Publication : “Le Comte de Caylus et Edme Bouchardon : Deux réformateurs du goût sous Louis XV”.

FUMAROLI Marc, Le Comte de Caylus et Edme Bouchardon : Deux réformateurs du goût sous Louis XV, Paris, Somogy, 2016, 96 p.

FUMAROLI Marc, Le Comte de Caylus et Edme Bouchardon : Deux réformateurs du goût sous Louis XV, Paris, Somogy, 2016, 96 p.

Présentation de l’éditeur :

“Tout semblait éloigner, dans l’ordre social et dans ses apparences, le grand seigneur Anne Claude de Caylus, né sur les marches du trône, et le roturier de province, né dans une obscure famille de sculpteurs champenois, Edme Bourchardon, sinon leur foi ardente et commune dans la supériorité des Anciens et un zèle commun et acharné à remonter la pente du déclin. (…) La rencontre en janvier 1733 entre Caylus l’amateur savant et réformateur et Bouchardon, jeune sculpteur déjà célèbre à Rome et en Europe comme la réincarnation française des sculpteurs grecs Polyclète et Polygnote, infléchit leurs deux carrières alliées dans le grand dessein de faire revivre en France et ensuite en Europe le pur goût grec et « à la grecque ». (…) Un peu forcé, comme l’avait été le retour de Poussin à Paris en 1640, le voyage Rome-Paris de Bouchardon, en 1732–33, ramena en France le nouvel archétype du grand artiste « à l’antique », pierre angulaire éventuelle de la reconstruction de l’Académie royale et d’une restauration de son système éducatif, accusé d’avoir dégénéré les intentions de ses fondateurs”.

Marc Fumaroli, né en 1932, historien de la littérature et des arts de l’Ancien Régime français, est membre de l’Académie française, professeur émérite au Collège de France, président honoraire de la Société des Amis du Louvre. Il est l’auteur de L’École du silence, le sentiment des images au XVIIe siècle (Paris, Flammarion, 1994), de Peinture et pouvoirs, de Rome à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles (Dijon, Faton, 2007), et de Paris – New York et retour, voyage dans les arts et les images (Paris, Fayard, 2009, et Flammarion, 2011, quatrième édition). Il prépare une ample biographie du comte de Caylus en son siècle, un essai sur la réception du Traité du Sublime de Tacite à Winckelmann, de Kant à Adorno, et un recueil d’articles sur l’art français sous la monarchie à paraître aux éditions Gallimard.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.



Citer ce billet
Maxime Georges Métraux (2016, 29 octobre). Publication : “Le Comte de Caylus et Edme Bouchardon : Deux réformateurs du goût sous Louis XV”. Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p69c

Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search