Conférence du GRHAM : « Les grands mays de Notre-Dame de Paris : peinture, Église et monarchie au XVIIe siècle » (Paris, 12 octobre 2017).

J.F. Depelchin, Vue intérieure de Notre-Dame en 1789, 1789, Huile sur bois, 43 x 54 cm, Paris, musée Carnavalet.

Type : Conférence (entrée libre).
Date et horaire : jeudi 12 octobre 2017 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée).
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Cette année, le GRHAM a choisi d’inviter Delphine Bastet, docteur en histoire de l’art et attachée de conservation du Patrimoine au Museon Arlaten (Bouches-du-Rhône), pour ouvrir son cycle de conférences mensuelles.

La communication de Delphine Bastet traitera des mays de Notre-Dame, un sujet auquel elle a consacré sa thèse de doctorat.

Les grands mays de Notre-Dame furent l’un des ornements principaux de la cathédrale de Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles. Offerts annuellement de 1630 à 1707, ils constituèrent une série majeure pour l’histoire des tableaux d’église de grand format et la première exposition permanente de peinture française.

Ils furent malheureusement dispersés à la Révolution et mis à l’écart à l’époque de Viollet-le-Duc, de sorte qu’aujourd’hui les mays sont absents des manuels d’histoire de l’art moderne. Leurs compositions sont pour la plupart oubliées, hormis les plus célèbres exposées au musée du Louvre et au musée des Beaux-arts d’Arras. Cette conférence invite à leur redécouverte et propose de réévaluer leur place dans la politique religieuse de Louis XIV et dans l’histoire de la peinture française d’Ancien Régime.