Journée d’étude : “Le Pouvoir se met en scène : le pouvoir et ses publics à l’époque moderne (XVIe – XVIIIe siècles)”

Nicolas-Antoine Taunay, Entrée de la Garde impériale à Paris par la barrière de Pantin, 25 novembre 1807, huile sur toile, 157 x 223 cm, Versailles, château de Versailles. © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux

Nicolas-Antoine Taunay, Entrée de la Garde impériale à Paris par la barrière de Pantin, 25 novembre 1807, huile sur toile, 157 x 223 cm, Versailles, château de Versailles. © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux.

Type : Journée d’étude
Date et horaire : Vendredi 25 novembre, 9h-17h
Lieu : Salle R111 – ENS de Lyon – 15, parvis René Descartes, Lyon – Entrée libre
Organisateurs : Alberto Fabris (doctorant ENS de Lyon – IHRIM), Caroline Labrune (doctorante Université Paris-Sorbonne – CELLF), Lola Salem (élève normalienne en master à l’ENS de Lyon), Charlotte Triou (doctorante Université Lumière Lyon 2 – IHRIM).

Programme :

9h – Accueil des participants.
9h10 – Introduction par Charlotte Triou

Session 1 : En ville. (Charlotte Triou)

9h20 – Richard Cooper (Brasenose College, Oxford) : Conférence introductive « Le pouvoir et ses publics au XVIe siècle en France : les Entrées d’Henri II ».
10h00 – Discussion et pause.

Session 2 : Au théâtre. (Caroline Labrune)

10h30 – Alberto Fabris (ENS de Lyon) : « Au-delà de la scène : théâtre et littérature, spectateurs et lecteurs dans Il Candelaio de Giordano Bruno ».
11h – Clara Manco (Université Paris-Sorbonne) : « Les moyens politiques de la comédie et leurs limites : l’exemple de la Restauration anglaise (1660-1688) ».
11h30 – Lise Michel (Université de Lausanne) : « Image et ethos du pouvoir dans les relations officielles des spectacles de Cour (années 1660) ».
12h00 – Discussion.

Session 3 : En musique. (Caroline Labrune)

14h30 – Jean-François Lattarico (Université Jean Moulin Lyon 3) : « La rhétorique du pouvoir à l’épreuve de la scène. Remarques sur un topos générique dans l’opéra vénitien du XVIIe siècle ».
15h – Barbara Nestola (CNRS, CESR / CMBV) : « L’opéra et ses publics au XVIIe siècle : questions autour de la représentation du pouvoir ».
15h30 – Lola Salem (ENS de Lyon / Maison française d’Oxford) : « L’échec inattendu du Thésée de Mondonville (1765 et 1767) : le public “de cour” contre celui “de la ville”, gardien et juge du répertoire lulliste au XVIIIe siècle ».
16h – Discussion.

16h30 – Conclusion par Caroline Labrune

Avec le soutien de :
L’ENS de Lyon
L’Université de Lyon
L’IHRIM-Lyon 2
Le CELLF (Université Paris-Sorbonne)
ED 3LA

Pour toutes questions : labo.repham@gmail.com