que pour être habités.

Le 7e colloque international de Bellecroix : « Le château de fond en comble : hiérarchisation verticale de la résidence aristocratique, au Moyen Âge et à l’époque moderne », se propose de réunir des chercheurs (historiens, archéologues, architectes…) pour confronter différents cas et différents types d’habitats aristocratiques médiévaux et modernes, et pour mieux comprendre l’usage des différents niveaux et leurs interrelation, aussi bien dans les tours que dans les logis, dans les sous-sols, les étages carrés et les étages de combles. Les communications porteront plutôt sur l’usage des pièces que sur leurs liaisons et leurs distributions.

Le colloque aura lieu au château de Bellecroix (Chagny, Bourgogne), du 18 au 20 octobre 2019.

Sous la direction de Nicolas Faucherre, Delphine Gautier, Hervé Mouillebouche.

Organisé par le Centre de Castellologie de Bourgogne, l’UMR 6298 ARTEHIS et l’université de Bourgogne-Franche-Comté

Propositions à envoyer avant le 1er mai 2019 à H-Mouillebouche@Wanadoo.f. »