Conférence du GRHAM: “Projet AORUM: l’utilisation de l’or dans la peinture occidentale du XVIIe siècle” par Romain Thomas (Paris, 30/03/2023)

Pieter Jansz Saenredam, The Nave and Choir of the Mariakerk in Utrecht, Pieter Jansz Saenredam, 1641, oil on panel, 122 x 95 cm, Amsterdam, Rijksmuseum

Type : conférence (entrée libre et gratuite)
Date et horaire : jeudi 30 mars à 19h (1h).
Lieu : salle Jullian (1er étage), Galerie Colbert (Institut National d’Histoire de l’Art), 2 Rue Vivienne, 75002 Paris.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Le projet AORUM (Analyse de l’OR et de ses Usages comme Matériau pictural en Europe occidentale aux XVIe et XVIIe siècles), coordonné par Romain Thomas (HAR/UPN), Christine Andraud (CRC/CNRS/MNHN) et Dan Vodislav (ETIS/CY Cergy Paris Université), qui a débuté le 1er octobre 2021, est un projet interdisciplinaire (histoire de l’art, histoire et physico-chimie des techniques picturales, optique) qui s’attache à étudier l’or en tant que matériau pictural dans les pratiques artistiques en Europe occidentale, aux XVIe et XVIIe siècles. Il vise ainsi à explorer un terrain historiographique inédit, en rassemblant un corpus d’œuvres et en l’analysant dans une triple perspective (historique, technique et optique). En effet, contrairement à ce que laissent entendre les prescriptions des théoriciens de la peinture des XVe et XVIe siècles (ex. Alberti et Vasari), l’or continue à être utilisé bien au-delà de la Renaissance. En témoignent certains tableaux d’artistes aussi célèbres que Rembrandt ou Vermeer. Bien d’autres exemples existent, et pourtant, parmi les matériaux du peintre, l’or est le grand absent des travaux sur la peinture européenne de la première modernité.

Romain Thomas est maître de conférences en histoire de l’art moderne à l’université Paris Nanterre. Il s’intéresse à l’histoire de l’art des Pays-Bas et des pays germaniques aux XVIe et XVIIe siècles et a co-écrit (avec Thierry Allain et Andreas Nijenhuis-Bescher) Les Provinces-Unies à l’époque moderne. De la Révolte à la République batave, Malakoff, Armand Colin, 2019. Il développe également une approche matérielle et interdisciplinaire de l’art à l’époque de la première modernité, en s’intéressant en particulier à la couleur. Il coordonne le projet AORUM (Analyse de l’OR et de ses Usages comme Matériau pictural en Europe occidentale aux XVIe et XVIIe siècle, Agence nationale de la recherche (ANR-2022-CE27-0010), Fondation des Sciences du Patrimoine et Université Paris Lumières), ainsi que le projet Patrimoniochromies (avec Philippe Jockey, Labex Les Passés dans le présent). Il est aussi coordinateur scientifique adjoint de l’EquipEx+ ESPADON.



Citer ce billet
Maël Tauziède-Espariat (2023, 22 mars). Conférence du GRHAM: “Projet AORUM: l’utilisation de l’or dans la peinture occidentale du XVIIe siècle” par Romain Thomas (Paris, 30/03/2023). Groupe de Recherche en Histoire de l'Art Moderne. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p753

Maël Tauziède-Espariat

Docteur en histoire de l'art

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search