Colloque : “Robert des ruines : Revoir, réinterpréter, restaurer”.

Hubert Robert, La terrasse de Marly, vers 1780, huile sur toile, 59 x 87, Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage.

Type : colloque.
Date : 18 novembre 2017.
Lieu : château de de la Roche-Guyon.

Ce colloque rassemble diverses perspectives sur l’oeuvre peinte et construite d’Hubert Robert. Historiens, historiens de l’art, conservateurs, propriétaires de domaines, Architectes en Chef des Monuments Historiques évoqueront leurs connaissances sur l’artiste, le défi de conservation et de mise en valeur de compositions délicates et richement nuancées, leurs expériences de restauration de ses paysages et bâtiments.

Toutes ces approches ont pour but de fournir des orientations, stratégies et approches aux projets de restauration et mise en valeur du jardin anglais du château de La Roche-Guyon, de la pyramide de Mauperthuis ou du parc de Méréville.

Au cours de la journée, seront notamment commentées les oeuvres de l’archevêché de Rouen, un ensemble exceptionnel de tableaux de place représentant quatre vues de Normandie (Rouen, Gaillon, Dieppe, Le Havre). Sera également abordé la manière dont Hubert Robert a mis son pinceau au service de la légende d’un homme : La Lafayette.

De même seront évoquées les possibilités offertes par la réalité augmentée pour faire connaître aux visiteurs l’influence d’Hubert Robert sur le domaine de Noailles à Saint-Germain-en-Laye. Une approche méthodologique permettera de comprendre comment aborder la conservation et la restauration du domaine de Méréville. Une seconde approche concrète, expliquera les problématiques contemporaines liées à la restauration et à la conservation de ce dernier domaine protégé au titre des Monuments historiques.

Pour terminer cette journée de colloque l’oeuvre d’Hubert-Robert sera questionnée comme source documentaire pour les restaurations des lieux que l’artiste a fréquentés et dépeints.

Programme

10h Accueil

Marie-Laure Ager, directrice de l’établissement public du château de La Roche-Guyon

10h15 A propos des oeuvres de l’Archevêché de Rouen

Aline Lemonnier Mercier, historienne Hubert Robert et l’hôtel de Beaumarchais à Paris Maryline Assante, conservateur du patrimoine du Petit Palais – Musée des Beaux- Arts de la de la Ville de Paris

11h15 Pause

11h30 Figures dans le paysage

Marie-Catherine Sahut, historienne de l’art

12h Hubert Robert et La Fayette

Laurence Chatel de Brancion, historienne

12h30 Déjeuner / visite de l’exposition

14h Le domaine de Noailles à Saint-Germain-en-Laye : Repérer les traces, les compléter par l’évocation virtuelle

Françoise Brissard, propriétaire du rez-de-chaussée de l’Hôtel de Noailles

14h45 Le parc de Méréville : du tableau au projet. Problématiques et méthodologie d’intervention (conservation, restauration, nouveaux usages)

Mirabelle Croizier, architecte du patrimoine

Stéphanie Becher, responsable scientifique du domaine de Méréville

15h45 Pause

16h15 L’oeuvre d’Hubert-Robert : une source documentaire pour les restaurations ?

Pierre-André Lablaude, Architecte en Chef des Monuments Historiques

16h45 Questions / Table-ronde



Citer ce billet
Maxime Georges Métraux (2017, 7 novembre). Colloque : “Robert des ruines : Revoir, réinterpréter, restaurer”. Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p6ky

Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search