Publication : « Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux dans l’Europe moderne/ Artistic lexicography : forms, uses and issues in Early Modern Europe ».

HECK Michèle-Caroline (dirs.), FREYSSINET Marianne (dirs.) et TROUVE Stéphanie (dirs.), Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux dans l’Europe moderne/ Artistic lexicography : forms, uses and issues in Early Modern Europe, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, 452 p.

Présentation de l’éditeur :

Dans des approches croisées, les thématiques développées dans cet ouvrage apportent un regard neuf sur les formes, usages et enjeux de la lexicographie artistique à l’époque moderne. Dans une perspective de circulation des concepts et des pratiques, et de perméabilité des frontières artistiques, le mot se révèle être un précieux laboratoire de l’exercice de la pratique artistique et un champ d’exploration des réseaux culturels qui traversent et font l’Europe. À travers l’élaboration d’un langage, les livres sur l’art dont les publications se multiplient au Nord des Alpes à partir de 1600, visent à la construction d’un savoir commun à l’usage des peintres et des amateurs. Leurs nombreuses traductions, publiées dès l’époque moderne, témoignent également de leur rôle d’agent de diffusion en constante adaptation au lectorat auquel ils s’adressent. Comprendre les stratégies et les processus d’invention et de transfert d’une terminologie spécifique à l’expression esthétique devient alors un enjeu important. Les mots, en effet, ne sont pas interchangeables. En se succédant ou se superposant, même s’ils sont contradictoires, les différents sens donnent épaisseur et subtilité au concept. Le voyage d’une notion dans le temps et dans l’espace contribue alors aussi à un élargissement de notre compréhension d’une histoire culturelle entre universalité et identité au sein de la diversité artistique qui caractérise de l’Europe moderne. Dans des approches croisées, les thématiques développées dans cet ouvrage apportent un regard neuf sur les formes, usages et enjeux de la lexicographie artistique à l’époque moderne. Dans une perspective de circulation des concepts et des pratiques, et de perméabilité des frontières artistiques, le mot se révèle être un précieux laboratoire de l’exercice de la pratique artistique et un champ d’exploration des réseaux culturels qui traversent et font l’Europe. À travers l’élaboration d’un langage, les livres sur l’art dont les publications se multiplient au Nord des Alpes à partir de 1600, visent à la construction d’un savoir commun à l’usage des peintres et des amateurs. Leurs nombreuses traductions, publiées dès l’époque moderne, témoignent également de leur rôle d’agent de diffusion en constante adaptation au lectorat auquel ils s’adressent. Comprendre les stratégies et les processus d’invention et de transfert d’une terminologie spécifique à l’expression esthétique devient alors un enjeu important. Les mots, en effet, ne sont pas interchangeables. En se succédant ou se superposant, même s’ils sont contradictoires, les différents sens donnent épaisseur et subtilité au concept. Le voyage d’une notion dans le temps et dans l’espace contribue alors aussi à un élargissement de notre compréhension d’une histoire culturelle entre universalité et identité au sein de la diversité artistique qui caractérise de l’Europe moderne. Dans des approches croisées, les thématiques développées dans cet ouvrage apportent un regard neuf sur les formes, usages et enjeux de la lexicographie artistique à l’époque moderne. Dans une perspective de circulation des concepts et des pratiques, et de perméabilité des frontières artistiques, le mot se révèle être un précieux laboratoire de l’exercice de la pratique artistique et un champ d’exploration des réseaux culturels qui traversent et font l’Europe. À travers l’élaboration d’un langage, les livres sur l’art dont les publications se multiplient au Nord des Alpes à partir de 1600, visent à la construction d’un savoir commun à l’usage des peintres et des amateurs. Leurs nombreuses traductions, publiées dès l’époque moderne, témoignent également de leur rôle d’agent de diffusion en constante adaptation au lectorat auquel ils s’adressent. Comprendre les stratégies et les processus d’invention et de transfert d’une terminologie spécifique à l’expression esthétique devient alors un enjeu important. Les mots, en effet, ne sont pas interchangeables. En se succédant ou se superposant, même s’ils sont contradictoires, les différents sens donnent épaisseur et subtilité au concept. Le voyage d’une notion dans le temps et dans l’espace contribue alors aussi à un élargissement de notre compréhension d’une histoire culturelle entre universalité et identité au sein de la diversité artistique qui caractérise de l’Europe moderne.

In cross-approaches, the themes developed in this book bring a fresh look at the forms, uses and stakes of the artistic lexicography in modern times. In a perspective of circulation of concepts and practices, and permeability of artistic boundaries, the word turns out to be a valuable laboratory of the exercise of artistic practice and a field exploring the cultural networks that cross and make Europe. Through the development of a language, the books on art whose publications are proliferating in the north of the Alps from 1600, are aimed at construction of common knowledge for the use of painters and amateurs. Their many translations, published in modern times, testify also of their role of diffusion agent in constant adaptation to the readership to which they are addressed. Understand strategies and processes invention and transfer of specific terminology to aesthetic expression becomes an important issue. The words, in effect, are not interchangeable. By succeeding or superimposing, even if they are contradictory, the different senses give thickness and subtlety to the concept. The journey of a notion in time and space then also contributes to broadening our understanding of a cultural history between universality and identity within the artistic diversity that characterizes modern Europe.  In cross-approaches, the themes developed in this book bring a fresh look at the forms, uses and stakes of the artistic lexicography in modern times. In a perspective of circulation of concepts and practices, and permeability of artistic boundaries, the word turns out to be a valuable laboratory of the exercise of artistic practice and a field exploring the cultural networks that cross and make Europe. Through the development of a language, the books on art whose publications are proliferating in the north of the Alps from 1600, are aimed at construction of common knowledge for the use of painters and amateurs. Their many translations, published in modern times, testify also of their role of diffusion agent in constant adaptation to the readership to which they are addressed. Understand strategies and processes invention and transfer of specific terminology to aesthetic expression becomes an important issue. The words, in effect, are not interchangeable. By succeeding or superimposing, even if they are contradictory, the different senses give thickness and subtlety to the concept.            The journey of a notion in time and space then also contributes to broadening our understanding of a cultural history between universality and identity within the artistic diversity that characterizes modern Europe. In cross-approaches, the themes developed in this book bring a fresh look at the forms, uses and stakes of the artistic lexicography in modern times.            In a perspective of circulation of concepts and practices, and permeability of artistic boundaries, the word turns out to be a valuable laboratory of the exercise of artistic practice and a field exploring the cultural networks that cross and make Europe. Through the development of a language, the books on art whose publications are proliferating in the north of the Alps from 1600, are aimed at construction of common knowledge for the use of painters and amateurs. Their many translations, published in modern times, testify also of their role of diffusion agent in constant adaptation to the readership to which they are addressed. Understand strategies and processes invention and transfer of specific terminology to aesthetic expression becomes an important issue. The words, in effect, are not interchangeable. By succeeding or superimposing, even if they are contradictory, the different senses give thickness and subtlety to the concept. The journey of a notion in time and space then also contributes to broadening our understanding of a cultural history between universality and identity within the artistic diversity that characterizes modern Europe.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.