Conférence du GRHAM : “Une première exposition sur le peintre Jean Bardin, apports et questionnements” par Frédéric Jiméno (8/12/2022, Paris)

Jean Bardin, La Pénitence, 1782, huile sur toile, 216 x 485 cm, Saragosse (Espagne), chartreuse de Notre-Dame de Aula Dei, réfectoire.

Type : Conférence.
Date et horaire : 8 décembre 2022 à 19h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Jullian.
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans organise la toute première exposition consacrée au peintre Jean Bardin (1732-1809). Directeur de l’école de dessin d’Orléans à partir de 1786, ainsi que du premier musée d’Orléans dès 1799, Bardin est fortement associé à l’histoire de cette ville. C’est l’occasion pour le GRHAM d’inviter son commissaire scientifique, Frédéric Jimeno, à nous présenter ce projet.

Jean Bardin remporta le grand prix de peinture de 1765. Le lauréat entra alors à l’École royale des élèves protégés jusqu’à son départ pour l’Académie de France à Rome trois années plus tard. Une période durant laquelle il proposa de nombreuses peintures religieuses pour une clientèle variée. Mais sa participation au salon du Colisée de 1776 puis au Salon de 1779 attira l’attention des connaisseurs et de la critique sur ces dessins finis qui firent dès lors sa renommée. Des feuilles riches en matière, aux effets picturaux, dans lesquels Jean Bardin n’a de cesse d’explorer les expressions artistiques de la terribilità miquelangelesque à Nicolas Poussin.

Exposition Jean Bardin. Le feu sacré, Orléans, Musée des Beaux-Arts, du 3 décembre 2022 au 30 avril 2023.

Frédéric Jimeno est docteur en histoire de l’art, chargé de cours à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il a commencé à travailler sur Jean Bardin en 1998, publiant peu après une première étude sur les Sacrements devant embellir la chartreuse de Valbonne. Dès lors, il a poursuivi ses travaux de recherches sur le peintre et les différents chantiers auquel il a participé, notamment celui de l’abbatiale d’Anchin (2015). Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs notamment des monographies sur l’École militaire (2001) et sur le clos Saint-Lazare (2018) ou bien encore avec la Casa de Velázquez, un ouvrage sur les transferts artistiques entre Paris, Rome et Madrid au XVIIIe siècle (2014).


Publié par

Maxime Georges Métraux

Doctorant en Histoire de l'art moderne (Université Paris IV –Sorbonne, Centre André Chastel – UMR 8150). Expert pour la galerie Hubert Duchemin et chargé d’enseignement à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Commissaire scientifique de l’exposition "Chic Emprise : Cultures, usages et sociabilités du tabac du XVIe au XVIIIe siècle" (22 juin - 23 septembre 2019) au musée du Nouveau Monde de La Rochelle.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search