Conférence : “Jean-Michel Papillon (1698 – 1776) : artiste, encyclopédiste et historien de l’estampe”.

 

Portrait de Jean Michel Papillon illustrant le tome 1 du Traité historique et pratique de la gravure en bois, ca. 1766, gravure sur bois, Paris, Bibliothèque nationale de France.

 

Type : Conférence (accès libre).
Date et horaire : mercredi 6 décembre 2023 de 10h à 12h.
Lieu : Paris, École du Louvre et visio-conférence.
Pour tout renseignement et inscription : pascale.cugy@univ-rennes2.fr.

6 décembre 2023 (10 h – 12 h) : Maxime Georges Métraux (Galerie Hubert Duchemin / Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) Jean-Michel Papillon (1698 – 1776) : artiste, encyclopédiste et historien de l’estampe

Séminaire de recherche en partenariat entre l’École du Louvre, l’Université de Poitiers (Criham) et l’Université Rennes 2, adossé au projet « Amateurs et réseaux savants en France (1700-1914). Histoire intellectuelle, culturelle et sociale des amateurs et collectionneurs d’images gravées et enluminées » (UR Histoire et critique des Arts, Université Rennes 2). 

Issu d’une importante dynastie de graveurs, Jean-Michel Papillon ambitionne de redonner du prestige à la gravure sur bois durant la première moitié du XVIIIsiècle. Outre sa foisonnante production graphique, cette entreprise se concrétise principalement par une volonté de transmettre les savoirs liés à son art. Il s’est notamment fait théoricien en rédigeant un imposant Traité historique et pratique de la gravure en bois. Bien qu’à manier aujourd’hui avec parcimonie, celui-ci n’en demeure pas moins une ressource extraordinaire et constitue une référence essentielle pour l’histoire de l’estampe et plus largement pour la culture visuelle du XVIIIe siècle.

Cette vaste somme de connaissances n’est pourtant pas sa seule contribution à l’histoire de l’art puisque Jean-Michel Papillon est aussi rédacteur de nombreuses entrées dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Il est non seulement l’auteur de plusieurs articles dédiés à la gravure mais il fournit également des ornements typographiques pour celle-ci.

Conscient de l’importance de l’accès au savoir et du rôle de l’écrit dans la transmission des techniques artistiques, Jean-Michel Papillon est une figure dont l’étude permet de saisir pleinement le phénomène de « réduction en art », concept théorisé par Hélène Vérin et Pascal Dubourg-Glatigny. Membre de la Société des Arts, le graveur s’est grandement intéressé aux monogrammes mais aussi à de nombreux domaines en lien avec la pratique de la gravure. Son riche témoignage sur sa formation d’historien autodidacte renseigne avec précision sur sa manière d’acquérir ses connaissances, de restituer son savoir et d’écrire sur son art en tant que praticien, dans un champ alors majoritairement dominé par les hommes de lettres.

Organisation : Pascale Cugy (Université Rennes 2) ; Estelle Leutrat (Université de Poitiers, Criham) ; François-René Martin (École du Louvre).

Les séances ont lieu simultanément à l’École du Louvre et en visio-conférence. Pour tout renseignement et inscription, merci d’écrire à pascale.cugy@univ-rennes2.fr.



Citer ce billet
Maxime Georges Métraux (2023, 23 novembre). Conférence : “Jean-Michel Papillon (1698 – 1776) : artiste, encyclopédiste et historien de l’estampe”. Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 12 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p762

Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search