Publication : “La saline royale de Claude Nicolas Ledoux Arc-et-Senans”.

MASSOUNIE Dominique, La saline royale de Claude Nicolas Ledoux Arc-et-Senans, Paris, éditions du Patrimoine, 2016, 208 p.

MASSOUNIE Dominique, La saline royale de Claude Nicolas Ledoux Arc-et-Senans, Paris, éditions du Patrimoine, 2016, 208 p.

Présentation de l’éditeur :

Claude Nicolas Ledoux (1736-1806), créateur inspiré du siècle des Lumières, est sans conteste l’un des plus grands noms de l’histoire de l’architecture. Architecte du roi, visionnaire utopiste, mais également théoricien, il développe une œuvre difficile à classer. C’est Louis XV qui le nomme, en 1771, « commissaire aux salines de Lorraine et de Franche-Comté ». Concrètement, il s’agit de la commande de l’usine monumentale d’Arc-et-Senans, destinée à la production de sel, qui doit répondre à trois exigences : utiliser au mieux un emplacement à proximité d’une source d’énergie considérable (la forêt de Salins), concevoir des bâtiments qui répondent à des normes d’exploitation rationnelles, créer une architecture qui concilie habitat ouvrier et exigences d’une entreprise royale.

Dès lors, au-delà de la stricte commande passée, Ledoux va concevoir ex-nihilo une ville idéale. Seuls les bâtiments industriels et la maison du directeur seront construits. Aujourd’hui encore, ils témoignent de la profonde originalité et du talent exceptionnel déployé par l’architecte.

Cette monographie replace la saline royale au sein de l’œuvre de Ledoux, comme les barrières de Paris (dont celles d’Enfer, du Trône, de la Villette et de Monceau existent toujours), le pavillon de Louveciennes construit pour sa protectrice, Madame du Barry, le théâtre de Besançon ou le château de Bénouville.

Dominique Massounie, maître de conférences en histoire de l’art moderne à l’université Paris-Ouest, est également membre du conseil d’administration du groupe Histoire Architecture Mentalités Urbaines (Ghamu). Elle a publié L’Architecture des écuries royales de Versailles (1998), et Les Monuments de l’eau (2009, Éditions du patrimoine, épuisé), ainsi que de nombreux articles et contributions à des actes de colloques. Elle est aussi co-auteur de l’”Itinéraire” sur Le Palais-Royal (2006, Éditions du patrimoine).

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.


Cette entrée a été publiée dans Actualités, Publications le par .

À propos Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.