Archives par étiquette : Tiphaine Gaumy

Exposition : « Images et révoltes dans le livre et l’estampe » (Bibliothèque Mazarine, Paris)

revolte

Annonce d’exposition :

Révoltes et évènements révolutionnaires ponctuent l’histoire européenne depuis la fin du Moyen Âge. On a longtemps cru que l’analphabétisme qui régnait parmi l’écrasante majorité de la population n’avait laissé aux insurgés que peu de moyens d’expression. Or la diffusion d’images lors des révoltes atteste d’une culture visuelle populaire qui préexiste à la Révolution française. On en décèle les traces les plus évidentes avec les Hussites en Bohême au XVe siècle, et lors de la Guerre des paysans qui ébranla le monde germanique en 1525.

Une iconographie de la révolte se forme et se transmet, sur des supports éphémères mal conservés, mais aussi dans le livre manuscrit, et bientôt grâce aux nouveaux médias. Dans l’estampe et l’imprimé, les rebelles expriment leur vision. En réaction, les pouvoirs contestés endiguent leur diffusion, et affichent, par d’autres images, la légitimité ou le rétablissement de leur autorité. Ces images suscitent bien des interrogations. Quelle part les révoltés ont-ils prise à leur production ? Comment les mutations techniques (l’imprimerie) ou spirituelles
(la Réforme, l’iconoclasme…) ont-elles modifié leur diffusion mais aussi leurs formes et contenus ? Quel degré de confiance l’historien doit-il leur accorder ?

L’exposition présente un large panorama d’images, des rébellions des villes flamandes au XIVe siècle, des jacqueries, des troubles religieux des XVe et XVIe siècles, des soulèvements et révolutions qui marquent le milieu du XVIIe siècle (en France, à Naples, dans les îles britanniques, au Portugal), des contestations jansénistes du XVIIIe siècle… Elles constituent un patrimoine visuel aussi saisissant que méconnu, et un témoignage décisif sur les cultures politiques européennes.

Exposition organisée par la Bibliothèque Mazarine en partenariat avec le projet ANR Culture des révoltes et révolutions.

Commissariat : Tiphaine Gaumy
Direction scientifique : Stéphane Haffemayer, Alain Hugon, Yann Sordet, Christophe Vellet
Le catalogue de l’exposition est coédité par la Bibliothèque Mazarine et les Éditions Les Cendres

Entrée libre du lundi au vendredi, de 10h à 18h
Plus d’informations sur le site de la Bibliothèque Mazarine

Journée d’étude : « Le concert des nations » : transferts culturels et transferts génériques (1648-1815).

Berent van der Eichen et Anton Steenwicnkel, La bataille d’Øland en 1676, 1685-1693, tapisserie en laine, ca. 3,7 x ca. 5,1, Copenhague, château de Rosenborg.

Berent van der Eichen et Anton Steenwicnkel, La bataille d’Øland en 1676, 1685-1693, tapisserie en laine, ca. 3,7 x ca. 5,1, Copenhague, château de Rosenborg.

Type : journée d’étude.
Date de la manifestation : vendredi 23 septembre 2016.
Lieu : Nantes, université de Nantes, Campus Tertre Faculté des Langues et Cultures Étrangères (FLCE), Amphi. 410 (rdc).

Ce colloque Jeunes Chercheurs de la Société Française d’Etudes du XVIIIe siècle (SFEDS) et de la Société d’études anglo-américaines XVIIe-XVIIIe siècles (SEAA XVII-XVIII) est organisé en collaboration avec le Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l’Interculturalité (CRINI) et le laboratoire l’Antique, le Moderne (L’AMO) de l’Université de Nantes. Ces rencontres visent à donner l’occasion aux jeunes chercheurs de se rencontrer pour présenter et échanger sur leurs travaux, entre eux et avec des chercheurs confirmés, dans une ambiance conviviale et interdisciplinaire.

Des traités de Westphalie (1648) qui mirent fin à la Guerre de Trente ans et fondèrent un nouvel ordre européen, au Congrès de Vienne (1815) qui réorganisa l’Europe après la chute de Napoléon, les relations internationales furent le sujet d’innombrables interrogations politiques. Sous le nom de « concert des nations », expression qui désigne depuis un siècle les relations internationales qui ne sont pas fondées sur le recours à la force, c’est le versant artistique, littéraire et historique de ces mutations que nous voudrions examiner dans ce colloque ouvert à tous dont les communicants seront en priorité les jeunes chercheurs.

Programme :

9h00 Ouverture du colloque par les organisateurs Pierre Carboni et Françoise Rubellin en présence de Georges Letissier, Directeur du CRINI et de Didier Delorme, Doyen de la FLCE. Continuer la lecture