Appel à communication : L’intime face au public : le visage dans la sculpture publique des XVIIIe et XIXe siècles en France et dans la sphère germanique

Type : Appel à communication
Deadline : 15 mai 2024 pour l’envoi des propositions.
Lieu et date de la rencontre : 25 & 26 novembre 2024
Contact : sculptureparis24@gmail.com

L’intime face au public : le visage dans la sculpture publique des XVIIIe et XIXe siècles en France et dans la sphère germanique

Cette journée d’étude dédiée à la sculpture souhaite s’intéresser à un élément en particulier : le visage. Partie essentielle de la figure sculptée, le visage a ce double rôle de permettre l’identification et l’expression. Cette double responsabilité est davantage mise en évidence au cours des XVIIIe et XIXe siècles, avec l’essor des portraits et de l’intérêt porté à l’intériorité, et plus largement à l’intime. Cette manifestation souhaite mettre en parallèle cette notion d’intimité avec celle du public, qui lui est souvent opposée. La sculpture étant l’art par excellence de l’espace public, l’objectif est de confronter le visage qui relève de l’intime, avec les impératifs liés à la sculpture publique. Ce sujet est d’autant plus pertinent que les statues présentes dans l’espace public ont été sujettes à un décorum en constante évolution tout au long du XIXe siècle.  Le type statuaire de prédilection était et reste le portrait, en buste ou bien en pied. Honneur pour une personne, outil de propagande, image officielle, le visage sculptural compte de nombreuses fonctions qui se dessinent au XVIIIe siècle et se précisent au XIXe siècle, avec le déplacement d’une fonction religieuse et royale de la sculpture à une fonction civique. Oscillant entre idéalisation et ressemblance, la figuration du visage dans le médium sculptural est un concept questionnable dans les XVIIIe et XIXe siècles franco-allemands. Outre les similitudes dans leurs ascendants artistiques et textuels, ces deux étendues géographiques nous permettront d’interroger les circulations artistiques qui ont eu lieu, et surtout d’analyser comment les évolutions politiques, qui ont touchées tant la France que la sphère germanique, ont conduit à une affirmation nationale qui s’incarne dans la sculpture publique. Cette journée d’étude vise ainsi à questionner la représentation du visage dans la statuaire publique franco-germanique du XVIIIe et XIXe siècle, à analyser ses théories, ses pratiques, ses techniques, ses possibles typologies et la perception qu’en a le spectateur. 

Appel à communication complet en français et en anglais : https://arthist.net/archive/41462



Citer ce billet
Justine Cardoletti (2024, 21 mars). Appel à communication : L’intime face au public : le visage dans la sculpture publique des XVIIIe et XIXe siècles en France et dans la sphère germanique. Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w28c

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search