Conférence : « Histoire de la couleur dans le dessin d’architecture. XVIe-XIXe siècles ».

François-Joseph Bélanger, Décoration de la façade du moulin de Méréville, ca. 1786, encre noire et aquarelle sur papier, 34 x 54 cm, New York, Metropolitan Museum of Art.

François-Joseph Bélanger, Décoration de la façade du moulin de Méréville, ca. 1786, encre noire et aquarelle sur papier, 34 x 54 cm, New York, Metropolitan Museum of Art.

Type : conférence.
Date de la manifestation : 11 mai 2016.
Lieu : Galerie Colbert, 2 rue Vivienne 75002 Paris, salle Ingres (2e étage).
Intervenant : Basile Baudez.

Les historiens de l’architecture se sont penchés principalement sur l’histoire du dessin comme outil de conception du projet. En appliquant les méthodes de l’histoire de l’art, nous nous proposons ici de traiter de la place et de l’utilisation de la couleur dans le dessin d’architecture en Europe entre les XVIe et XIXe siècles.


Alors que le dessin de la Renaissance italienne est largement monochrome et développe ses propres conventions sous la pression des graveurs, la situation au XVIIe siècle est bien plus contrastée entre un monde germanique et hollandais coloré et une Italie restant fidèle à l’encre brune, quand l’Angleterre adopte le lavis gris. La France, par l’entremise des ingénieurs militaires, finit, dans les dernières années du règne de Louis XIV, par fixer les règles d’utilisation de la couleur à des fins informatives. Au milieu du XVIIIe siècle, se développent cependant, dans le cadre du rapprochement entre peinture et architecture, des couleurs qui ne se limitent plus à informer l’ouvrier, mais sont destinées à séduire jurys et commanditaires, dans une veine rhétorique. Cette voie typiquement française donne naissance au dessin Beaux-Arts, au moment où l’Angleterre développe sa propre gamme colorée en absorbant le dessin d’architecture dans le mouvement aquarelliste.
C’est cette longue histoire de rivalités et d’échanges européens que nous nous proposons de retracer dans cette conférence.

—————————————————–

Architectural historians have focused on the history of drawing as one of project design tools. By applying the methods of art history, this paper traces color as a key player in the long history of rivalry and exchange between European traditions in architectural drawing and practice. While Italian Renaissance drawings were largely monochrome and developed their conventions under pressure from engravers, the seventeenth-century European situation is characterized by a contrast between a colorful German and Dutch world around architect-painters’ designs and a still largely monochrome tradition in Italy and England. At the end of Louis XIV’s reign, French architects adopted a series of color conventions taken from the engineers, largely for informational purposes. In the middle of the eighteenth century, however, a color revolution took place, one in which a new generation of architects who were working alongside painters developed a wide chromatic range that was no longer limited to informing the worker but to persuading academic juries and gain commissions. This eighteenth-century French employment of color laid the foundation for Beaux-Arts architectural drawings in the first half of the nineteenth century, at a moment when English architectural drawings, too, adopted color in response to the English watercolor movement.



Citer ce billet
Maxime Georges Métraux (2016, 15 avril). Conférence : « Histoire de la couleur dans le dessin d’architecture. XVIe-XIXe siècles ». Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p63h

Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search