Conférence : « Un fond inédit d’estampes conservé au département des Arts graphiques : de sa constitution à sa mise en ligne. »

Denis-Pierre-Jean Papillon de La Ferté, Paysage champêtre, XVIIIe siècle, estampe, 12 x 17 cm, Paris, musée du Louvre.

Denis-Pierre-Jean Papillon de La Ferté, Paysage champêtre, XVIIIe siècle, estampe, 12 x 17 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : conférence.
Date : mercredi 04 mai à partir de 12h30.
Lieu : Paris, musée du Louvre.
Intervenant : Jean-Gérald Castex.

Le fonds d’estampes conservé au département des arts graphiques du musée du Louvre demeure en grande partie méconnu. Un travail de récolement et d’information de ces œuvres, entrepris depuis 2015, permettra dans deux ans de redécouvrir l’existence de près de 8000 pièces allant du XVIe au XIXe siècle, à côté de la prestigieuse collection d’estampes léguée en 1935 au musée du Louvre par le Baron Edmond de Rothschild. Cet ensemble est surtout composé de portraits et de gravures d’interprétation d’après des peintures, mais on peut également y trouver des vues topographiques, principalement de Rome. Il constituera ainsi un complément utile à la consultation des dessins.

Cette collection reste quantitativement modeste en comparaison avec certaines grandes collections muséales d’estampes ; certaines épreuves sont dans un état de conservation médiocre. Son histoire permet cependant de comprendre la place et la fonction assignées aux estampes au sein du musée du Louvre tout au long du XIXe siècle et pendant la première moitié du XXe siècle, avant le legs Rothschild. Elle témoigne également de la manière dont, à partir des années 1970, ces œuvres acquirent une considération patrimoniale à part entière, dont le travail mené aujourd’hui est l’aboutissement.