Soutenance de thèse : “Représenter et interpréter l’Iliade d’Homère en France et en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle” (Noémi Duperron – Genève, 02/09/2023)

 

Gavin Hamilton, Achille se lamentant sur la mort de Patrocle, c. 1760-63,
Galeries nationales d’Écosse

Type : soutenance de thèse
Dates : samedi 2 septembre 2023 à 14h
Lieu : Espace Colladon, rue Jean-Daniel-Colladon, 2 (1er étage) 1204 Genève + visioconférence

Mme Noémi Duperron a le plaisir de vous informer qu’elle soutiendra sa thèse de doctorat ès lettres intitulée “Représenter et interpréter l’Iliade d’Homère en France et en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle”

Devant un jury composé de :

Prof. Lorenz Baumer, Université de Genève (président du jury)

Prof. Jan Blanc, Université de Genève (directeur de thèse)

Prof. Christian Michel, Université de Lausanne (co-directeur de thèse)

Prof. David Bouvier, Université de Lausanne

M. Guillaume Faroult, Musée du Louvre

Prof. Chantal Grell, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Prof. Valérie Kobi, Université de Neuchâtel

Résumé de la thèse :

Avant le XVIIIe siècle, l’Iliade d’Homère était une source d’inspiration mésestimée par les artistes. Pourtant, en quelques décennies, elle devint incontournable, surtout au sein de la production française et britannique. Un corpus inédit rassemblant toutes les œuvres d’après le poème documentées au xviiie siècle en témoigne. À partir de ce recensement, ce travail analyse l’éventuelle instrumentalisation, notamment politique, des représentations de l’Iliade, alors largement présentée comme un manuel militaire. Cette interrogation est l’occasion de revenir sur les différents aspects jalonnant l’apparition de ce thème pictural, comme les illustrations des nouvelles traductions qui donnèrent lieu à une « Querelle d’Homère », la place du poète dans les discours et dans l’enseignement artistiques, les lectures sentimentales ou militaires de ses sujets, les problèmes représentationnels soulevés par les héros grecs et troyens, le traitement du poème dans les institutions artistiques françaises et britanniques ou encore l’oscillation de ces images entre récit historique et merveilleux.

 



Citer ce billet
Maël Tauziède-Espariat (2023, 1 septembre). Soutenance de thèse : “Représenter et interpréter l’Iliade d’Homère en France et en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle” (Noémi Duperron – Genève, 02/09/2023). Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p75i

Maël Tauziède-Espariat

Docteur en histoire de l'art

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search