Nous rejoindre

Qui peut adhérer ?

Le GRHAM est ouvert à toute personne intéressée par l’histoire de l’art et les cultures visuelles des XVIIe et XVIIIe siècles.

Pourquoi ? 

En adhérant, vous permettez au GRHAM d’assurer un cycle de conférences mensuelles et d’organiser une journée d’étude chaque année.

En retour, les adhérents ont la possibilité de :

  • proposer les thématiques des futures rencontres scientifiques.
  • publier des articles scientifiques et des comptes rendus d’ouvrage ou d’exposition dans le Carnet du GRHAM (en ligne, ISSN 2496-6827).
  • poster des petites annonces scientifiques sur le site internet.
  • participer aux autres activités ponctuelles de l’association (visites d’exposition, comité de relecture…).

Comment ? 

Pour adhérer, remplissez le bulletin d’adhésion ci-dessous et envoyez-le au GRHAM.
Le montant annuel est de 20 euros (adhésion simple) ou 40 euros (adhésion avec bulletin des actes de la dernière journée d’étude).

Télécharger le bulletin d’adhésion 2021

16 réflexions sur « Nous rejoindre »

  1. Scamaroni

    Bonjour,

    Vous avez envoyé à la bibliothèque du musée Carnavalet les actes de votre journée d’études Interpréter l’histoire dans les arts décoratifs. Je souhaitais vous remercier de ce don.

    Bien à vous,

    Claire Scamaroni
    Chargée d’études documentaires

    Répondre
  2. lemieux

    Bonjour,
    En vue des journées du patrimoine, je dois préparer le contenu d’une présentation sur les salons ornés de boiseries du 18ème de l’hôtel de Fels datant du Second Empire et actuel Résidence officielle de l’Ambassadrice du Canada.
    Je sais qu’il est difficile d’identifier l’origine des boiseries ayant été démontées pour, au mieux, être remontées dans une autre demeure. Mais j’espère néanmoins trouver un spécialiste des boiseries du 18ème pour m’aider à mieux dater celles qui se trouvent à l’hôtel de Fels.
    Est-ce que vous pourriez m’orienter en ce sens?
    Dans l’attente de vous lire.
    Merci par avance.
    Bien cordialement.
    Ariane Lemieux
    Docteure en histoire de l’art (patrimoine et musées)

    Répondre
    1. Maxime Georges Métraux

      Bonjour,

      Le site du grham dispose d’une section annonce de chercheur,vous pouvez nous envoyer les éléments sur notre adresse mail. Vous pouvez également essayer de contacter Jean-Baptiste Corne ou Carl Magnusson qui travaille sur les sculpteurs ornemanistes et les boiseries.

      Bien cordialement,
      Maxime Georges Métraux.

      Répondre
  3. Philippe Alasseur

    Je me permets d’apporter une précision sur Joseph François Varanchan de Saint-Geniès, le vendeur des deux tondi de Boucher cité dans l’article de Florence Fesneau.

    Tout d’abord s’il est le frère du fermier général Louis Varanchan et le père d’un autre fermier, Paul Varanchan de Saint-Geniès, Joseph François a été quant à lui colonel dans la garde royale d’Espagne et maître d’hôtel de la comtesse de Provence, sans être jamais associé à la Ferme. Par ailleurs la vente de 1777 n’est pas une vente posthume, Joseph-François étant encore vivant en 1797.

    Vous pouvez trouver plus d’élément dans le numéro de 2012 des Cahiers d’Histoire de l’Art, ou j’ai publié un article sur l’identification du collectionneur de la vente de décembre 1777.

    Bien cordialement.

    Répondre
    1. Florence Fesneau

      Cher Monsieur,
      Merci de l’intérêt que vous portez au GRHAM et des précisions que vous apportez. L’article sera modifié en conséquence.
      En espérant continuer à vous compter parmi nos lecteurs vigilants
      Cordialement

      Répondre
  4. Ariane Fennetaux

    Bonjour
    j’aimerais savoir à quelle adresse je devais envoyer un CFP sur un sujet qui pouvait intéresser les membres du GRHAM. Il s’agit d’une conférence sur les circulations matérielles à l’époque moderne organisée en collaboration avec le musée Cognacq Jay et le musée de la Renaissance à Ecouen.
    Merci
    Ariane Fennetaux, Université Paris Diderot

    Répondre
  5. GOBET Aude

    Monsieur,

    Je vous remercie d’avoir signalé la parution de notre ouvrage sur L’Académie de France à Rome.

    Je me permets de vous signaler une erreur dans l’orthographe de mon nom : Aude GOBET et non GODET.

    Avec mes remerciements,

    Bien sincèrement,
    Aude Gobet.

    Répondre
    1. Maxime Georges Métraux

      Monsieur,

      Le plus simple est de le commander en librairie ou de vous rendre directement à la librairie de Mark Kopylov ou celle d’André Jammes à Paris.

      Bien cordialement,

      Maxime Georges Métraux.

      Répondre
  6. LENGLET

    Madame, Monsieur,

    je souhaiterais savoir comment m’inscrire au symposium “si Paris m’était conté” et connaître le coût de l’inscription.

    (apparemment au standard de la mairie du 11ème, personne n’est au courant)

    en vous remerciant de votre retour.
    sincères salutations,
    M. LENGLET

    Michèle

    Répondre
  7. gaumy

    Bonjour,

    J’apprécie beaucoup votre carnet, pour toutes les informations et actualités que j’y trouve et je tenais à vous remercier

    Avec toutes mes excuses, je me permets de vous signaler une petite erreur sur cette annonce https://grham.hypotheses.org/1425

    le tableau d’illustration est à “La Fère” et non à “La Faire”.

    bonne continuation

    Répondre

Répondre à Florence Fesneau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.