Appel à communication : « L’Architecture des ingénieurs, 1650-1850 — ornement et décor »

 

Louis-Nicolas Van Blarenberghe, Vue de l’accident survenu en 1759 sur le chantier de l’Hôtel des Affaires étrangères et de la Marine à Versailles, 1759, Versailles, BMV, ©Pierrick Daul.

Louis-Nicolas Van Blarenberghe, Vue de l’accident survenu en 1759 sur le chantier de l’Hôtel des Affaires étrangères et de la Marine à Versailles, 1759, Versailles, BMV, ©Pierrick Daul.

Type : Appel à communication
Date de la journée d’étude : 15 octobre 2016
Date limite d’envoi des propositions : 15 juillet 2016
Lieu : Bibliothèque municipale de Versailles

Les années 1980 furent propices à l’étude du travail des ingénieurs : en 1981, Anne Blanchard publiait un Dictionnaire des ingénieurs militaires actifs en France entre 1691 et 1791, témoignant par son volume de l’importance de leur activité, tandis qu’en 1988, Antoine Picon, dans son ouvrage Architectes et ingénieurs au siècle des Lumières, accordait enfin aux ingénieurs des Ponts l’attention qu’ils méritaient et examinait leur formation et leurs méthodes de travail au regard de celles des architectes de l’Académie royale d’architecture.

Au-delà des programmes attendus, fortifications, ouvrages hydrauliques, ponts et routes, les ingénieurs, militaires et des Ponts et Chaussées, honorèrent des commandes dans le domaine de l’architecture publique monumentale, de l’architecture religieuse et hospitalière, mais aussi dans celui de l’architecture domestique et de l’art des jardins.

L’historiographie fait la part belle aux architectes dans les embellissements de la capitale, mais l’action des ingénieurs en matière d’architecture et d’urbanisme reste à évaluer. Cette troisième journée sera l’occasion de présenter les limites de cette opposition architecte/ingénieur et de continuer un travail systématique sur l’activité de ces derniers du règne de Louis XIV à l’aube du Second Empire.

Après une première rencontre dédiée à l’habitat (8 novembre 2014), une deuxième journée consacrée au projet urbain et à l’architecture publique monumentale (10 octobre 2015), cette troisième session se concentre sur la question de l’ornement et du décor. Nous retiendrons plus particulièrement les propositions de communications qui interrogeront les sources auxquelles les ingénieurs puisèrent leur inspiration, la manière dont ils sont formés à la maîtrise de l’ornement ou les modalités du rapport entre structure et décor en comparaison avec la pratique et la théorie architecturales.

Modalités de souscriptions :

Les propositions de communications de 2000 signes environs sont à adresser au plus tard le 15 juillet aux adresses suivantes : basile.baudez@gmail.com ; alexia.lebeurre@gmail.com ; dommassounie@aol.com.