Symposium : “Le Sacré dans la ville”.

Jacob Duck, Le Dépôt du butin : intérieur d'un corps de garde dans une ancienne église romane, XVIIe siècle, huile sur toile, 55 x 84 cm, Paris, musée du Louvre.

Jacob Duck, Le Dépôt du butin : intérieur d’un corps de garde dans une ancienne église romane, XVIIe siècle, huile sur toile, 55 x 84 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : Symposium.
Date : 9 février 2017.
Lieu : Salle des fêtes de la Mairie du 11e arrondissement, Paris.

Au terme d’une longue histoire urbaine dominée par l’architecture ecclésiastique on trouve ce paradoxe : le sacré est encore plus présent dans la ville occidentale du début du XXIe siècle qu’il ne l’était à la fin de l’Ancien Régime, à l’aube de la Révolution. L’emprise des institutions religieuses et des puissantes congrégations s’est bien sûr effacée, ainsi que leur poids sur les consciences. Mais les nouveaux régimes (empires, monarchies restaurées et républiques), les cultes nouvellement autorisés ainsi que l’importance accrue des solidarités civiles (franc-maçonneries, syndicats, entreprises) ont transformé la ville contemporaine en une métropole de la mémoire vive. Avec le choc des événements (émeutes, révoltes, guerres, révolutions, attentas), chaque lieu suggère désormais un sentiment d’attraction mêlant le respect et l’effroi. Au cours de la journée du jeudi 9 février, le symposium de la mairie du 11 explorera en deux temps l’émergence historique de ce réseau très dense de la sacralisation urbaine. La matinée sera consacrée au sacré dans la ville royale et révolutionnaire, du Moyen Âge à la Révolution ; l’aprèsmidi au sacré dans la ville industrielle et contemporaine. Comme à son habitude le symposium confrontera les points de vue d’historiens de la ville, de l’architecture et de l’art dans une suite de présentations courtes alternant avec la parole du public.

Programme

9h30 Accueil des participants

9h45 Cécilie CHAMPY et Christophe HENRY

Les sacrés dans la ville du Moyen Âge à nos jours

PREMIÈRE SESSION / DU SACRÉ RELIGIEUX AU SACRÉ POLITIQUE : LE LIEU DE CULTE

Présidence : Mathieu LOURS (Professeur agrégé d’histoire, docteur en histoire de l’art)

10h15 Sébastien BONTEMPS (Paris, Bibliothèque nationale de France)

Les embellissements des églises parisiennes de Louis XIV à la Révolution

10h45 Marine ROBERTON (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Les Mays de Notre-Dame entre sacré et profane

11h15 Discussion et pause café

11h45 Laëtitia PIERRE (Paris, Instituto Marangoni / Université Paris 1)

Économie des âmes ou temple de la Raison : la chapelle des âmes du purgatoire

12h15 Discussion et pause méridienne

DEUXIÈME SESSION / PROFANATIONS ET RÉAFFECTATIONS : DU POLITIQUE AU PATRIMONIAL

Présidence : Joëlle ALAZARD (Professeur agrégé d’histoire, docteur en histoire)

14h30 Jessica RONCEAU (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Architectures désaffectées: les édifices religieux transformés après la Révolution

15h00 Charlotte DUVETTE (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

L’architecture sacrée sous l’Empire : du Temple de la Gloire au Temple du Commerce

15h30 Discussion et pause café

TROISIÈME SESSION : CRÉATION CONTEMPORAINE ET PATRIMOINE : ENJEUX L’ART SACRÉ

Présidence : Christophe LERIBAULT (Directeur du musée des Beaux-Arts de la ville de Paris – Petit Palais)

16h Emilie CHEDEVILLE (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

« Mon travail est une prière » : Réalisations parisiennes des Ateliers d’Art Sacré sous la direction d’Henri de Maistre (1926-1947)

16h30 Pauline ROSSI (Université de Valenciennes / Commission du Vieux Paris)

Deux chantiers exemplaires à la veille de Vatican II : St-Eloi et Ste-Bernadette.

17H CONFÉRENCE DE CLÔTURE LE FABULEUX DESTIN DES TABLEAUX DE L’ABBÉ DESJARDINS

Guillaume KAZEROUNI, spécialiste de la peinture religieuse des XVIIe et XVIIIe siècle et responsable des collections anciennes au musée des beaux-arts de Rennes, exposera un projet d’exposition en cours de montage : Le fabuleux destin des tableaux de l’abbé Desjardins en posant une question essentielle pour l’Histoire de l’art : comment présenter au public du XXIe siècle la peinture religieuse ? Seront proposées des comparaisons avec l’exposition Couleurs du ciel (Paris, musée Carnavalet, 2012-2013) et l’exposition Le Baroque des Lumières. Chefs d’oeuvre des églises parisiennes qui se tiendra au Petit Palais du 21 mars au 16 juillet 2017.

18h Discussion plénière